VENTE D’OCTOBRE ARQANA - Ça se complique

Institution / Ventes / 24.10.2019

VENTE D’OCTOBRE ARQANA - Ça se complique

DEAUVILLE, JEUDI. On descendait de gamme pour cette troisième journée de la vente d’octobre, et comme c’était prévisible, le marché s’est avéré plus compliqué pour ces lots dits moins commerciaux. Le taux de vendus a fléchi, à 72,96 %, alors que le prix moyen dépasse tout juste les 20.000 €, soit un recul de 26 % sur la même journée de 2018. Le médian accuse une baisse plus marquée, passant de 22.000 € à 17.000 € (- 25 %). Au cumul des trois jours, le prix moyen est très comparable à celui de l’an dernier, alors que le médian passe de 33.000 € à 30.000 €.

Cinq lots ont atteint ou dépassé les 50.000 €, mais 44 ont été vendus ou rachetés pour 10.000 € ou moins… On n’a cessé d’écrire que le marché était sélectif, mais ce fut encore le cas ce jeudi, et parfois de façon cruelle pour certains vendeurs.

Le top price du jour a été réalisé par une fille de Bated Breath, présentée par le haras du Long Champ et achetée 72.000 € par Ried Zomdhane. Cette nièce du bon sprinter Finsbury Square (Siyouni) sera entraînée par Romain Le Dren Doleuze, à Deauville.  

FAITS MARQUANTS

ZIED ROMDHANE ACTIF

#416    F          Bated Breath & Diamond Lace, par Iffraaj  72.000 €

            Acheteur : Zied Romdhane

            Vendeur : Haras du Long Champ

            Éleveur : Mme W. Spanner

#423    F          Shalaa & Erhaiyah, par Siyouni         43.000 €

            Acheteur : Zied Romdhane

            Vendeur : Haras de Castillon

            Éleveurs : Al Shaqab Racing & haras de Castillon

Zied Romdhane a fait ses emplettes lors de ce jour 3. Le courtier, au restaurant, est allé jusqu’à 72.000 € pour le lot 416, une fille de Bated Breath issue d’une sœur du tout bon Finsbury Square (Siyouni). C’est le premier produit de Diamond Lace (Iffraaj). Zied Rhomdane a expliqué : « Je l’ai achetée pour un client libyen. Son cheval vient de gagner à Meydan, donc nous avons acheté la pouliche ! Elle plaisait à Romain Le Dren Doleuze, chez qui elle va aller à l’entraînement. »

Quelques minutes plus tard, Zied Romdhane a obtenu, à coups de 1.000 €, le lot 423 pour 43.000 €. Cette pouliche par Shalaa est le premier produit d’Erhaiyah (Siyouni), une jument restée inédite et sœur de Pain Perdu (Vespone), troisième d’un Prix du Jockey Club (Gr1). La pouliche n’a pas été achetée pour le même client mais ira aussi chez Romain Le Dren Doleuze.

UNE TERRITORIES POUR ALLER CHEZ ÉDOUARD MONFORT

#389    F          Territories & Alkhana, par Dalakhani            54.000 €

            Acheteur : Chauvigny Global Equine

            Vendeur : Haras de Castillon

            Éleveur : G. I. Grimish

Sébastien Desmontils a signé le bon à 54.000 € pour le lot 389, une fille de Territories et d’Alkhana (Dalakhani), une jument troisième du Hamburger Stutenpreis en Allemagne. La jument a déjà donné Storm Eleanor (Mukhadram), une pouliche entraînée par Hughie Morisson et placée de handicap. Il s’agit de la famille d’Alianthus (Hernando), lauréat de l’Europa Meile (Gr2), mais aussi de l’excellente A Raving Beauty (Mastercraftsman), double lauréate de Gr1 aux États-Unis. Sébastien Desmontils a expliqué : « Elle a été achetée pour de nouveaux clients français et va être entraînée par Édouard Monfort. Elle se déplace bien, la mère est black type et elle est par Territories. »

UNE WOOTTON BASSETT POUR ÉRIC LIBAUD

#419    F          Wootton Bassett & Dynamite, par Dynaformer       47.000 €

            Acheteur : Éric Libaud

            Vendeur : Haras du Mézeray

            Éleveurs : Haras du Mézeray S.A. & Écurie Skymarc Farm

Éric Libaud l’a emporté à 47.000 € pour le lot 419, une fille de Wootton Bassett, deuxième produit de sa mère, Dynamite (Dynaformer), qui n’a pas couru. Son 2ans par Kendargent n’a pas encore débuté. Dynamite est une sœur de Coquerelle (Zamindar), lauréate du Prix Saint-Alary (Gr1) et poulinière au Japon, où elle a donné le lauréat de Stakes La Vie est Belle (Deep Impact). Elle est aussi une sœur de Spring Master (Mastercraftsman), lauréat du Prix du Lys (Gr3). Éric Libaud a dit : « Je l’ai achetée pour un propriétaire anglais. Nous avions voulu acheter hier mais avons été battus. Il aime beaucoup Wootton Bassett et encore plus le père de ce dernier, Iffraaj. C’est une jolie pouliche, issue d’une belle famille, et il y a l’élevage en tête. »

CON MARNANE FAIT SES COURSES

#391    F          Shalaa & All Is Vanity, par Gold Away       46.000 €

            Acheteur : Con Marmane

            Vendeur : Jedburgh Stud

            Éleveurs : Mme Isabelle Corbani & Sarl Jedburgh Stud

#449    M        Equiano & Hurryupharriet, par Camacho      46.000 €

            Acheteur : Con Marmane

            Vendeur : La Motteraye Consignment

            Éleveur : Tirnaskea Stud

Con Marnane l’a emporté pour le lot 391, une fille de Shalaa. Le courtier aime beaucoup l’étalon du haras de Bouquetot et était content de pouvoir repartir avec cette fille de la bonne All Is Vanity (Gold Away), lauréate d’un Prix de Sandringham (Gr2), même s’il était un peu contrarié des horaires décalés de cette vente. All Is Vanity a aussi brillé aux États-Unis, où elle a remporté le Eatontown Handicap (Gr3). Con Marnane a commenté : « Elle reviendra peut-être ici pour les breeze up. Nous déciderons durant le printemps, quand le soleil brillera. C’est le quatrième Shalaa que j’achète et j’adore cet étalon. La mère a été croisée à des étalons de tenue dans le passé, ce sera intéressant de voir avec un étalon de vitesse. »

Plus tard dans la vente, c’est aussi pour 46.000 € que Con Marmane a obtenu le lot 449, un poulain par Equiano, et Hurryupharriet (Camacho), lauréate des Harry Rosebery Stakes (L). Hurryupharriet est une sœur de Devonshire (Fast Company), lauréat des Ridgewood Pearl Stakes (Gr2). Con Marnane a dit : « C’est un poulain avec beaucoup de classe. Je ne pensais pas le payer ce prix-là mais je le voulais vraiment. Il est taillé en poulain précoce. Comme pour les autres, je n’ai pas encore décidé s’il reviendra pour la breeze up. Nous avons six mois pour réfléchir et rêver. »

UNE TERRITORIES POUR ANDREAS SCHUTZ

#421    F          Territories & Emmy Award, par Sadler’s Wells       46.000 €

            Acheteur : Andreas Schutz

            Vendeur : Haras de Castillon

            Éleveurs : Ashwood Farm Associates Ltd & Framont Limited

Andreas Schutz l’a emporté à 46.000 € pour le lot 421, une fille de Territories sœur de deux gagnants. La deuxième mère est Saytarra (Seeking the Gold), lauréate du Prix d’Aumale (Gr3) et mère de Say you Will (A.P. Indy), deuxième des La Canada Stakes (Gr2). La troisième mère est Snow Bride, lauréate des Oaks (Gr1) et mère du champion Lammtarra. Andreas Schutz a commenté : « C’est une jolie pouliche qui marche bien. Sa mère est par Sadler’s Wells, ce qui est bien. Elle nous plaisait. »

UNE RULER OF THE WORLD POUR JEAN-CLAUDE ROUGET ET SIMONE BROGI

#386    F          Ruler of the World & Al Dweha, par Invincible Spirit        40.000 €

            Acheteur : Simone Brogi

            Vendeur : Haras de Castillon

            Éleveur : Mme Clodagh McStay

Simone Brogi l’a emporté à 40.000 € pour le lot 386, une fille de Ruler of the World et d’Al Dweha (Invincible Spirit), gagnante d’une course sur 1.600m à Aurillac. Elle était entraînée par Jean-Claude Rouget, dont cette pouliche portera les couleurs. C’est le deuxième produit de la jument, qui a donné Levant (Toronado), une 2ans gagnante de deux courses en quatre sorties pour Al Shaqab Racing, pour l’entraînement de Jean-Claude Rouget. Il s’agit de la souche de Norse Dancer (Halling), lauréat des Sovereign Stakes (Gr3) et multiple placé de Gr1. Simone Borgi a commenté : « C’est une jolie pouliche, issue d’une mère qui a déjà donné une gagnante. Ruler of the World produit bien, bien qu’ayant eu peu de produits. Son propriétaire sera Jean-Claude Rouget. »

LE PROPRIÉTAIRE DE MEISHO SAMSON INVESTIT EN FRANCE

#409    F          Intello & Caramanta, par Zamindar   40.000 €

            Acheteur : Satoshi Kobayashi

            Vendeur : Haras de l’Aumônerie

            Éleveur : Julie Mestrallet, Pierre-Alain Touchard, Caroline Mestrallet & LJ Négoce

Satoshi Kobayashi, muni d’une jolie veste à l’effigie de Talismanic, a signé le bon à 40.000 € pour le lot 409, une fille d’Intello et de Caramanta (Zamindar), jument restée inédite. Caramanta avait été achetée 7.500 € à la vente d’élevage Arqana, où elle était présentée par les Aga Khan Studs. Il s’agit de la famille de Canndal (Medicean), deuxième du Belmont Derby Invitational (Gr1). La troisième mère est Clodora, mère de Clodovil. Satoshi Kobayashi a dit : « Je l’ai achetée pour un client japonais, Yoshio Matsumoto, lequel a eu Meisho Samson sous ses couleurs. La pouliche va venir à l’entraînement chez moi. Elle est issue d’une belle famille maternelle. »

UN TORONADO POUR NICOLAS CLÉMENT

#467    M        Toronado & Leen, par Danehill Dancer   40.000 €

            Acheteurs : Tina Rau, Sylvain Vidal & Nicolas Clément

            Vendeur : Haras de Castillon

            Éleveurs : Al Shaqab Racing & Écurie de Castillon

Nicolas Clément était entouré de Tina Rau et Sylvain Vidal lorsque le lot 467 a fait monter les enchères à 40.000 €. Il nous a ensuite expliqué : « C’est un bon marcheur qui ressemble à son père et qui nous a tapé dans l’œil. Il va courir pour une association de propriétaires. » Cet élève d’Al Shaqab Racing et de l’écurie de Castillon est un fils de Toronado (High Chaparral). Cet étalon du haras de Bouquetot officie à 12.000 € et a déjà donné 10 black types. Il est le premier produit de Leen (Danehill Dancer), une jument inédite. Vadasouna (Monsun), la deuxième mère, a donné deux gagnants, Valdiyana (Sinndar), deuxième du Prix des Tourelles (L, 2.400m). Cette souche Aga Khan a également donné Valyra (Azamour), gagnante du Prix de Diane (Gr1), Valirann (Nayef), gagnant du Prix Chaudenay (Gr2), Val Royal (Royal Academy), lauréat du Breeders’ Cup Mile (Gr1), Valixir (Trempolino), gagnant des Queen Anne Stakes et du Prix d'Ispahan (Gr1), Vadamos (Monsun), lauréat du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), Vazira (Sea the Stars), gagnante du Prix St-Alary (Gr1)…

UN OLYMPIC GLORY POUR ANDRÉ COO ET SES ASSOCIÉS

#485    M        Olympic Glory & Miss Denmark, par Invincible Spirit  47.000 €

            Acheteur : Stéphane Wattel

            Vendeur : Haras de l’Hôtellerie

            Éleveur : BS Racing Sarl

Après avoir signé le bon à 47.000 € pour ce lot 485, Stéphane Wattel nous a expliqué : « J’aime beaucoup le physique de ce poulain. Dans ce type de vente, c’est le critère qui prime. J’espérais l’avoir un peu moins cher, mais il plaisait à pas mal de monde. Il a fallu batailler ferme. Je l’ai acheté pour André Coo et ses associés. Ils ont déjà une pouliche chez moi. » Son père, Olympic Glory (Choisir), est dans le top 5 dans étalons de première génération en Europe, notamment grâce à Watch Me (Coronation Stakes, Gr1, troisième du Prix de l'Opéra, Gr1). Sa mère, Miss Denmark (Invincible Spirit), avait de la vitesse et, prise en valeur 35, elle a gagné trois courses. Elle n’a pas encore donné de gagnant. Hot Coal (Red Ransom), la deuxième mère, a donné deux gagnants mais aucun black type. C’est la famille des étalons High Rock (Rock of Gibraltar), lauréat des Prix de Condé et La Force (Grs3), et Silver Frost (Verglas), gagnant de la Poule d'Essai des Poulains (Gr1).

UNE TERRITORIES POUR PAUL BASQUIN

#495    F          Territories & Pahamamma, par Pivotal          60.000 €

            Acheteur : Saubouas Bloodstock

            Vendeur : Haras des Granges

            Éleveur : Mathieu Daguzan-Garros

Paul Basquin l’a emporté à 60.000 € pour le lot 495, une pouliche issue de la première génération de Territories, l’étalon de Darley. Il a rencontré du succès lors de cette vente d’octobre où, à l’heure où sont écrites ces lignes, dix de ses produits ont été adjugés pour un prix moyen de 71.800 € et ont été conçus au tarif de 12.000 £. Il s'agit du deuxième produit vivant de Pachamamma (Pivotal). C’est une jolie famille, avec comme deuxième mère Cairns (Cadeaux Généreux), lauréate des Rockfel Stakes (Gr2) et tante de l’excellente Tamazirte (Danehill Dancer), lauréate du Prix Daniel Wildenstein (Gr2) et du Prix de la Grotte (Gr3), et deuxième des Prix de Diane et de la Poule d’Essai des Pouliches (Grs1).

Paul Basquin a commenté : « C’est une très belle pouliche, qui fait très course. Territories a l’air de très bien produire. Elle est déjà bien mature et m’avait déjà plu quand je l’avais vue au haras. Dans l’immédiat, elle va aller au haras du Saubouas et nous aviserons plus tard. »

ELLE VA REJOINDRE SON FRÈRE EN NORVÈGE

#504    F          Morandi & Power Girl, par Dashing Blade   42.000 €

            Acheteur : Paul Harley BS/Niels Petersen

            Vendeur : Haras de la Pierre aux Fées

            Éleveur : Jacques Bérés

Paul Harley et Niels Petersen ont été actifs lors de cette vente de yearlings d’octobre 2019. Mercredi, ils ont acheté un produit de Sea the Moon pour 130.000 €, en pensant au Derby norvégien. L’entraîneur ressemblant à un viking n’était pas présent ce jeudi mais Paul Harley n’a rien lâché pour lui obtenir le lot 504, une sœur par Morandi du champion scandinave Square de Luynes (Manduro), lauréat de l'Oslo Cup, du Marit Sveeas Minnelop (Grs3) et du Derby norvégien (L). Cette pouliche, appartenant à la première génération de l’étalon du haras du Mont Goubert Morandi, est aussi une sœur de Glowing Cloud (Dylan Thomas), lauréate du Prix d’Automne (L) et deuxième du Prix Fille de l’Air (Gr3).

Paul Harley a commenté : « Elle a été achetée pour le même entourage que Square de Luynes, trois amis qui courent sous le nom de Stall Bright Side of Life. C’est ce que nous faisons à Deauville ! Elle va être entraînée par Niels Petersen, comme son frère. »

XAVIER THOMAS-DEMEAULTE EN TERRAIN CONNU

#500    F         Wootton Bassett & Pestagua, par Lawman          65.000 €

            Acheteur : Xavier Thomas Demeaulte

            Vendeur : Fairway Consignment

            Éleveurs : Louise Thomas-Kleparski & Roberto Cocheteux Tierno

Cette pouliche a été élevée par le regretté Roberto Cocheteux Tierno, qui nous a quittés cet été, et Louise Thomas-Kleparski, la fille de Xavier Thomas-Demeaulte. Ce dernier a eu le dernier mot à 65.000 € et il nous a expliqué : « J’ai fait le croisement qui a donné cette yearling. Et c’est le plus beau produit de la mère. Concernant ses futurs propriétaires, cela reste à déterminer. » Le Montois a connu une belle réussite avec la production de Wootton Bassett (Iffraaj), ayant acheté et entraîné Patascoy (sur le podium des Prix du Jockey Club, Gr1, Guillaume d'Ornano-Logis Saint-Germain, Gr2 et de Guiche, Gr3). Xavier Thomas-Demeaulte entraînait aussi la mère, Pestagua (Lawman), deuxième du Prix Six Perfections (devenu Gr3) et les trois premiers gagnants de cette dernière.

Pastagua est une sœur de Sunday Nectar (Footstepsinthesand), gagnante du Premio Royal Mares (L) et deuxième des Oak Tree Stakes (Gr3), et d'Aseena (Verglas), deuxième du Critérium du Béquet (L). La troisième mère, Madonna Sprite (Saint Cyrien), s'est classée deuxième du Critérium de Lyon (L). Elle a produit Rêve Parisien (Trempolino), deuxième du Grand Prix de Lyon et du Grand Prix du Sud-Ouest (Ls), et La Popesse (St Jovite), la mère de Gwenseb (Green Tune), lauréate des Prix du Bois (Gr3) et La Flèche (L).

 

ERIK JOHNSON, JOUEUR DES COLORADO AVALANCHE, VA FAIRE COURIR EN FRANCE

#511    F         Canford Cliffs & Rivalba, par Street Cry                        50.000 €

            Acheteur : Mandore International Agency

            Vendeur : Haras de Montaigu

            Éleveurs : Écurie Gribomont & Écurie du Sud

Nicolas de Watrigant a considérablement diversifié son portefeuille de clients ces deux dernières années et c’est pour un acheteur pour le moins original qu’il a acquis cette pouliche présentée par le haras de Montaigu. À 50.000 €, elle va porter les couleurs d’Erik Johnson, joueur professionnel de hockey sur glace dans l’équipe des Colorado Avalanche. Ce dernier est actif outre-Atlantique, dans les syndicats de haut niveau créés par Sol Kumin, lequel achète des chevaux à l’entraînement en Europe par l’intermédiaire de Mandore International Agency. Nicolas de Watrigant nous a expliqué : « C’est une très belle pouliche, qui se déplace très bien. La vente d’octobre nous a porté chance et j’espère qu’elle sera la future Kraquante (Bated Breath), Wooded (Wootton Bassett) ou encore Mythical (Camelot), qui court le Critérium de Saint-Cloud (Gr1) ce samedi pour les associés de Coolmore ! En tout cas elle me rappelle beaucoup Al Jazi (Canford Cliffs), que j’avais achetée à Deauville et qui a gagné deux fois L'Ormarins Queens Plate Stakes (Gr2). » Fabrice Chappet a par ailleurs avoué avoir été frappé par la grande taille d’Erik Johnson lorsqu’il l’a rencontré (1,93m)… Il s’agit du premier produit de Rivalba (Street Cry), laquelle a gagné sur 1.400m à l’automne de ses 3ans à Maisons-Laffitte. La deuxième mère, Rahiyah (Rahy), s’est notamment classée troisième de la Poule d'Essai des Pouliches (Gr1), avant de produire trois black types, dont Final Song (Angel), placée des Queen Mary Stakes et des Duchess of Cambridge Stakes (Grs2).