AUJOURD’HUI AUX COURSES - PAU

Courses / 01.02.2020

AUJOURD’HUI AUX COURSES - PAU

16 h 42 • PAU • GRAND CROSS DE PAU-REVERDY-PRIX GASTON DE BATAILLE-1RE ÉTAPE DE LA CRYSTAL CUP

L - Cross-country - 6ans et plus - 6.300m

On va se régaler !

La Crystal Cup démarre traditionnellement avec ce Grand Cross de Pau (L), dont l’édition 2020 s’annonce superbe. Douze chevaux seront en lice, un chiffre excellent, mais le plus important est la qualité du lot. Parmi ces douze partants, nous retrouverons Easysland (Gentlewave), vainqueur du Grand Cross de Compiègne (L) puis du Glenfarclas Cross-Country Handicap Chase à Cheltenham. Acheté ensuite par John-Patrick McManus, dont il sera l’un des premiers partants dans un Grand Cross français, il suit le programme prévu à la lettre. Il ne connaît pas le parcours dans son ensemble, mais il s’est entraîné récemment sur le cross palois avec brio. Annoncé comme un crack du cross, l’heure est venue pour lui de remporter une première très grande victoire dans la discipline, en France. Enfin, il sera associé à Jonathan Plouganou qui fait partie des meilleurs jockeys de cross, ce qui est un atout considérable. Vainqueur de la course en 2017, Disco d’Authie (Discover d’Auteuil), compagnon d’entraînement d’Easysland, est monté en puissance au fur et à mesure de ses sorties. Avec les pluies annoncées samedi, il est capable de faire une grande performance.

Blason d’Or sur sa lancée. Lauréat du Prix John Henry Wright-Haras du Lion, l’une des préparatoires au Grand Cross, Blason d’Or (Nidor) s’était imposé avec la manière. Il arrive sur la course dans une bonne dynamique, connaît les principales difficultés et peut tout à fait l’emporter.

Les trois atouts d’Emmanuel Clayeux… Emmanuel Clayeux a engagé trois concurrents : Diesel d’Allier (Kap Rock), Netcam (Network) et Net Lady (Network). Vainqueur sur le cross de Cheltenham, Diesel d’Allier a pris ses marques sur le cross palois sur lequel il a fini deuxième du Prix Mortimer de Lassence. Il apprécie les pistes bien souples et sera monté par Felix de Giles, l’une des plus fines gâchettes du cross. On ne peut pas reprocher grand-chose à Netcam qui n’a jamais fini plus loin que deuxième en cross. Elle a déjà gagné sur 5.400m et 5.200m, donc la distance ne devrait pas être un souci. Mais elle affrontera pour la première fois un lot aussi relevé. Net Lady a gagné le premier bon cross du meeting et poursuit son programme vers la belle. Mais le terrain, comme la distance, pourraient être un frein pour elle.

… et de Patrice Quinton ! Patrice Quinton sera triplement représenté et il pourra compter sur Papy Mamy (Ballingarry), Vanesse (Vertigineux) et Dunquin (Balko). Papy Mamy a terminé deuxième de la course sur un terrain très lourd. Il est peu probable qu’il ait une piste similaire ce dimanche. Mais sur sa qualité, il peut venir prendre une place. Bonne finisseuse, Vanesse a accroché deux troisièmes places dans des préparatoires et tente logiquement sa chance dans la belle. Même si ça sera plus dur. Dunquin a été vraiment convaincante lorsqu’elle s’est imposée dans le Prix Fairplay devant Disco d’Authie. Elle peut être la révélation de la course. D’une grande régularité sur le cross palois, Alpha Risk (Grey Risk) a remporté le Grand Cross des Anglos et sur sa lancée, il peut espérer prendre une bonne place. Branle Bas (Saint des Saints) a gagné le Mortimer de Lassence devant Diesel d’Allier. Il change de jockey pour la grande épreuve, mais il arrivera frais sur ce Grand Cross. Videpoche (Nidor) doit encore prouver qu’il est de ce niveau.

15 h 32 • PAU • 133e GRANDE COURSE DE HAIES DE PAU-PRIX MAX GINESTET

L - Haies - 5ans et plus - 4.100m

Highway to Hell ** et Présidente Line face aux spécialistes palois

La 133e Grande Course de Haies de Pau (L) est elle aussi alléchante. Highway to Hell ** (No Risk at All) et Présidente Line (Martaline), deux chevaux confirmés dans les Groupes parisiens, vont affronter les spécialistes palois comme Forthing (Barastraight), Staunton Street (Martaline) et Chinco Star (Malinas). Highway to Hell a gagné la Grande Course de Haies de Compiègne (Gr3) 2018, mais il a eu du mal à se retrouver en 2019 et il faut effacer cette année-là. Il court bien frais et un tracé comme celui de Pau, qu’il va découvrir, devrait lui plaire. Présidente Line se prépare pour Cheltenham dans cette épreuve. Elle connaît Pau où elle a gagné un Quinté sur les haies. Et elle s’est imposée dans le Prix Bernard Secly (L) avant de finir troisième du Prix André Michel (Gr3). La pensionnaire d’Alain Couétil a donc la qualité suffisante pour jouer un premier rôle. Staunton Street a remporté aisément le Prix Daniel Guestier, une préparatoire, mais le lot n’était pas de la même valeur. Forthing est le tenant du titre et il peut se racheter de son échec dans le Grand Prix. Chinco Star a aussi échoué dans cette épreuve et son entourage a préféré revenir en haies plutôt que de tenter le Prix Gaston Phoebus. En forme, il peut lutter pour les premières places. Spanish One (Spanish Moon) s’essaye à ce niveau après avoir vaincu dans un gros handicap. Ce sera un test. Duc de Meran (Nathaniel) a pris une bonne troisième place dans le Prix Albert de Taillac et peut espérer prendre part à l’arrivée. Myboy (American Post) revient de Cagnes, où il a réalisé un bel hiver, mais face à une opposition plus faible.

13 h 10 • PAU • PRIX ANTOINE DE PALAMINY

L - Steeple-chase - 4ans - 3.900m

Gamin d’Oudairies attend son couronnement

Invaincu en deux sorties sur le steeple palois, Gamin d’Oudairies (Kapgarde) s’est imposé avec la manière à chaque fois. Le représentant du comte Michel de Gigou sera le grand favori du Prix Antoine de Palaminy (L), d’autant plus qu’il a le niveau ensuite pour remporter des Groupes à Auteuil. Deux fois deuxième de Gamin d’Oudairies, Gai Luron (Samum) tentera de faire mieux ce dimanche, même si ça ne s’annonce pas simple. Groom Boy (Tiger Groom) s’est imposé dans l’une des préparatoires en début de meeting et le Palaminy est son grand objectif. Avec un poids plus favorable cette fois, il peut jouer un premier rôle. Fenrir (Saint des Saints) s’est déjà placée de Listed et essaiera de répéter. Harmix (Gémix) a gagné dans un bon style dernièrement et passera un test dans ce lot. Tzar Royal (Martaline) et Garmorik (Saddex) ont un profil similaire et seront candidats aux places. Balkinoa (Balko) vient de Cagnes et il faudra voir comment elle va s’adapter à Pau.

14 h 17 • PAU • PRIX GASTON PHOEBUS

Steeple-chase - 5ans et plus - 4.700m

Une belle épreuve très homogène

Cette année, le Prix Gaston Phoebus n’a de consolante du Grand Prix que le nom. Mais il n’en demeure pas moins que l’édition 2020 sera une très belle course, avec plusieurs chevaux prometteurs. C’est le cas par exemple de Laskalin (Martaline). Ce cheval bien né n’a que 5ans, il a peu d’expérience comparé à ses rivaux, mais il vient de gagner brillamment sur le steeple palois. En pleine ascension, invaincu en steeple, il passera son premier examen sérieux. Eden Conti (Khalkevi) a remporté plaisamment son gros handicap. Il arrivera frais sur la course et fera partie des favoris, de même que Crack de Rêve (Loxias) qui vient de s’imposer dans un lot plus faible, sur le steeple palois. Amirande (Astarabad) a fourni une très bonne performance dans le Grand Prix, se classant quatrième. Si le terrain s’assouplit, il peut s’imposer. Sur une ancienne valeur, Balkan du Pecos (Balko) courait en liberté, mais il est un ton en dessous de ce qu’il a montré de mieux. Fauburg Rosetgri (Sageburg) est un bon cheval, plutôt gaucher, mais qui peut se plaire à Pau. Crack Math (Vendangeur) va apprécier le parcours. Écume Atlantique (Satri) et Éclair Mag (Network) peuvent espérer prendre une petite place s’ils font leur meilleure valeur.