PRIX ANTOINE DE PALAMINY - STEEPLE-CHASE (L) - Gamin d’Oudairies et Groom Boy poursuivent leur ascension vers les sommets

Courses / 02.02.2020

PRIX ANTOINE DE PALAMINY - STEEPLE-CHASE (L) - Gamin d’Oudairies et Groom Boy poursuivent leur ascension vers les sommets

PAU, DIMANCHE

Nous avons assisté à une grande édition du Prix Antoine de Palaminy (L), le Grand Steeple des 4ans de Pau, avec un jumelé de très bons poulains. Gamin d’Oudairies (Kapgarde) est resté invaincu sur les gros obstacles en s’offrant une première Listed devant Groom Boy (Tiger Groom), auteur d’une excellente fin de course en échouant de peu. Les deux chevaux ont fait très nettement la différence sur le reste du peloton. Et il n’y aura aucune surprise s’ils viennent à gagner des Groupes à Auteuil, car ils ont le profil pour réussir sur le steeple de la butte Mortemart. Gamin d’Oudairies a eu un bon parcours en profitant du sillage de Fenrir (Saint des Saints), qui est rapidement venu aux commandes. Il a parfaitement sauté et il est venu en tête au début de la ligne d’en face. Après le saut du moyen open-ditch, il a accéléré et, sous la menace de Groom Boy en dehors, est reparti dans les cent derniers mètres pour l’emporter sûrement.

Direction le Duc d’Anjou. Copropriétaire avec Palmyr Racing de Gamin d’Oudairies, mais aussi coéleveur du poulain, Michel de Gigou nous a déclaré après la remise des prix : « C’est un cheval convenable, qui progresse (sourires)… J’aime bien voir mes couleurs et je fais cette activité depuis plusieurs décennies. Pourtant, je suis toujours tendu. J’ai balancé mon chapeau dans la ligne droite, pensant que c’était fait. Mais je n’avais pas vu Groom Boy en dehors qui arrivait très vite. Le deuxième est un super cheval et il faudra s’en méfier. En juillet dernier, Guillaume Macaire m’avait dit que Gamin d’Oudairies sortait de l’ordinaire. Ensuite, il a très bien couru à Auteuil, gagnant une course. Puis, en steeple, il est resté invaincu en trois sorties. Cela fait 25ans que j’ai des chevaux chez Guillaume Macaire. Nous avons déjà gagné de belles courses ensemble. J’ai d’ailleurs fait un foal sharing avec lui sur Callia d’Oudairies. Mes associations avec Guillaume Macaire ont toujours bien marché. Après cette victoire, la suite logique est d’aller sur le Prix Duc d’Anjou (Gr3). »

La genèse de Gamin d’Oudairies. Après nous avoir commenté la performance de son poulain, et son histoire avec Guillaume Macaire, Michel de Gigou est revenu sur l’histoire de Gamin d’Oudairies : « Gamin d’Oudairies a toujours été adorable à l’élevage. C’était un des rares chevaux que je pouvais ferrer moi-même. Et d’ailleurs, il est pareil en course, il n’est pas compliqué. J’ai malheureusement perdu son frère par Saddex [Icare d’Oudairies, ndlr], un 2ans. Mais en 2019, Une d’Oudairies (Discover d’Auteuil), m’a donné une belle pouliche par Buck’s Boum [Jena d’Oudairies, ndlr]. Elle est pleine de Castle du Berlais. C’est une origine Saint-Voir qui m’a donné plusieurs bons chevaux. En ce qui concerne Gamin d’Oudairies, j’ai été à Kapgarde car j’avais déjà eu un bon cheval de cet étalon, Carmin d’Oudairies. Je suis passionné par les étalons et l’élevage. Chez Kapgarde, on retrouve le sang de Garde Royale, soit l’un des meilleurs. Avec Kapgarde, j’ai été gâté dès le départ. Grâce à lui, j’ai aussi eu Fakir d’Oudairies. En 2020, je vais mettre trois juments à Kapgarde. »

Groom Boy retrouvera Gamin d’Oudairies à Auteuil. Groom Boy n’a fait que de bonnes performances à Pau. Dernièrement, il avait été extrêmement contrarié par un tombé devant lui. Ce dimanche, il a remis les pendules à l’heure. Attentiste, il s’est faufilé dans le peloton en face pour venir dans le dos des leaders à l’amorce du tournant final. Le sauteur d’AGV Karwin Stud a bien prolongé son effort pour se classer deuxième. Son entraîneur, Gabriel Leenders, nous a dit : « Groom Boy court très bien. C’est dommage qu’il soit parti en dehors car le terrain est plus haché. Mais il fait une très bonne performance. Il va aller sur le Prix Duc d’Anjou, puis il bénéficiera d’un break, car il a participé au meeting de Pau et en aura besoin. Nous sauterons donc une préparatoire pour aller ensuite sur le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). »

Un break pour Gai Luron. Petit frère de De Bon Cœur ** (Vision d’État), Gai Luron (Samum) a tracé un bon parcours pour se classer troisième. Il faudra le revoir dans quelques mois, car il est encore léger et a besoin de s’étoffer. Son entraîneur, François Nicolle, nous a dit : « Gai Luron est battu par meilleur. C’est une petite chose et il n’est pas précoce. Il a besoin de vieillir. Il va avoir un break, d’autant qu’il sera meilleur en terrain lourd. »

La famille d’Ally des Bruyères. Élevé par le comte Michel de Gigou et Guillaume Macaire, Gamin d’Oudairies est un fils de Kapgarde (Garde Royale), étalon au haras de la Hêtraie, et d’Une d’Oudairies (Discover d’Auteuil), gagnante de quatre courses plates et placée sur les haies de Fontainebleau, ainsi que sur le steeple de Pontchâteau. Il est le premier produit de la jument, qui a une yearling par Buck’s Boum (Cadoudal). La deuxième mère, Jade d’Oudairies (Apeldoorn), s’est imposée à deux reprises en plat en province et s’est placée sur les gros obstacles de Saint-Brieuc. Outre Une d’Oudairies, elle a donné deux autres vainqueurs dont Devise d’Oudairies (Saint des Saints), lauréate sur les haies de Vichy. C’est la famille d’Ally des Bruyères (Until Sundown), gagnante de huit courses en plat, haies et steeple et placée à Auteuil à plusieurs reprises.

 

 

 

Mill Reef

 

 

Garde Royale

 

 

 

 

Royal Way

 

Kapgarde

 

 

 

 

 

Cadoudal

 

 

Kaprika

 

 

 

 

Lady Corteira

GAMIN D’OUDAIRIES (H4)

 

 

 

 

 

 

Mistigri

 

 

Discover d’Auteuil

 

 

 

 

Lise Belle

 

Une d’Oudairies

 

 

 

 

 

Apeldoorn

 

 

Jade d’Oudairies

 

 

 

 

Dascaline