Coronavirus : le plan de la B.H.A. pour sortir de la crise

International / 31.03.2020

Coronavirus : le plan de la B.H.A. pour sortir de la crise

La British Horseracing Authority (B.H.A.) a mis en ligne, sur son site, un plan de dix pages pour gérer et sortir de la crise du coronavirus. Ce plan est logiquement amené à évoluer. La B.H.A. a défini cinq groupes de travail sur les thèmes suivants : finances, personnes, bien-être et santé du cheval, reprise et récupération.

Une date de reprise impossible à prévoir. Concernant la reprise, la B.H.A. est claire : même si le plan se base sur une reprise au 1er mai, il n’est pas possible de définir une date précise : « Le secteur économique réfléchit déjà à plusieurs options pour reprendre les courses, dès que cela sera possible en toute sécurité. Il est nécessaire que les acteurs du sport puissent envisager l’avenir et faire des plans pour un futur positif. Lorsque le moment sera venu, nous discuterons avec le gouvernement et les pouvoirs locaux pour une reprise des courses. (…) Pour y parvenir, il faudra maintenir les hippodromes dans un état parfait et que tous les postes essentiels à un jour de course soient en place, y compris les médecins et les infirmiers. Il faudra que les chevaux et les jockeys soient prêts. Nous sommes en train de travailler sur un programme révisé, qui aura assez de flexibilité pour répondre aux disponibilités locales concernant les services de santé ainsi que les restrictions imposées par le gouvernement. Nous ne pouvons pas encore donner un planning concernant la reprise. Personne ne le peut. Nos capacités à préserver nos ressources, à avoir les chevaux à l’entraînement et prêts à reprendre, seront mises à l’épreuve. Les dirigeants aimeraient pouvoir donner des dates mais il est trop tôt pour le faire. » La B.H.A. précise par ailleurs qu’il est quasiment acté que la reprise des courses se fera à huis-clos.

Trouver les ressources. Reprendre à huis-clos – et probablement sans betting shop ouvert – oui, mais il faudra trouver des ressources. La B.H.A. a expliqué : « Répondre à cette crise, relever les défis et garder le secteur économique à flot va demander des ressources. Cela inclut des fonds qui peuvent être rendus disponibles par la Racing Foundation. Cela comprend des dotations suite à la vente du Tote, et la Racing Foundation compte combiner sa contribution avec les aides d’autres fonds et œuvres de charité. Cela permettra de fournir un support riche de plusieurs millions pour chaque activité de charité jugée nécessaire. Le Horseracing Betting Levy Board a aussi des réserves et les discussions sont en cours pour réfléchir à la façon dont elles seront utilisées. Sans planning défini de reprise, il est très difficile de savoir ce qui sera nécessaire pour relever les différents défis qui vont se présenter. Les leaders du secteur économique doivent par ailleurs être certains qu’il y aura assez de fonds pour relancer les courses, alors que les revenus de la filière ne vont pas retourner dans l’immédiat aux niveaux précédant l’épidémie. » Pour lire l’ensemble du plan, cliquez ici. (lien http://media.britishhorseracing.com/bha/covid19/Operational_Plan.pdf )