QUEEN MOTHER CHAMPION CHASE (GR1) - Politologue enfin récompensé

International / 11.03.2020

QUEEN MOTHER CHAMPION CHASE (GR1) - Politologue enfin récompensé

FESTIVAL DE CHELTENHAM

CHELTENHAM (GB), MERCREDI

Politologue (Poliglote) est un peu le Poulidor des steeples anglais. Placé à de nombreuses reprises, le cheval de John Hales passait pour ne pas être très à l’aise sur le profil vallonné de Cheltenham. Pourtant, notre French bred participait à son cinquième Festival et il avait déjà fait l’arrivée de trois Grs1 sur le steeple lors du grand événement anglais de l’obstacle. D’ailleurs, Politologue avait conclu deuxième du Queen Mother Champion Chase (Gr1) en 2019 et un an plus tard, il a pu enlever ce Grand Steeple de vitesse. Une juste récompense pour ce cheval régulier. Sa plus belle victoire.

Devant et méchant. En l’absence du crack Altior (High Chaparral), victime d’une boiterie et de Chacun pour Soi (Policy Maker), qui a eu un abcès, Politologue a rapidement pris le train à son compte. Sautant très bien, il a durci l’allure dans le tournant final et a mis plusieurs adversaires dans le rouge. Dans la ligne droite, il a été très courageux pour l’emporter nettement devant l’élève d’Emmanuel Clayeux et Jacky Rauch Dynamite Dollars (Buck’s Boum), Bun Doran (Shantou), le témoin gênant, et Défi du Seuil (Voix du Nord). Ce dernier était le grand favori eu égard à son début de saison. Il a parfois été un peu hésitant dans ses sauts et n’a pas donné l’impression d’apprécier la piste collante plus que lourde. Mais il était déjà battu dans le tournant final.

La fraîcheur a fait la différence. Grâce à la victoire de Politologue, Paul Nicholls a décroché son sixième succès dans le Champion Chase et a rejoint ainsi Nicky Henderson et Tom Dreaper en tant que corecordman des victoires dans ce Gr1. Quant à Politologue, il s’est offert son troisième Gr1. L’entraîneur anglais a eu ces mots au sujet de son jumelé avec Politologue et Dynamite Dollars, après la remise des trophées : « Politologue est meilleur lorsqu’il est frais. Il est même brillant lorsque c’est le cas. Il n’est pas le cheval le plus simple à entraîner. Il a saigné dans le Tingle Creek et nous avons dû changer notre façon de faire avec lui. Il était très, très prêt aujourd’hui. Vous devez le monter comme Harry Skelton l’a fait. Dynamite Dollars a fait une faute en haut de la colline. Il a besoin de plus de distance, mais il a très bien couru. Je suis très heureux car nous avons eu raison. Raison d’arriver frais avec Politologue. » Pour l’anecdote, Paul Nicholls n’avait pas de partants ce mardi à Cheltenham. Quelque chose qui ne lui était pas arrivé depuis vingt-cinq ans pour l’ouverture du Festival…

Jockey de Politologue, Harry Skelton montait pour la première fois dans le Champion Chase. C’est John Hales qui a insisté pour l’avoir comme pilote. En effet, ce dernier a eu des chevaux de jumping chez Nick Skelton, le père d’Harry, et ils entretiennent une relation qui va plus loin que celle d’un jockey et d’un entraîneur.

Tout a commencé chez Étienne Leenders… Politologue a débuté sa carrière chez Étienne Leenders, pour lequel il a remporté le Prix Pharaon à Auteuil, sous les couleurs de Sophie Devin. Il a ensuite été vendu à John Hales qui l’a envoyé chez Paul Nicholls.

Encore la souche de Newness. Élève d’Antonia Devin – dont la production de sauteurs connaît une réussite assez exceptionnelle –, Politologue est un fils du regretté Poliglote (Sadler’s Wells) qui fut étalon au haras d’Étreham, et de la bonne Scarlet Row (Turgeon), deuxième du Prix Maurice Gillois (Gr1) et lauréate du Prix Gérald de Rochefort (L). Il est le neveu d’Adelaide Square (Turgeon), deuxième du Grand Cross de Craon (L). C’est la souche de la fabuleuse Néoménie (Rheffic), d’où la matrone Newness (Simply Great), mère, entre autres, de No Risk at All, Nom de D’La, Nickname, Nom d’Une Pipe ou encore N’Avoue Jamais