PRIX JUIGNÉ (GR3, HAIES) - L’Autonomie **, avec les "vieux" comme avec les "jeunes"

Courses / 01.03.2020

PRIX JUIGNÉ (GR3, HAIES) - L’Autonomie **, avec les "vieux" comme avec les "jeunes"

AUTEUIL, DIMANCHE

Meilleure 4ans sur les haies, lauréate du Prix Renaud du Vivier (Gr1) et comparée à De Bon Cœur ** (Vision d'État), L’Autonomie ** (Blue Brésil) effectuait sa rentrée dans le Prix Juigné (Gr3). Et il y avait beaucoup d’attente autour de sa performance ! Après avoir dominé ses contemporains, la championne de la famille Coiffier devait prouver qu’elle était capable d’en faire de même avec ses aînés. Et parmi eux, Galop Marin (Black Sam Bellamy), le double gagnant du Grand Prix d’Automne (Gr1).

Fidèle à ses habitudes, L’Autonomie est partie devant, étant un peu allante en début de course. Elle a évolué d’abord dans le sillage de Galop Marin, avant de lui prendre l’avantage pour passer devant les tribunes. En face, elle a durci l’épreuve et s’est détachée, sautant toujours un peu sur sa droite. Nous nous sommes alors dit : "C’est fait !" Mais à l’entrée de la ligne droite, L’Autonomie a vu Côtée Sud (Lord du Sud), Galop Marin et Berjou (Holy Roman Emperor) venir à sa hauteur. À ce moment-là, L’Autonomie semblait vulnérable. Mais sur le plat, elle est repartie pour l’emporter aisément devant la bonne finisseuse Côtée Sud, deuxième. C’est donc le jumelé du Renaud du Vivier qui a été affiché dans ce Gr3. Derrière les deux femelles de 5ans, Galop Marin a terminé bon troisième, se ressaisissant bien sur le plat, face à Berjou et Danse avec Jersey (Spanish Moon).

Un premier point de marqué. L’Autonomie a levé les interrogations qui pouvaient peser sur sa valeur par rapport à ses aînés. La route de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) s’éclaircit, même s’il faudra confirmer sur plus long. Son entraîneur, François Nicolle, nous a déclaré : « L’Autonomie a effectué une très belle rentrée, d’autant qu’ils ont été très vite. J’avais peur que Gaëtan [Masure, ndlr] ait été un peu vite en face. Mais il m’a dit qu’elle n’avait pas pris une course dure et qu’il n’avait pas été trop vite. Maintenant, nous allons préparer la bonne et il faudra qu’elle soit au rendez-vous. Je n’avais pas spécialement d’inquiétude quant au fait d’affronter les aînés. Elle est bonne, nous le savons. Je la savais très prête et j’étais assez confiant, même s’il y avait de bons chevaux comme Galop Marin au départ. Ce sont des vrais cracks et quand on rencontre ces chevaux-là… L’allongement de la distance risque de changer beaucoup de choses, mais nous verrons. Nous allons voir plus tard quelle course elle va courir avant la bonne. »

Pour retrouver l’histoire de Jean-Pierre Coiffier avec le monde des courses et celle de L’Autonomie, cliquez sur ce lien : http://www.jourdegalop.com/2018/10/feu-ardent?q=coiffier

Gaëtan Masure impressionné par sa partenaire. Fidèle jockey de L’Autonomie, Angelo Zuliani est sur la touche et c’est Gaëtan Masure qui l’a remplacé au pied levé. Le jockey a fait le job. « Monsieur Nicolle m’a appelé pour me prévenir que j’allais monter L’Autonomie car Angelo [Zuliani, ndlr] s’est blessé. Ce dernier m’a laissé préparer sa jument. Mais Angelo, ne t’inquiètes pas, ça reste ta jument ! Elle a été impressionnante. Nous ne sommes pas partis vite, à sa main. Elle était détendue. En face, le boss a eu peur, mais nous n’allions pas si vite et elle a été capable de repartir quand elle a été attaquée pour l’emporter. C’est une vraie championne. »

Test réussi pour Côtée Sud. Côtée Sud nous avait laissé une très belle impression en finissant deuxième du Renaud du Vivier après une longue course d’attente. Elle a réalisé un copier-coller dans son parcours de ce dimanche. Après avoir patienté parmi les derniers, elle a entamé son effort à l’amorce du tournant final. Effort qu’elle a bien poursuivi ensuite, faisant même illusion pour la victoire entre les deux dernières haies. Sur le plat, la protégée d’Arnaud Chaillé-Chaillé a été la seule à tenter de revenir sur L’Autonomie, se classant bonne deuxième. Son propriétaire et éleveur, Jean-Marie Callier, nous a dit : « Je suis ravi de sa course de rentrée. L'équipe d'Arnaud Chaillé-Chaillé a encore une fois fait du travail d'orfèvre. Aujourd'hui, on peut dire que Côtée Sud fait partie des meilleurs. L'Autonomie reste pour le moment intouchable, mais j'espère que petit à petit, on va pouvoir venir la titiller ! Dans ce terrain-là, Côtée Sud a montré beaucoup de courage et de la classe. Elle est incroyable ! » Arnaud Chaillé-Chaillé voulait tester sa pensionnaire dans ce Gr3 et le test est plus que satisfaisant en vue de continuer sur la route de la Grande Course de Haies.

Galop Marin a réalisé une très belle rentrée sur une distance un peu courte pour ses aptitudes. Il va monter sur cette réapparition et si la pluie continue, il faudra compter avec lui.

Une petite-fille de L’Authie. Élevée par son propriétaire, Catherine Coiffier, L’Autonomie est une fille de Blue Brésil (Smadoun), désormais étalon outre-Manche à Rathbarry Stud, et de L’Automne (Kahyasi). Sur le site de France Galop, elle est le premier gagnant de sa mère. La deuxième mère est L’Authie (Linamix), troisième du Prix Renaud de Vivier (Gr1) et mère de La Canche (Le Havre), troisième du Prix de Bagatelle (L) cette année. La troisième mère, La Bucaille (Labus), a donné Clety (Sillery), gagnant du Prix Right Royal (L), deuxième du Prix Kergorlay (Gr2) et troisième du Royal-Oak (Gr1). Sous la quatrième mère, La Bate (Frontin), qui a pris des places en obstacle, on retrouve les noms de Tingry, gagnant de la Grande Course de Haies de Printemps (L, à l’époque), Anaking (Astarabad), lauréat de la Gran Corsa di Siepi di Milano (Gr1), ou encore de Saint Palois (Saint des Saints), gagnant du Jean Stern (Gr2) et deuxième du Prix La Haye Jousselin et du Prix Ferdinand Dufaure (Grs1).

 

 

 

Kaldoun

 

 

Smadoun

 

 

 

 

Mossma

 

Blue Brésil

 

 

 

 

 

Exit to Nowhere

 

 

Miss Récif

 

 

 

 

Miss Brésil

L’AUTONOMIE ** (F5)

 

 

 

 

 

 

Île de Bourbon

 

 

Kahyasi

 

 

 

 

Kadissya

 

L’Automne

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

L’Authie

 

 

 

 

La Bucaille