BETWAY CONTENDERS HURDLE (L) - Quel Destin refait surface dans une arrivée 100 % "FR"

International / 01.02.2020

BETWAY CONTENDERS HURDLE (L) - Quel Destin refait surface dans une arrivée 100 % "FR"

SANDOWN (GB), SAMEDI

Lauréat du Coral Finale Juvenile Hurdle (Gr1) en fin d’année 2018, Quel Destin (Muhtathir) était de loin le cheval le plus titré au départ de ce Betway Contenders Hurdle (L), qui avait réuni cinq concurrents. Les quatre chevaux à l’arrivée de cette course sont des "FR". Le représentant de Martin Broughton & Friends n’avait pas vraiment confirmé ce succès de Gr1, malgré deux victoires à bien moindre niveau sur les claies en 2019, et n’était donc pas favori ce samedi. Il a pourtant montré qu’il était toujours compétitif en renouant avec le succès dans un terrain lourd qu’il affectionne, sous la selle d’Harry Cobden. Après avoir galopé en deuxième position dans le sillage de Zambella (Zambezi Sun), le futur lauréat a pris le meilleur à l’avant-dernière difficulté. Attaqué à son intérieur par Call me Lord (Slickly), Quel Destin est reparti de plus belle et a dominé son rival par trois longueurs. La troisième place est revenue six longueurs plus loin à Eldorado Allen (Khalkevi), tandis que Zambella a cédé dans les 600 derniers mètres et a dû se contenter du quatrième rang.

Il pourrait revenir en France. Quel Destin avait commencé sa carrière chez Guy Cherel avant d’être exporté durant l’été 2018, suite à sa victoire dans le Prix Rocking Chair (Haies) à Auteuil. Paul Nicholls, entraîneur du cheval, a expliqué : « C’est la première fois de toute la saison qu’il semble aussi bien. Il a eu une saison difficile l’année dernière. Je savais qu’il allait aimer le terrain aujourd’hui. En dernier lieu, il avait bien couru à Cheltenham, tout en subissant le démarrage. Il ira sur le steeple lors de la prochaine saison, mais il n’est pas impossible que nous nous laission tenter par le Prix La Barka (Gr2). »

La souche d’Arokar. Élevé par le haras des Sablonnets et Lucien Bermond, Quel Destin a été cédé 12.000 € yearling à Guy Cherel, lors de la vente d’automne Arqana, alors qu’il était présenté par Antoine de Talhouët-Roy. C’est un fils de Muhtathir (Elmaamul), étalon au haras du Mézeray, et d’High Destiny (High Yield), gagnante à deux reprises sur les haies de Clairefontaine à 3ans, quatrième du Prix Magne (L, à l’époque) et cinquième du Prix Bournosienne (Gr3, à l’époque). Quel Destin est le seul produit vainqueur de sa mère, qui a une 3ans par Spirit One (Anabaa Blue), une 2ans par Doctor Dino (Muhtathir), ainsi qu’un yearling par Kamsin (Samum).

Deuxième mère de Quel Destin, Such Is Life (Akarad) s’est imposée pour ses débuts à 2ans sur les 2.000m de Salon-de-Provence. Outre High Destiny, elle a produit Last Empress (Dernier Empereur), lauréate du Prix Delahante et de la Coupe des Pouliches (Ls), Bon Grain (Muhtathir), deuxième de la Coupe de Marseille et du Prix Delahante (Ls) et troisième de la Coupe (Gr3), et Réfutation (Muhtathir), troisième du Prix d’Indy (Gr3). Such Is Life est une propre sœur d’Arokar, vainqueur du Prix Greffulhe (Gr2) et deuxième du Prix Lupin (Gr1), et de La Tirana, lauréate du Prix Le Fabuleux (L) et deuxième des Prix de Flore et Corrida (Grs3).

SANDOWN (GB), SAMEDI

BETWAY SCILLY ISLES NOVICES’ CHASE (GR1)

Le "FR" Itchy Feet s’impose en chaser d’avenir

Auteur de débuts victorieux sur le steeple en fin d’année, à Leicester, Itchy Feet (Cima de Triomphe) a franchi plusieurs paliers d’un coup en triomphant aisément dans le Scilly Isles Novices’ Chase (Gr1). Le cheval de Kate et d’Andrews Brooks a ainsi succédé au champion Défi du Seuil (Voix du Nord) et semble avoir un avenir radieux devant lui sur les gros obstacles, lui qui avait montré assez de classe en haies pour conclure troisième du Supreme Novices’ Hurdle (Gr1), à Cheltenham. Associé à son fidèle Gavin Sheehan, Itchy Feet a longtemps galopé parmi les derniers, avant de progresser en dehors avec beaucoup de ressources dans le tournant final. Prenant facilement la mesure de l’animateur, Midnight Shadow (Midnight Legend), sur le plat, le futur gagnant a placé un remarquable changement de vitesse pour se détacher et l’a emporté de trois longueurs et demie. Multiple lauréat de Gr2 sur les claies et les gros obstacles, Midnight Shadow n’a rien pu faire contre son adversaire et a conservé la deuxième place loin devant Champagne Platinum (Stowaway). Arrêtée en dernier lieu dans le Racing Post Novice Chase (Gr1), Laurina (Spanish Moon) a une nouvelle fois fortement déçu. Constamment à l’arrière-garde, la jument n’a jamais fait illusion et a été arrêtée devant le dernier obstacle.  

Direction le Marsh Novices’ Chase. Itchy Feet a permis à son jeune entraîneur, Olly Murphy, âgé de 28 ans, de remporter un premier succès au niveau Gr1. L’ancien assistant de Gordon Elliott a déclaré : « Espérons que ce soit le premier d’une longue série ! J’ai toujours eu beaucoup d’estime pour ce cheval. Son copropriétaire, Andrew Brooks, voulait vraiment l’amener ici. Il paie les factures et me soutient depuis le premier jour. Itchy Feet n’a jamais fait le moindre faux-pas dans sa carrière, excepté le jour où je l’ai amené à Kempton, en octobre dernier. Nous l’avons ensuite dirigé vers le steeple et le plan a été bien exécuté. Normalement, il va courir le Marsh Novices’ Chase (Gr1) à Cheltenham. Aujourd’hui, c’est un rêve qui devient réalité. C’est un jour spécial. »

La famille de Misérable. Élevé par Jean-Pierre Cordonnier et Daniel Gromada, Itchy Feet est un fils de Cima de Triomphe (Galileo), étalon au haras de Tiercé en 2019 mais qui est resté en Argentine cette année, au haras La Leyenda. La mère, Maeva Candas (Brier Creek), est une jument inédite. Cette dernière a donné deux autres vainqueurs : Dakota d’Agrostis (Libourne), lauréat d’un handicap sur le steeple de Fontainebleau, et Bandit d’Agrostis (Discover d’Auteuil), gagnant d’un handicap sur les gros obstacles de Clairefontaine-Deauville. La poulinière a un yearling par Triple Threat (Monsun). La deuxième mère, Racamour (Racanal), s’est placée à plusieurs reprises à un niveau modeste en plat. C’est une sœur d’On the Move (Nashamaa), laquelle a produit Misérable (Discover d’Auteuil), gagnant de dix courses en haies et steeple dont les Prix Congress (Gr2) et de Besançon (L) et deuxième des Prix Jean Stern (Gr2) et Fleuret (Gr3), entre autres.