AUJOURD’HUI AUX COURSES - ParisLongchamp

Courses / 26.10.2019

AUJOURD’HUI AUX COURSES - ParisLongchamp

14 h • PARISLONGCHAMP • CRITÉRIUM INTERNATIONAL

Gr1 – 2ans – 1.400m

Alson versus Armory, deuxième round

Seulement quatre concurrents ont répondu présent dans le Critérium International (Gr1). Présenté par Jean-Pierre Carvalho, Alson (Areion) va tenter d’apporter une première victoire à l’Allemagne dans cette épreuve. Lauréat du Wackenhut Mercedes-Benz-Preis Zukunftsrennen (Gr3), il s’est ensuite très bien comporté dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), concluant deuxième après avoir mené, pour son premier essai sur le mile. En digne fils d’Areion (Big Shuffle), Alson a réussi le test du terrain lourd ce jour-là et ne devrait pas être dérangé par la piste qui est annoncée collante ce dimanche. Comme en dernier lieu, il sera associé à Lanfranco Dettori. Le poulain va retrouver celui qu’il vient de devancer d’une courte encolure à ParisLongchamp, à savoir Armory (Galileo), l’un des deux atouts d’Aidan O’Brien. Auparavant, ce dernier avait remporté les Tyros Stakes (Gr3) et les Futurity Stakes (Gr2), avant de conclure deuxième des National Stakes (Gr1), derrière le monstre Pinatubo (Shamardal). Armory sera monté par Donnacha O’Brien, qui lui avait été associé lors de ses deux premières sorties. Vainqueur du Critérium International à quatre reprises, Aidan O’Brien présente également Wichita (No Nay Never). Gagnant par sept longueurs des Sommerville Tattersall Stakes (Gr3), ce poulain a enchaîné par une troisième place dans les Dewhurst Stakes (Gr1) derrière Pinatubo et Arizona (No Nay Never). Wichita va retrouver Seamie Heffernan, avec lequel il avait effectué des débuts victorieux au Curragh. Enfin, Joseph O’Brien a supplémenté la seule femelle de l’épreuve, Lady Penelope (Night of Thunder), qui n’a encore jamais couru au-delà des 1.200m. La tâche s’annonce compliquée pour cette représentante de Phoenix Thoroughbred, et ce pour plusieurs raisons. Aucune pouliche n’a réussi à remporter ce Gr1 depuis sa création en 2001, et le palmarès de Lady Penelope ne plaide pas en sa faveur puisqu’elle n’a pas encore réussi à décrocher sa victoire black type. Deuxième des Harry Rosebery Stakes (L), elle a ensuite perdu la troisième place sur le fil dans le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2), lors de son unique sortie française.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Royal Meeting (S. bin Suroor). 2017 : édition annulée. 2016 : Thunder Snow (S. bin Suroor). 2015 : Johannes Vermeer (A. O’Brien). 2014 : Vert de Grèce (R. Varian).

15 h 50 • PARISLONGCHAMP • PRIX ROYAL-OAK

Gr1 - 3ans et plus - 3.100m

Un Royal Oak de haute volée

Le Prix Royal-Oak (Gr1) 2019 s’annonce fidèle à sa légende avec un affrontement entre de vieux briscards, spécialistes des plus belles courses de tenue et de jeunes loups ambitieux de 3ans. Le tout sur fond de fraîcheur, un atout majeur en cette saison, puisque certains chevaux ont participé au Qatar Prix du Cadran (Gr1) sur l’éprouvante distance de 4.000m et d’autres ont évité cette épreuve qui peut laisser des traces.

Holdthasigreen remet son titre en jeu. Vainqueur du Royal Oak 2018 à Chantilly, Holdthasigreen (Hold that Tiger) a enfin remporté le Cadran cette année, après avoir été battu dans cette même course en 2018. Le pensionnaire de Bruno Audouin est très dur, il va devant et il va loin. S’il ne se ressent pas de son Cadran victorieux, il peut conserver son titre. D’autant plus que l’état du terrain ne sera pas un problème pour lui. Du Cadran, nous retrouverons aussi Call the Wind (Frankel) et Way to Paris (Champs Élysées). Dans le Gr1, Call the Wind avait terminé très vite, mais trop tard, une nouvelle fois. Ce dimanche, il sera associé à Olivier Peslier. Il peut s’offrir un nouveau Gr1 depuis son succès dans le Cadran 2018 dans lequel il battait Holdthasigreen. Way to Paris va revenir sur une distance plus dans ses cordes et peut reprendre le cours de ses bonnes sorties.

Called to the Bar, sur sa meilleure distance. Called to the Bar (Henrythenavigator) fait partie de ceux qui ont évité le Cadran et sa fraîcheur peut aider. Triple gagnant de Groupe à ParisLongchamp sur des parcours de tenue, il a de nombreux atouts. Le seul point d’interrogation concerne le terrain qui pourrait être trop souple pour lui. L’anglaise Lah ti Dar (Dubawi) a fini deuxième du St Leger (Gr1) 2018. Quatrième du Qatar Prix Royallieu (Gr2), elle ne sera pas gênée par l’état de la piste, même si elle performe plus sur des terrains rapides. Avec Dettori en selle et sa classe naturelle, tout est possible. Pedro Cara (Pedro the Great) n’a fait que progresser tout au long de la saison. Deuxième du Belmont Derby (Gr1), il y a échoué de peu. Ce sera un test pour lui, face à cette opposition et sur cette distance, avec un nouveau jockey en selle, Mickaël Barzalona. Si le terrain n’est pas trop souple, il peut jouer un très bon rôle, sous les couleurs d’un autre stayer de classe de Mauricio Delcher Sanchez, Bannaby (Dyhim Diamond). Comme prévu, l’anglais Technician (Mastercraftsman) revient à ParisLongchamp après son succès brillant dans le Qatar Prix Chaudenay (Gr2). Très à l’aise sur les terrains lourds, il peut passer un nouveau cap en remportant le Royal-Oak. Mais il lui faudra avoir progressé, car l’opposition n’est plus du tout la même. Quant au russe Iskanderhon (Exchange Rate), il a fourni une bonne performance dans le Chaudenay, se classant troisième. Sa tâche paraît cependant plus délicate ce dimanche.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Holdthasigreen (B. Audouin). 2017 : Ice Breeze (P. Bary). 2016 : Vazirabad (A. de Royer Dupré). 2015 : Vazirabad (A. de Royer Dupré). 2014 : Tac de Boistron (M. Botti). 2013 : Tac de Boistron (M. Botti).

16 h 25 • PARISLONGCHAMP • PRIX DU QUAI AUX FLEURS

Classe 1 - 4ans et plus - 1.400m

La ligne du Qatar Grand Handicap des Flyers face aux black types

Sur les neuf candidats au départ du Prix du Quai aux Fleurs (Classe 1), quatre ont participé au Qatar Grand Handicap des Flyers à ParisLongchamp lors du week-end de l’Arc. Parmi eux, on retrouve le vainqueur, Dark American (Dark Angel), pris désormais en 44 de valeur, le troisième, Zavrinka (Rajsaman), ainsi que Carlton Choice (Bushranger) et Viscount Barfield (Raven’s Pass), qui ont terminé en net retrait. Face à cette ligne, des éléments black types comme Mon Ami l’Écossais (Orpen), qui compte deux victoires et trois places sur ses cinq dernières sorties, ou Miracle des Aigles (Siyouni), qui a repris confiance grâce à sa récente deuxième place dans le Prix de la Courtille (Classe 2), auront leur mot à dire. Après une tentative en République tchèque, où il s’est classé troisième sur trois, Troizilet (Wootton Basset) fera son retour en France. Le pensionnaire d’André Fabre, Deemster (Invincible Spirit), après un début de carrière prometteur, avec notamment une victoire dans le Prix du Pont Neuf et une troisième place dans le Prix du Ranelagh (Ls), tarde à retrouver son meilleur niveau, se classant même dernier d’une Classe 2 à Deauville en dernier lieu. Awaamir (Dark Angel), un pensionnaire de John Hammond, effectuera sa rentrée après six mois d’absence.