PRIX ÉLIE DE MALET (CROSS-COUNTRY) - Quand la classe compense l’inexpérience et l’absence

Courses / 28.01.2020

PRIX ÉLIE DE MALET (CROSS-COUNTRY) - Quand la classe compense l’inexpérience et l’absence

PAU, MARDI

Absent depuis le 19 août 2018, Conan Doyle (Kap Rock) a réalisé un petit exploit en triomphant pour sa rentrée dans ce Prix Élie de Malet, alors qu’il effectuait ses débuts sur le cross. Il était associé pour la première fois en compétition à James Reveley. Avant de connaître plusieurs interruptions de carrière, le représentant de Magalen Bryant et de Patricia Le Tellier s’était montré prometteur en enlevant notamment la Coupe des Anglo-Arabes par cinq longueurs. Parti dans le groupe de tête, il a commis plusieurs petites bévues qui lui ont fait perdre quelques rangs, tout en sautant bien dans l’ensemble. Cinquième dans le tournant final, Conan Doyle a produit son effort en pleine piste avant de prendre le meilleur sur le plat, résistant in extremis à la bonne fin de course en dehors de Catsou des Maj (Balko), qui a dû s’incliner d’une tête. Top-weight de l’épreuve sous 72 kilos, Manhol (Grey Risk) s’est racheté en complétant le podium à une longueur et demie, lui qui n’avait pu finir son parcours en dernier lieu dans le Grand Cross des Anglos.

Premier partant et premier gagnant en cross pour Thomas Fourcy. Thomas Fourcy, entraîneur de Conan Doyle, a déclaré au micro d’Equidia : « Nous sommes très contents. Ses propriétaires ont pris le temps de le réparer, et nous nous sommes amusés à le dresser en cross. Ce n’est pas ma spécialité, mais James Reveley est venu le sauter à l’entraînement. Conan Doyle est mon premier partant en cross, c’est une chouette histoire ! James m’a dit que le cheval avait été un peu brouillon dans ses sauts et qu’il avait encore besoin de se régler. Il a fait beaucoup de travail dessus et je tiens à le remercier ; s’il n’avait pas été en selle aujourd’hui, je ne pense pas qu’on aurait gagné. Merci aussi à ses propriétaires qui m’ont laissé le cheval pour faire du cross. Je suis assez fier aujourd’hui ! »

Un cousin de Zanetta. Élevé par madame Philippe Le Tellier, Patricia Le Tellier et Dominique Boudet, Conan Doyle est un fils de Kap Rock (Vidéo Rock), étalon au haras de la Hêtraie, et d’Acapella (Mangarose), gagnante pour ses débuts à 3ans sur les 2.000m de Mont-de-Marsan, mais aussi troisième du Grand Critérium des Anglos et de la Poule d’Essai. Cette dernière a donné un autre vainqueur avec Allan Poe (Nicaron), invaincu en deux sorties sur les haies et lauréat de la Coupe des Anglo-Arabes à Pau le mois dernier.

La deuxième mère, Aurellia (Donald Duck), a gagné trois courses en plat. Outre Acapella, elle a donné trois autres vainqueurs dont Youbamda (Hasa), gagnante du Grand Prix d’Aquitaine et mère de l’excellente Zanetta (Robin des Champs), lauréate à 3ans du Grand Prix des Anglos, du Grand Prix des Pouliches et de la Poule d’Essai. Aurellia a aussi donné Roselia (Mangarose), la mère de Sklibur de Larachi (Ragtime Pontadour), gagnante du Grand Prix des Pouliches et de la Poule d’Essai et deuxième du Grand Critérium des Anglos.

 

 

 

No Lute

 

 

Vidéo Rock

 

 

 

 

Pauvresse

 

Kap Rock

 

 

 

 

 

Cadoudal

 

 

Kaprika

 

 

 

 

Lady Corteira

CONAN DOYLE (H8)

 

 

 

 

 

 

Manganate

 

 

Mangarose

 

 

 

 

Roseline

 

Acapella

 

 

 

 

 

Donald Duck

 

 

Aurellia

 

 

 

 

Auriance