Le mot de la fin - Carbonel

Le Mot de la Fin / 01.03.2020

Le mot de la fin - Carbonel

Dimanche matin, L’Équipe a publié un long focus consacré au jeune espoir du rugby français, Louis Carbonel. Ce qui est amusant, c’est que deux fois, au sein de cet article, les courses sont évoquées ! Une première fois directement, lorsque son père, Alain, raconte le jeune Louis : « Tout petit, c’était bizarre, il ne marchait pas encore qu’il avait déjà les yeux écarquillés devant tous les sports, même le tiercé ! »

La seconde, c’est lorsque son entraîneur chez les jeunes, Florent Beguine, file la métaphore hippique : « Pour parler de mon poulain, j’ai toujours cinq minutes [répond-il au journaliste venu l’interroger]. Maintenant, c’est un cheval de course ! »

Il s’agit, certes, de détails… mais c’est à ce genre de détails que l’on mesure la présence d’une activité dans la société civile et dans l’inconscient collectif. Manifestement, les courses sont encore un peu là. À nous de travailler collectivement pour qu’elles soient toujours citées dans les décennies à venir !