GRAND CROSS DE PAU REVERDY-PRIX GASTON DE BATAILLE-1RE ÉTAPE DE LA CRYSTAL CUP (L) - Easysland, déjà dans l’Histoire

Courses / 02.02.2020

GRAND CROSS DE PAU REVERDY-PRIX GASTON DE BATAILLE-1RE ÉTAPE DE LA CRYSTAL CUP (L) - Easysland, déjà dans l’Histoire

PAU, DIMANCHE

Quelle course ! Le Grand Cross de Pau (L) 2020 restera comme une très grande édition, avec un niveau très élevé. Une édition historique, à plus d’un titre. À 6ans seulement, ce qui est très jeune pour un cheval de cross, Easysland (Gentlewave) s’est imposé de la tête et des épaules. Il a ainsi étrenné de la meilleure des manières la casaque de son nouveau propriétaire, John-Patrick McManus, malheureux récemment avec ses chevaux entraînés en France. Lauréat de sept de ses dix sorties en cross, l’avenir lui appartient dans la discipline. L’avenir appartient aussi à son mentor, David Cottin, qui, depuis qu’il est installé entraîneur, n’a perdu aucun Grand Cross de Pau. En effet, il a remporté les deux dernières éditions de la course avec Uroquois (Passing Sale). Rendez-vous maintenant à Cheltenham en mars, face à Tiger Roll (Authorized), pour marquer encore l’histoire.

Une course loin d’être facile. Easysland est parti à une cote de 2,40 €, ce qui est très faible sur ce parcours. Vite parmi les premiers, il a fait quelques erreurs comme au gros passage de route, la première fois et surtout la deuxième, alors que l’on fonçait vers l’arrivée. Easysland a aussi fait une faute sur la dernière haie, mais il a été capable sur le plat de revenir l’emporter face à Blason d’Or (Nidor), à l’extérieur et Net Lady (Network), à la corde. Son entraîneur, David Cottin, qui a réussi à mettre en avant les couleurs McManus avec un cheval qu’il voit comme un crack du cross depuis longtemps, nous a déclaré : « Easysland est un cheval irréprochable. Il a été très courageux. Faire un truc pareil à son âge… Il est polyvalent et sait tout faire. Il est capable de faire des parcours avec la terre comme ici, mais aussi des parcours rapides comme Cheltenham. Son grand objectif est dans un mois, le 11 mars à Cheltenham, où il défiera Tiger Roll. C’est pour cela que monsieur McManus l’a acheté. Après Cheltenham, il aura des vacances et nous verrons la suite de son programme avec son propriétaire. »

Un cheval très vif. Jonathan Plouganou a monté une très belle course avec Easysland et n’est pas passé par la fenêtre, là où ça aurait pu mal se passer. Ses cris ont résonné devant les tribunes, ainsi qu’à son retour aux balances. Il nous a dit : « Easysland n’avait pas encore fait ce parcours. On ne peut pas dire que j’ai gagné toute la course, car il a fait des fautes et a eu des coups de mou. Mais c’est un très bon sauteur. Il est très vif et il fallait juste que je fasse attention. Il est dur, et malgré sa faute à la dernière haie, il a été capable d’accélérer pour l’emporter. Bravo au cheval et à toute l’équipe. Nous avons le droit de rêver. Je n’ai jamais été battu avec lui en cross. »

Un an après… Persuadé du talent et du futur de son cheval, David Cottin a convaincu la team McManus d’acheter Easysland. Un choix judicieux, encore plus ce dimanche. Hubert Barbe, l’un des hommes de confiance de la grande casaque irlandaise, nous a déclaré : « Cela faisait un an que David nous poussait à nous intéresser à Easysland, en nous disant que c’était un cheval pour Cheltenham. Merci David ! Dans l’immédiat, il va préparer Cheltenham et son propriétaire décidera ensuite de la suite de la carrière. »

Un Blason d’Or remarquable. Blason d’Or était sur la montante et il a confirmé tout son talent, réussissant la meilleure performance de sa carrière. Vite dans le groupe de tête, dans une course marquée par plusieurs chutes, il a évité les embûches. Au premier passage du gros passage de route, il a pris les commandes en profitant de la faute d’Easysland, et a longtemps donné l’impression de pouvoir l’emporter. Sa deuxième place est excellente et son entraîneur, Gabriel Leenders, nous a dit : « Le cheval a fait une excellente course. Il est battu par un très bon cheval. C’est un rêve, car nous étions à 10.000 lieues d’imaginer courir cette épreuve avant le début du meeting. Je suis ravi. La question est maintenant de savoir si nous allons le garder pour Pau l’an prochain, ou courir une dernière fois. »

Net Lady tient bien la distance. Nous pouvions avoir des doutes sur la tenue de Net Lady (Network), mais elle les a levés. Véritable publicité pour le cross tant elle est agréable à regarder sauter les obstacles de terre, les oreilles pointées, elle a elle aussi évolué parmi les premiers. La jument défendant la casaque Couderc a laissé passer l’orage après le dernier passage du gros passage de route. Puis elle s’est faufilée à l’intérieur dans le tournant final, faisant illusion pour la victoire. Elle n’a pas à rougir de sa troisième place. Son entraîneur, Emmanuel Clayeux, également mentor de Diesel d’Allier (Kap Rock), tombé au passage de route,  et de Netcam (Netcam), tombée au tronc d’arbre, nous a déclaré : « Net Lady court très bien. Nous ne l’avons pas laissée en meeting à Pau car elle n’aime pas rester ici, et ç'a fonctionné. On en a fait beaucoup sur le fait qu’elle ne tienne pas, mais elle tient ! Elle avait très bien travaillé. Elle devrait avoir du repos maintenant. Diesel d’Allier n’ira peut-être pas à Cheltenham. Je suis déçu de la chute de Netcam car c’est une jument que j’estime. »

Gagnant de l’édition 2017, Disco d’Authie (Discover d’Auteuil) s’est très bien comporté pour se classer quatrième devant Vanesse (Vertigineux), bonne finisseuse. On regrettera la chute de Dunquin (Balko) à la banquette irlandaise, en début de parcours.

Le frère d’un lauréat du Montgomery. Élevé par Marinette Avril et Marie-Laure Labbé, Easysland a été cédé 20.000 € à Yorton Farm, en juin 2017, à Tattersalls Ireland. C’est un fils de Gentlewave (Monsun), stationné à Yorton Farm, et d’Island du Frêne (Useful), lauréate en plat à Saint-Malo et sur le steeple de Granville. C’est le frère de Sarisland (Martaline), vainqueur du Prix Montgomery (Gr3), et de Pop Island (Mansonnien), troisième du Grand Steeple-Chase d’Angers (L) et deuxième du Grand Steeple-Chase de Waregem.

La deuxième mère, Dictumisas (Dictus), a conclu deuxième du Prix Joubert (L). Elle a notamment donné La Bottine (High Line), deuxième du Prix de Chambly (devenu Gr3), et Miss Afrique (African Song), quadruple gagnante de Listed en plat, mais aussi deuxième du Prix des Réservoirs et troisième du Prix Éclipse (Grs3). Cette dernière est la mère de la bonne Miss Berbère (Bering), lauréate du Prix d’Astarté et deuxième du Prix de l’Opéra (Grs2, à l’époque).

 

 

 

Königsstuhl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

Gentlewave

 

 

 

 

 

Saumarez

 

 

Saumareine

 

 

 

 

Charming Queen

EASYSLAND (H6)

 

 

 

 

 

 

Vorias

 

 

Useful

 

 

 

 

Étoile du Berger III

 

Island du Frêne

 

 

 

 

 

Dictus

 

 

Dictumisas

 

 

 

 

Mischief