PRIX ROBERT DE CLERMONT-TONNERRE (GR3) (STEEPLE-CHASE) - Poly Grandchamp, une démonstration attendue et programmée !

Courses / 24.02.2020

PRIX ROBERT DE CLERMONT-TONNERRE (GR3) (STEEPLE-CHASE) - Poly Grandchamp, une démonstration attendue et programmée !

AUTEUIL, LUNDI

« Poly Grandchamp (Poliglote) a été programmé de longue date et bien amené pour ce Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3). » François Nicolle a visé juste avec le représentant de la famille Papot. Huit fois placé de Groupe, il méritait d’ouvrir son compteur dans cette catégorie. Il avait l’avantage d’avoir une course dans les jambes puisqu’il venait de conclure troisième du Grand Prix de Pau (Gr3). Tout était réuni pour qu’il enlève un premier Groupe, lui qui avait vaincu dans le Prix Rigoletto (L). Et il a rempli sa mission !

Le Troytown, une possibilité. D’ordinaire rapidement parmi les premiers, Poly Grandchamp a cette fois galopé en sixième position au centre du peloton. Il est venu dans le groupe de tête, en même temps qu’Enjeu d’Arthel (Saddler Maker), pour franchir la rivière des tribunes. Après avoir parfaitement négocié la piste intérieure, Poly Grandchamp a pris l’avantage sur Enjeu d’Arthel au niveau du mur. Attaqué par le représentant de la casaque Cyprès entre les deux derniers obstacles, le pensionnaire de François Nicolle est reparti pour l’emporter facilement. Son entraîneur, François Nicolle, qui présentait aussi Farnice (Saddler Maker), tombé à l’oxer, nous a déclaré : « Poly Grandchamp le fait bien. Il avait l'avantage d'avoir une course dans les jambes à Pau. Et puis il connaît les gros parcours. Aujourd'hui, il a fait une démonstration. Attendre, c'était le choix de Tristan [Lemagnen, jockey de Poly Grandchamp, ndlr] Car moi je me disais qu'il devait avancer. Mais il devait sentir qu'il en avait sous le pied. Poly Grandchamp méritait cette victoire de Groupe car il a été de tous les combats. Nous avons fait du bon travail, bravo à tous! Je ne sais pas vers quoi il va se diriger. Peut-être le Prix Troytown. Je suis déçu de Farnice qui est tombé en début de parcours. Il a continué en liberté et n'a pas pris dur. Il devrait aller sur le Troytown. »

Une monte parfaite de Tristan Lemagnen. Lauréat de son premier Groupe pour François Nicolle dans le Prix La Périchole (Gr3) avec Farnice, Tristan Lemagnen en a remporté un autre pour le professionnel de Saint-Augustin ce lundi. Il a monté une très belle course, prenant tous les bons choix au bon moment : « Nous avons vraiment roulé en partant et avec Felix [de Giles, ndlr] nous avons bien repris dans le tournant après les tribunes. Le cheval a bien respiré et c’est lui qui m’a pris le mors de lui-même. Je suis resté à sa main. Il n’a pas une grosse pointe pour finir, mais il est très dur. Le cheval progresse, s’endurcit, sa qualité de saut est très bonne. »

Enjeu d’Arthel passe son test avec brio. Époustouflant dans le Prix Fondeur (L), Enjeu d’Arthel se testait face à des chevaux plus âgés et endurcis. Et ce test a été réussi. D’abord dans la seconde moitié du peloton, et parti de loin sur l’oxer, il est venu parmi les premiers à la rivière des tribunes, puis il a pris les commandes. Très appliqué sur ses obstacles, il a vu Poly Grandchamp lui prendre le meilleur. Il a essayé de revenir sur lui à la fin, sans succès. Mais le sauteur d’Andrée Cyprès, de l’écurie BAG et de Francis Woods n’a pas démérité, loin de là, concluant prometteur deuxième. Son entraîneur, Emmanuel Clayeux, nous a dit : « C’était un test aujourd’hui. Il court très bien et va essayer de suivre les traces d’Ebonite. Il va courir la filière classique. » Une Ebonite que l’on devrait revoir bientôt et qui, elle aussi, devrait représenter la casaque Cyprès dans les grandes épreuves d’Auteuil.

Sainte Saône à 80 %. En 2019, Sainte Saône (Saint des Saints) a remporté les Prix Sytaj et André Michel (Grs3). La jument de Jeannot Andt n’a désormais plus le choix des engagements et son entraîneur, Guillaume Macaire, a choisi de la tester, elle aussi, face à l’élite. Bien lui en a pris puisque Sainte Saône a terminé bonne troisième de ce Gr3. Longuement attentiste, elle a fait un bon bout sur la piste intérieure, qu’elle a prolongé pour prendre une nette troisième place. Guillaume Macaire a réagi ainsi à sa performance : « Sainte Saône a passé un hiver franchement calme. À la base, l'idée était de la faire saillir. Aujourd'hui, elle a demandé plusieurs bols d'air et était un peu fatiguée, mais elle est à 80 %. Elle va probablement courir le Prix Troytown (Gr3). Plus elle court, mieux elle est. »

On attendait un peu mieux de Kapdam ** (Kapgarde), qui a terminé lointain quatrième après avoir évolué juste derrière les animateurs. Il va certainement progresser sur cette réapparition et il a mérité de poursuivre sur la voie du Grand Steeple. Fautive en début de parcours, Meredith (Soldier of Fortune) a arraché une courageuse cinquième place.

Chinco Star part à la retraite. Suite à sa huitième place dans le Clermont-Tonnerre, Chinco Star (Malinas) ne sera plus vu en compétition. D’abord sous la responsabilité de Jean-Paul Gallorini, pour lequel il a terminé quatrième du Prix Wild Monarch (L), il a ensuite évolué avec succès chez Isabelle Gallorini et elle nous a confié : « Chinco Star va prendre sa retraite. C’est un superbe cheval qui m’a apporté beaucoup de satisfactions en gagnant de belles courses comme le Gaston Phoebus, le Tofano ou le Grand Steeple de Bordeaux (L). Aujourd’hui, tout va bien. Mais comme on a pu le voir, il n’est plus au niveau. Il a fait une faute aujourd’hui et c’est la première fois qu’il en fait une. Nous voulons le respecter et il va prendre une belle retraite. Nous allons trouver une bonne famille pour faire de la promenade. En plus, c’est un amour, il pourra être monté par des enfants. »

Pour consulter le pedigree Weatherbys, cliquez ici

Le frère de Dalia Grandchamp **. Élevé par Jean-Louis Guérin, Poly Grandchamp est un fils de Qualia Grandchamp (Nikos), lauréate de deux courses sur les haies. Poly Grandchamp est le frère de Dalia Grandchamp ** (Kapgarde), gagnante du Prix The Fellow (Gr3), deuxième du Prix Ferdinand Dufaure et troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Grs1), entre autres, et de Galia Grandchamp ** (Saint des Saints), lauréate du Prix Nivolet sur les haies de Compiègne. La deuxième mère, Spirit of Pearls (Esprit du Nord), s’est classée troisième du Prix d'Iéna (L). En deuxième génération, elle est à l’origine de six black types. Outre Dalia Grandchamp et Galia Grandchamp, il faut citer Grand Départ (Astarabad), triple lauréat de Listed sur les obstacles de Cagnes-sur-Mer, Si C'Était Vrai (Robin des Champs), trois fois placé de Gr2 sur les haies irlandaises, Perle Sainte (Saint des Saints), troisième du Prix Finot (L), et Balzac Turgot (Kapgarde), deuxième du Joe Mac Novice Hurdle (Gr3) à Tipperary. Troisième mère de Poly Grandchamp, Maxi Pearl (Tip Moss) a remporté une course à Auteuil. Elle a notamment donné Djawack (Cadoudal), vainqueur du Prix Prédicateur (L).

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Poliglote

 

 

 

 

 

Val de l’Orne

 

 

Alexandrie

 

 

 

 

Apachee

POLY GRANDCHAMP (H8)

 

 

 

 

 

 

Nonoalco

 

 

Nikos

 

 

 

 

No No Nanette

 

Qualia Grandchamp

 

 

 

 

 

Esprit du Nord

 

 

Spirit of Pearls

 

 

 

 

Maxi Pearl