CHAMPION HURDLE (GR1) - Tout simplement Épatante

International / 10.03.2020

CHAMPION HURDLE (GR1) - Tout simplement Épatante

FESTIVAL DE CHELTENHAM

CHELTENHAM (GB), MARDI

Il a fallu attendre 15 h 30, heure anglaise, pour que l’éclaircie se produise. Depuis le début de cette première réunion du Festival, les "IRE" nous avaient collé trois belles roustes. Mais le Champion Hurdle (Gr1), épreuve phare de la réunion, est arrivé. Et la favorite, Épatante (No Risk at All), a tordu le cou à tous ceux qui disaient qu’elle n’aimait pas Cheltenham, qu’elle serait trop allante, voire moins forte que ses rivaux. La représentante de John Patrick McManus a mis à plat ceux qui ont essayé de la battre. Son jockey, Barry Geraghty, a monté une superbe course, patientant juste derrière les animateurs. Là où beaucoup de ses collègues un peu chauds auraient envoyé Épatante dans le dernier tournant, lui a repiqué en dedans pour caler l’élève de la famille Lefeuvre dans le dos d’un adversaire. Elle a ainsi pu préserver toutes ses ressources. Épatante s’est ainsi rapprochée facilement à l’entrée de la ligne droite. Une fois la dernière claie sautée, Sharjah (Doctor Dino) a essayé de l’inquiéter, mais Épatante est repartie dans les derniers 200m pour l’emporter brillamment. Elle s’est offert un deuxième Gr1 après le Christmas Hurdle de Kempton, le tout le jour de l’anniversaire de John Patrick McManus ! Un J.P. qui a toujours cru en sa jument, poussant Nicky Henderson à l’engager dans le Christmas Hurdle. Une jument qui écrit l’histoire puisqu’elle est la cinquième femelle seulement à briller dans cette Grande Course de Haies de vitesse.

Une belle histoire de famille. Domnine de Chitray et Prudence Lefeuvre avaient effectué le déplacement à Cheltenham pour soutenir Épatante, la jument de la famille, élevée par leurs parents et entraînée par leur frère en début de carrière, lorsqu’elle a gagné le Prix Jacques de Vienne (Gr1 AQPS). En pleurs à leur retour dans le rond, elles nous ont dit : « C’est ridicule de pleurer, mais c’est trop bien ! Nos parents étaient venus l’an dernier mais la jument n’avait pas bien couru. Nous avons décidé de venir il y a peu et on reviendra ! C’est une belle histoire car c’est Armand qui l’a façonnée en début de carrière… Nous allons avoir du mal à redescendre. Ils sont hystériques à la maison ! »

Un autre record pour Henderson. Après avoir rejoint Willie Mullins au palmarès des entraîneurs ayant gagné le plus de courses au Festival, grâce à Shishkin (Sholokhov), dans le Supreme Novices’ Hurdle (Gr1), Nicky Henderson l’a dépassé grâce à Épatante. La fille de No Risk at All lui a apporté aussi un huitième Champion Hurdle et un neuvième à son propriétaire John Patrick McManus, deux records ! L’entraîneur de Seven Barrows a déclaré : « C’est une très belle course. J’ai toujours été séduit par la façon dont elle a évolué dans le parcours. Barry [Geraghty, ndlr] lui a donné une superbe course. Il l’a toujours cachée et c’est ce qu’il fallait. Après la saison dernière, elle était partie au haras de son propriétaire en Irlande, à Martinstown, pour se reposer. Elle était revenue magnifique. C’est bien pour J.P. qui a gagné son quatrième Champion Hurdle consécutif. J’étais déçu l’an dernier alors que je pensais qu’elle était ma meilleure chance du Festival. Cette saison, elle n’a pas connu la défaite en trois sorties. »

L’élevage français a signé le jumelé puisque Sharjah a conclu deuxième. Longtemps dernier, il a fait mouvement en dehors à la sortie du tournant final, venant comme un gagnant. Mais il est ensuite tombé sur un roc avec Épatante. Il a très bien couru, terminant devant Darver Star (Kalanisi) et Cilaos Emery (Califet).

La sœur de Tante Sissi. Épatante est une fille de No Risk at All, étalon au haras de Montaigu, et de Kadjara (Silver Rainbow), gagnante d’une course plate. C’est la sœur de Tante Sissi (Lesotho), lauréate de Listed sur les claies de Newbury. Son frère, Fanfaron Dino (Doctor Dino), dernier produit de la jument disparue en 2015, a fini deuxième d’un bumper sous les mêmes couleurs McManus.