Programme de sélection : à quelle sauce sera-t-on mangé ?

International / 31.01.2020

Programme de sélection : à quelle sauce sera-t-on mangé ?

Programme de sélection : à quelle sauce sera-t-on mangé ?

Le European Pattern Committee (EPC) a rendu son verdict sur le programme black type européen en 2020. Il n’y a aucune annonce spectaculaire… Sauf, peut-être, en lisant entre les lignes.

Photo François Boutin

Par Anne-Louise Echevin

FRANCE : LES +

Il n’y a pas pour la France – ni pour les autres pays européens – de promotions spectaculaires en 2020. Le programme français s’enrichit d’un Gr3 deauvillais pour 2ans et d’une nouvelle Listed.

Le Prix François Boutin promu Gr3. Auparavant Listed, le Prix François Boutin (2ans sur 1.400m) bénéficie d’une promotion et va passer Gr3. Le programme des 2ans deauvillais continue de s’enrichir, après les promotions du Prix Six Perfections comme Gr3 et du Prix du Calvados comme Gr2 en 2018. La promotion est justifiée bien sûr par le rating de la course : il faut que, l’année la précédant, le rating soit celui du rating minimum (soit 100 pour un Gr3 de 2ans) plus deux livres : le Prix François Boutin avait, en 2019, un rating de 102,25… Et un rating toujours supérieur à 100 depuis 2015.

Henri Pouret, directeur général adjoint de France Galop, nous a expliqué : « Nous nous sommes aperçus que le Prix François Boutin était une course assez robuste en termes de ratings. La promotion permet de faire une suite logique avec le Prix Roland de Chambure (L). Puis vient le Prix La Rochette (Gr3), dans lequel le lauréat du Prix François Boutin pourra courir, et enfin le Prix Jean-Luc Lagardère qui revient sur 1.400m. »

Une opportunité supplémentaire sur la fibrée de Deauville pour les chevaux de distance. L’autre bonne nouvelle pour la France est la création d’une Listed sur les 2.500m de la P.S.F. de Deauville, à une date encore non arrêtée. Henri Pouret nous a dit : « Il y a plusieurs dates possibles. Ce sera en tout cas vers la mi-décembre. Il est ressorti, lors du dernier tour de table du dernier Conseil du plat, cette demande pour une Listed de ce type pour les 3ans et plus de distance. Elle vient renforcer le programme pour ces chevaux et nous constatons que les Listeds de fin d’année à Deauville attirent des partants. Nous avons la possibilité de demander que cette nouvelle épreuve puisse devenir qualificative au All-Weather Championship. »

FRANCE : LES -

La France perd une épreuve black type en 2020 : la Coupe des 3ans, disputée à Lyon-Parilly, qui perd son statut de Listed. Elle a aussi plusieurs épreuves menacées.

Les Listeds de province souffrent. C’est une tendance que l’on observe depuis plusieurs années : les courses black types en région sont en souffrance. Il faut rappeler que, pour les Listeds et les Groupes 3, la rétrogradation est automatique : si la course n’a pas eu le rating minimum requis trois années de suite, elle est rétrogradée. Il n’y a aucun moyen de négocier.

En 2020, la Coupe des 3ans, disputée à Lyon-Parilly, a perdu son statut de Listed. Pour 2021, plusieurs Listeds de province sont menacées : le Derby du Midi, disputé à Bordeaux-le-Bouscat, ainsi que La Coupe de Marseille et le Prix Delahante. Ces deux dernières épreuves sont disputées à Marseille-Borély, hippodrome lui aussi menacé par certains candidats à l’élection municipale.

Il faut rappeler que le rating moyen d’une course se fait sur la moyenne de ceux des quatre premiers. On trouve certainement moins de profondeur dans une Listed en région que dans une Listed parisienne – même si le Prix Maurice Caillault est aussi menacé en 2021. Henri Pouret a commenté : « Nous allons mettre en place un groupe de travail pour les courses menacées et réfléchir à différentes pistes. Il faut inciter les professionnels à courir leurs chevaux dans ces courses-là, peut-être en offrant de futurs engagements aux lauréats. Il faut en tout cas faire venir des chevaux avec de bons ratings pour donner de la profondeur à la course. »

FRANCE : LES  INTERROGATIONS

Il n’y a pas d’annonces spectaculaires de la part de l’EPC… Mais, en lisant entre les lignes, certains points importants sont à soulever.

Le Critérium de Saint-Cloud menacé de rétrogradation. Nous avons été un peu surpris par la menace de rétrogradation du Critérium de Saint-Cloud (Gr1). Les règles de l’European Pattern Committee sont les mêmes pour toutes les courses : il faut avoir un rating minimum pour conserver son statut. Les deux dernières éditions n’ont pas convaincu. On peut cependant difficilement attendre d’un Gr1 pour 2ans sur 2.000m – a priori destiné davantage à de futurs 3ans ou à des 2ans tardifs – d’avoir un rating aussi fort qu’un Gr1 pour 2ans sur 1.600m ou sur 1.400m, où sont au départ des chevaux normalement plus précoces et donc plus confirmés dans les Groupes. D’ailleurs, qui peut dire ce que vaut le Critérium de Saint-Cloud 2019 ? Cela, nous ne le saurons qu’en 2020... comme chaque année concernant cette course. Le constat est, à notre sens, assez simple : le Critérium de Saint-Cloud est un Gr1 unique en Europe et est donc incomparable.

Henri Pouret nous a dit : « Toutes les courses pour 2ans sont soumises aux mêmes règles de validation. Un Gr1 ou un Gr2 ne peut être rétrogradé qu’après vote, à la majorité, des membres de l’EPC et nous pouvons développer un argumentaire pour défendre la course. Le Critérium de Saint-Cloud est une course unique dans le calendrier européen, qui a révélé de bons chevaux par le passé. » Au bon souvenir de Waldgeist, Cloth of Stars, Soldier of Fortune, Fame and Glory, Capri et de leurs copains… Pas vraiment des 2ans de Royal Ascot.

Marche arrière avec le Lagardère et le Critérium International. Pour le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère et le Critérium International (Grs1), il y a un air de déjà-vu : le Lagardère revient sur 1.400m et le Critérium International revient sur 1.600m, soit leurs distances d’avant 2015. Il s’agit d’un changement validé sur deux années d’essai par l’EPC. Le programme européen, dans son ensemble, est très chargé à l’automne et c’est un véritable casse-tête pour que chacun trouve sa place sans cannibaliser les autres.

Henri Pouret nous a dit : « L’EPC a accepté ce changement à titre de test pour deux années,car le Lagardère reste très proche des Dewhurst Stakes et le Critérium International très proche des Futurity Stakes. Nous tentons de revenir à un programme plus en progressivité, avec le Morny sur 1.200m, le Lagardère sur 1.400m et le Critérium International sur 1.600m qui va revenir à Saint-Cloud, une piste qui a l’approbation des professionnels en fin de saison. Le Critérium International a été victime de circonstances particulières en 2019 et la moyenne des ratings des deux partants montrait qu’il s’agissait de bons poulains. Mais il est logique de vouloir avoir plus de partants dans une épreuve prestigieuse. Dans un monde idéal, les professionnels auraient préféré un Critérium International à la mi-septembre, le créneau qu’occupait le Prix de la Salamandre. Mais ce créneau est désormais pris par les National Stakes. »

Pour être juste, il faut rappeler que le Critérium International n’a pas été le seul Gr1 victime de circonstances exceptionnelles, suite à un mois d’octobre très pluvieux. Son "rival", les Vertem Futurity Stakes (Gr1), a été repoussé d’une semaine et transféré d’un Doncaster boueux à la tapeta de Newcastle, avec engagements réouverts. Si ce n’avait pas été le cas, cinq des six partants du Gr1 auraient été des pensionnaires d’Aidan O’Brien.

Le Prix Eugène Adam toujours en sursis. Le Prix Eugène Adam était menacé de rétrogradation en 2020. Il a gagné une année de sursis malgré deux années très difficiles. En 2018, ils n’étaient que cinq au départ, avec un poulain prometteur mortellement accidenté et un poulain de faible valeur quatrième dans le lointain, ce qui avait plombé le rating de la course. En 2019, France Galop a lancé son plan de lancement de sauvetage de l’Eugène Adam en l’avançant dans le calendrier et en le transférant à Saint-Cloud. Le Prix Eugène Adam avait donc un nouveau rôle : consolante possible pour le Jockey Club. Or, le Jockey Club 2019, couru en un temps record, a laissé des traces… Voici donc notre Eugène Adam avec quinze engagés et plus que trois restants après les premiers forfaits. Ils ont été finalement six au départ grâce à trois supplémentations.

En 2020, le Prix Eugène Adam a gagné une année de sursis. Henri Pouret nous a dit : « Le changement de date que nous avons effectué l’an dernier montre que nous cherchons des solutions et, on le sait, il faut parfois un temps d’adaptation avant que les choses prennent lorsque nous modifions le programme. L’année 2018 avait été très mauvaise pour la course, avec des circonstances exceptionnelles. Nous avons présenté un ensemble d’arguments et les membres de l’EPC ont décidé de laisser un peu plus de temps à l’épreuve. Le Prix Eugène Adam va rester comme en 2019, mais nous allons mener une réflexion plus générale afin de réfléchir à un mode opératoire à appliquer pour tenter de sauver les courses menacées de rétrogradation. »

Le Prix Greffulhe est dans un cas similaire au Prix Eugène Adam. Il était menacé en 2019 et France Galop l’avait changé de date et avancé de quelques jours, pour le greffer à la réunion du Prix du Muguet. La course est toujours sous menace pour 2021.

Le Hocquart passe sous menace. Dans les Groupes français menacés de rétrogradation, on retrouve le Prix Hocquart (Gr2). Henri Pouret nous a dit : « En 2019, le Prix Hocquart s’est retrouvé très proche des King Edward VII Stakes de Royal Ascot. Les courses pour 3ans sur cette distance peuvent être des courses un peu tangentes au niveau de leur rating. » Les ratings des courses pour seuls 3ans dépendent de la profondeur d’une génération : Sottsass ne s’est révélé qu’à l’automne sur aussi long, Slalom n’a pas été revu depuis le Juddmonte Grand Prix de Paris et, derrière eux, la génération française a manqué de profondeur chez les 3ans de 2.400m. En 2019, cela n’a pas forcément été fameux pour les 3ans sur 2.400m outre-Manche, où il n’y a guère que Japan (Galileo), le lauréat des King Edward, qui sortait vraiment du lot.

L’EPC demande à France Galop une réflexion sur le programme des 2ans. Le communiqué de l’European Pattern Committee est assez vague sur le sujet : l’EPC a demandé à France Galop de mener une réflexion sur le programme français des 2ans, sans donner plus de précision. Henri Pouret nous a précisé sur le sujet : « En marge des différentes discussions sur le Pattern, il y a eu des observations de certains membres de l’EPC, lesquels ont souligné que les 2ans français débutaient plus tardivement que dans d’autres pays européens et couraient moins souvent. Compte tenu de ces observations, l’EPC a recommandé à France Galop d’avoir une réflexion plus générale et plus approfondie sur les courses de 2ans en France et la place qu’elles occupent. Nous allons donc tenir compte de cette réflexion, à laquelle les professionnels seront associés. Le fait de mener ce type de réflexion plus globale est un exercice utile mais cela ne signifie pas nécessairement qu’il y aura des changements radicaux profonds. »

Cette demande nous a troublés et nous avons du mal à imaginer que l’Allemagne et l’Italie – pas franchement des spécialistes des 2ans – soient derrière. On trouve, du côté de l’Angleterre et de l’Irlande, un développement des courses de 2ans très précoces : l’Australie a ses 2ans de Golden Slipper et on trouve outre-Manche le développement d’une "nouvelle race" : les 2ans de Royal Ascot. Faut-il vraiment que toute l’Europe se spécialise ainsi, ce qui pose des questionnements sur la longévité des carrières… et la reconversion sur le plus long terme ? Voici peut-être une piste de réflexion à avoir aussi.

Protéger le black type

C’est un autre élément qui nous a troublés dans le communiqué de l’EPC : « Le Comité a approuvé plusieurs changements dans ces règles pour améliorer le contrôle qualité dans toute l’Europe. » Henri Pouret nous a donné quelques précisions : « Il ne s’agit pas d’une question de sévérité et il faut souligner que l’Europe est la région où le contrôle qualité du Pattern est le plus strict. Parmi les modifications, il y a par exemple une référence explicite à l’article 6 de l’accord international sur l’élevage, les courses et les paris, soit un message envoyé par l’European Pattern Committee à d’autres juridictions. Par ailleurs, un pays sera limité à deux promotions maximum pour une même année, au lieu de trois. Cela a pour but d’éviter un phénomène d’inflation du nombre de courses principales. Un pays ne pourra par ailleurs avoir qu’une seule création de Listed par an, et non plus deux. L’EPC veut ainsi affirmer que le black type européen est un black type de valeur. »

Sur ce sujet, vous retrouverez dans les prochains jours une étude que nous avons réalisée sur les cent meilleures courses du monde lors des cinq dernières années, par continent et par pays, pour tenter de comprendre qui propose le black type le plus "solide".

En résumé…

PROMOTIONS : DE LISTED À GROUPE 3

Date Course Hippodrome Pays S/A Distance

23/05/2020 Marble Hill Curragh IE 2ans 1.200m

24/07/2020 Valiant Ascot GB 3ans et +, femelles 1.600m

16/08/2020 François Boutin Deauville FR 2ans 1.400m

NOUVELLES LISTEDS

Date Course Hippodrome Pays S/A Distance

22/07/2020 À nommer Naas IE 2ans femelles 1.000m

11/10/2020 Peas and Carrots Mile Jagersro SW 3ans et + 1.600m P.S.F.

20/12/2020 À nommer Deauville FR 3ans et + 2.500m P.S.F.

RÉTROGRADATIONS : PERTE DU STATUT DE GR2

Date Course Hippodrome Pays S/A Distance

21/07/2019 Meilen Trophy Düsseldorf DE 3ans et + 1.600m

25/08/2019 Goldene Peitsche Baden-Baden DE 3ans et + 1.200m

RÉTROGRADATIONS : PERTE DU STATUT DE GR3

Date Course Hippodrome Pays S/A Distance

25/08/2019 Polar Cup Ovrevoll NO 3ans et + 1.370m

RÉTROGRADATIONS : PERTE DU STATUT DE LISTED

Date Course Hippodrome Pays S/A Distance

23/05/2019 Coupe des 3ans Lyon-Parilly FR 3ans 2.400m

15/08/2019 Copa de Oro San Sebastian SP 3ans et + 2.400m

25/08/2019 Norsk Derby Ovrevoll NO 3ans 2.400m

06/10/2019 Norsk Jockeyklubs Sprintlob Ovrevoll NO 3ans et + 1.170m

20/20/2019 Duque de Toledo Madrid SP 3ans et + 2.400m

COURSES DE GR1 ET DE GR2 MENACÉES DE RÉTROGRADATION

France

Date Course Hippodrome S/A Distance

01/05/2019 Greffulhe Saint-Cloud 3ans 2.100m

16/06/2019 Hocquart Chantilly 3ans 2.400m

30/06/2019 Eugène Adam Saint-Cloud 3ans 2.000m

26/10/2019 Critérium de Saint-Cloud 2ans 2.000m

Allemagne

Date Course Hippodrome S/A Distance

09/06/2019 Diana Trial Berlin 3ans femelles 2.000m

07/07/2019 Deutsches Derby Hanovre 3ans 2.400m

31/08/2019 T. Von Zastrow Stutenpreis Baden-Baden 3ans et plus, femelles 2.400m

22/09/2019 Preis Von Europa Cologne 3ans et + 2.400m

Italie

Date Course Hippodrome S/A Distance

19/05/2019 Derby Italiano Rome 3ans 2.400m

Turquie

Date Course Hippodrome S/A Distance

08/09/2019 Topkapi Trophy Veliefendi 3ans et + 1.600m

Les derbys italiens et allemands sont-ils en danger ?

En 2019, d’un côté nous avons eu un Derby Italiano (Gr2) avec un rating moyen de 107,75, et de l’autre, un Deutsches Derby (Gr1) à 112. Deux motifs justifient la rétrogradation d’une course, une décision qui, rappelons-le, doit être prise à la majorité par les pays membres :

1. la moyenne des ratings de trois dernières éditions est, durant deux années consécutives, inférieure de plus de deux livres au standard prévu ;

2. le rating moyen de la course est inférieur de plus de deux livres au standard durant trois éditions consécutives.

L’Italie, pour sauver les meubles et son Derby, doit obtenir en 2020 un rating de 108, puisqu’en 2018 il avait affiché 107,25. Si le prochain classique n’atteint pas cette barre, c’est la seconde règle qui entrera alors en vigueur. La moyenne des ratings calculée sur les trois dernières années laisserait tout de même un espoir, car les trois dernières éditions affichent 108,33, soit moins de deux livres d’écart avec le standard de 110 prévu pour les Grs2.

La situation de l’Allemagne est encore plus délicate. En effet, pour conserver son label Gr1, il faut que le Derby allemand atteigne 115. Ce n’est arrivé qu’une fois depuis 2015 quand Isfahan (Lord of England) a remporté l’épreuve en 2016. Le rating était alors de 115,25. Les trois éditions de 2017, 2018 et 2019 ont affiché dans l’ordre 112,25, 112,75 et 112. Un Derby allemand à 113 bloquerait la série négative prévue par la seconde règle, mais cela ne suffirait pas à remplir les conditions de la première. Le rating moyen des trois dernières éditions est de 112,33. Pour éviter une deuxième année insuffisante pour cet indicateur, il faudra une édition à 114,25.

Tout cela reste pourtant théorique pour deux raisons. La première est que la décision est soumise au vote, donc au choix politique. La deuxième, liée au bon sens et soutenue par la force technique des handicapeurs, peut déboucher sur la création d’une tolérance de deux livres et demie pour les courses réservées aux 3ans.