LES ENGAGEMENTS CLASSIQUES VUS PAR LES ÉTALONS - De la Triple couronne aux classiques français

Élevage / 23.02.2020

LES ENGAGEMENTS CLASSIQUES VUS PAR LES ÉTALONS - De la Triple couronne aux classiques français

Par Franco Raimondi

Un Galileo (Sadler’s Wells) qui gagne sur la neige de Saint-Moritz, un 2ans par le japonais Lord Kanaloa (King Kamehameha) qui domine les australiens, un Frankel (Galileo) qui s’impose dans un Gr1 sur le dirt. Le galop ne connaît décidément pas de frontière et cette année, on peut avoir pour la première fois un produit d’un lauréat de la Triple couronne au palmarès d’un classique français.

American Pharoah et la famille O’Brien. L’étalon en question, c’est American Pharoah (Pioneerof the Nile), celui qui avait succédé en 2015 à Affirmed (Exclusive Native), après 37 ans de disette. Le champion formé par Bob Baffert, qui officie chez Ashford, l’antenne américaine de Coolmore, avait fait la Une comme étalon bien avant sa rencontre avec une poulinière. Il compte déjà un candidat sérieux à la Triple couronne, pas banal lui non plus car il s’agit de Café Pharoah, qui a remporté ce dimanche de façon impressionnante les Hyacinth Stakes (L). Il est le leader du classement de la Japan Road to the Kentucky Derby, qui assure une place à Churchill Downs.

Parmi les 566 engagés aux classiques français, cinq poulains et trois pouliches sont issus d’American Pharoah. Un seul parmi eux a déjà fait ses preuves dans les Groupes : Monarch of Egypt, placé dans les Phoenix Stakes (Gr1). Il est entraîné par Aidan O’Brien, tout comme Hong Kong, le demi-frère de Caravaggio (Scat Daddy), qui a gagné une course, et la maiden Holy Roman Empress. Les deux fils d’Aidan ont aussi leurs American Pharoah. Il s’agit de Fifth Fleet, un poulain inédit entraîné par Joseph, et de la pouliche Oh so True, jugée digne de figurer dans la liste du Prix de Diane par Donnacha, même si elle n’a pas encore vu un hippodrome.

Les produits d’American Pharoah engagés dans les classiques français

Cheval Entraîneur Propriétaire Carrière Engagements
Fifth Fleet Joseph O' Brien Khaled Rahim Inedit Poule, Jockey Club
Holy Roman Empress Aidan O'Brien Coolmore Maiden Diane, Saint-Alary
Hong Kong Aidan O'Brien Coolmore Gagnant Poule, Jockey Club
Land of Maybe Pascal Bary Flaxman Stables Ireland Maiden Diane, Saint-Alary
Monarch of Egypt Aidan O'Brien Peter Brant & Coolmore Pl Gr1 Poule, Jockey Club
Océan Atlantique André Fabre Coolmore Gagnant Poule, Jockey Club, G.P. de Paris
Oh so True Donnacha O'Brien Coolmore Inédite Prix de Diane
Ridwaan Mikel Delzangles Son Altesse l'Aga Khan Maiden Jockey Club, G.P. de Paris

Trois sont entraînés en France. Trois American Pharoah sont entraînés en France. Un seul a déjà gagné, Océan Atlantique, le top price (1,1 million) de la breeze up Arqana, qui s’est promené à Saint-Cloud pour l’entraînement d’André Fabre et l’une des casaques Coolmore. Il est engagé dans la Poule et dans le Jockey Club, ainsi que dans le Grand Prix de Paris. La Bary/Niarchos Land of Maybe a débuté par une quatrième place et possède le ticket Diane & Saint-Alary alors que le poulain Ridwaan, un Aga Khan/Delzangles, lui aussi quatrième lors de ses premiers pas, peut suivre le chemin Jockey Club & Grand Prix de Paris.

La domination Galileo. Galileo domine la liste des chevaux engagés dans les classiques et les deux grands Grs1 pour les 3ans de la première moitié de saison. Il compte 35 poulains et 27 pouliches, soit 62 candidats et 11 % du total. Le grand étalon Coolmore a déjà réussi le Grand Chelem classique français avec les succès de The Gurkha dans la Poule d’Essai des Poulains, celui d’Intello dans le Prix du Jockey Club et le doublé Diane & Poule d’Essai de Golden Lilac. Quand on parle de stallion power il faut aussi citer les fils d’un étalon. Galileo compte trois de ses fils qui ont dix engagés ou plus : Frankel (17), Australia et Gleneagles (10 chacun). Si on ajoute les produits d’Intello, Nathaniel, Teofilo et New Approach, on arrive à 112 engagés, soit 21 % du total. C’est énorme.

Et celle d’Urban Sea. Quand on parle de Galileo, il faut aussi se souvenir de maman Urban Sea (Miswaki), qui a donné un autre grand étalon : Sea the Stars (Cape Cross) qui compte 21 engagés alors que l’autre frère, Born to Sea (Invincible Spirit), est responsable de la lauréate de Listed anglaise Born with Pride qui possède un triple ticket. Il faut compter aussi sur Sea the Moon (Sea the Stars) et ses six engagés. Si on ajoute les petits-fils de Galileo et les produits de poulinières par l’étalon Coolmore, on n’est pas loin de 40 % des engagés qui ont dans leur pedigree le nom d’Urban Sea, sixième dans le Prix de Diane 1992 à 24/1.

La réponse de Siyouni. Si Galileo compte 14 générations ayant participé aux classiques, l’étalon de Son Altesse l’Aga Khan Siyouni (Pivotal) en a 5. Il lui manque une course pour réussir le Grand Chelem après les succès d’Ervedya dans la Poule d’Essai des Pouliches, de Laurens dans le Prix de Diane et celui de Sottsass dans le Prix du Jockey Club. Siyouni a 32 engagés, dont cinq sujets dans la Poule des Poulains. Ce quintet est composé du lauréat du Prix Eclipse (Gr3), Devil, et du troisième de cette course, Golden Boy, ainsi que du gagnant d'un maiden deauvillais Lauderdale, de Winwood, encore maiden, et de l’anglais Al Madhar qui avait impressionné lors de ses débuts, en juillet, mais n’a pas été revu ensuite. 

 En principe, Siyouni ne possède pas une toute première chance mais il est encore tôt !

Les étalons avec 10 engagés ou plus dans les classiques français

Étalon   Père Engagés
Galileo Sadler's Wells 62
Siyouni Pivotal 32
Kingman Invincible Spirit 22
Sea the Stars Cape Cross 21
Dubawi Dubai Millennium 19
Lope de Vega Shamardal 18
Frankel Galileo 17
Le Havre Noverre 17
Zoffany Dansili 15
Camelot Montjeu 13
Invincible Spirit Green Desert 13
War Front Danzig 13
Australia Galileo 10
Gleneagles Galileo 10
Golden Horn Cape Cross 10
Night of Thunder Dubawi 10
Shamardal Ginat's Causeway 10
Wootton Bassett Iffraaj 10

Les étalons de France à 21 %. Le troisième du classement par engagés est Kingman (Invincible Spirit), qui devance avec 22 engagés le déjà cité Sea the Stars (21), Dubawi (Dubai Millennium), à 19, et le double gagnant classique français Lope de Vega (Shamardal), qui en compte 18. Frankel et le deuxième français Le Havre (Noverre), viennent ensuite à 17. Les produits issus d’étalons qui ont officié dans l’Hexagone en 2016 sont au nombre de 121, soit 21,3 % du total. Les étalons japonais présents sont Deep Impact (Sunday Silence), Lord Kanaloa et Victoire Pisa (Neo Universe). Le Japon a déjà gagné le Jockey Club et la Poule d’Essai des Pouliches avec Study of Man et Beauty Parlour. Mais il faut beaucoup plus pour nous surprendre…