RYANAIR CHASE (GR1) - Min redonne le sourire à Willie Mullins

International / 12.03.2020

RYANAIR CHASE (GR1) - Min redonne le sourire à Willie Mullins

RYANAIR CHASE (GR1)

Min redonne le sourire à Willie Mullins

« Si ça se trouve, les chevaux que nous avons amenés ne sont tout simplement pas assez bons… » Avant cette troisième journée du Festival, Willie Mullins craignait de ne pas avoir emmené une équipe très forte lors du grand meeting anglais. Certes, il avait enlevé le Champion Bumper avec Ferny Hollow (Westerner), mais aucun Gr1 en obstacle. Tout a changé ce jeudi pour l’homme de Closutton. C’est Min (Walk in the Park) qui lui a permis de briser la glace dans le Ryanair Chase (Gr1) au cours d’un Festival qui ne restera pas dans les annales pour lui. Ironie de l’histoire, Min passait pour ne pas aimer vraiment Cheltenham. Mais comme Politologue (Poliglote) et Epatante (No Risk at All), il a tordu le cou à cette idée reçue. Et ce succès n’est que mérité. En effet, le cheval des Ricci participait à son quatrième Festival et s’était classé deuxième du Queen Mother Champion Chase et du Supreme Novices’Hurdle (Grs1), à chaque fois battu par Altior (High Chaparral). Il a remporté son sixième Gr1 jeudi et confirmé que la distance de 4.000m, sur laquelle il a toujours fini premier ou deuxième est idéale pour lui.

Un parcours offensif. Min a relayé Frodon (Nickname), alors que les concurrents pénétraient une première fois dans la ligne droite. Sautant juste, il a écœuré plusieurs rivaux avec son rythme… à l’image de Frodon. Détendu à l’arrière-garde, Saint Calvados (Saint des Saints) a refait du terrain facilement à la corde. Min et Saint Calvados sont ainsi entrés dans la ligne droite dans cet ordre. Entre les deux derniers fences, À Plus Tard (Kapgarde) ne pouvait plus les inquiéter. Min et Saint Calvados ont lutté sur le plat, le premier entraînant le second vers l’extérieur. Mais finalement, Min l’a emporté devant Saint Calvados, À Plus Tard, Frodon, qui n’avait pas son terrain et une préparation plus difficile que l’an dernier, et Duc des Genièvres (Buck’s Boum), pour un quinté totalement français. C’était prévisible, avec six "FR" sur huit partants…

Un achat de Pierre Boulard. C’est Pierre Boulard qui avait acquis Min après de bonnes sorties à Auteuil : « J’avais acheté Min après sa troisième place à Auteuil. C’est un fils de Walk in the Park et nous avions eu de la réussite avec Douvan grâce à cet étalon. Ses performances étaient bonnes et Yannick m’avait dit qu’il avait encore beaucoup de marge. Il fait une vraie longue carrière et tout le mérite en revient à Willie [Mullins, ndlr]. »

Willie Mullins a retenu la leçon. L’entraîneur a expliqué : « Min a très bien couru et il aime aller devant comme il l’a fait aujourd’hui. Nous n’avions pas utilisé la bonne tactique l’année dernière dans le Queen Mother. Nous avons retenu la leçon et il est revenu au top. Min a parfaitement sauté le dernier fence ce qui a fait la différence. Il était vraiment fantastique dans ses sauts. Je pense que dans le futur, il pourrait revenir sur 3.200m, même si 4.000m semble être sa distance idéale. »

Chantemerle, là où tout a commencé. Éleveur de Min avec sa femme Marie-Thérèse Mimouni, Gérard Mimouni (haras de Chantemerle) nous a dit : « Je suis très, très heureux. Je félicite toute l’équipe qui gravite autour de lui, de son propriétaire à son entraîneur, qui est un immense professionnel. Il a très bien gagné et je ne m’y attendais absolument pas, car la distance me paraissait un peu longue pour lui et que Cheltenham n’est pas forcément fait pour lui. Tel que je l’ai vu, il peut encore en gagner. Je le connais bien et on voyait qu’il avait l’air content. C’est vraiment incroyable. »

Le meilleur élément de sa famille. Élevé par Marie-Thérèse Mimouni, Min a été vendu par le biais d’Arqana. Présenté par le haras de Grandcamp, il a été vendu 6.000 € à Guy Petit, lors de la vente d’automne, en 2013. C’est un fils de Walk in the Park (Montjeu), étalon à Grange Stud, et de Phemyka (Saint Estèphe), gagnante en plat à 3ans. Min appartient à la famille de Satwa Duke, double vainqueur de Listed en Italie et deuxième du Gran Corsa Siepi d’Italia et du Gran Corsa Siepi di Roma (Grs1). C’est également la souche de Stormez, lauréat du Prix Léopold d’Orsetti et du Trophy Handicap Chase (Grs3). Gérard Mimouni a élevé l’étalon Gammarth (Layman), double lauréat du Prix de Seine-et-Oise (Gr3) sur sa ligne droite fétiche de Maisons-Laffitte. Il s’agit de son tout premier vainqueur de Groupe en plat en tant qu’éleveur. Mais son premier lauréat de Groupe en obstacle a été Min. Ce dernier a grandi au haras de Chantemerle, à Danestal, dans le Calvados.

Excellente course de Saint Calvados. Longuement dernier, Saint Calvados est vraiment venu en roue libre dans le tournant final. Il s’est heurté à la résistance de Min, a fait une faute au dernier fence, mais a très bien couru. D’autant que Min l’a un peu contrarié à la fin. Son entraîneur Harry Whittington a déclaré : « Nous sommes très fiers de lui. Il continue de progresser et n’a pas encore d’expérience sur cette distance. Nous allons continuer à le rallonger. Il est meilleur en courant frais donc nous n’irons pas à Aintree» À Plus Tard a fini à sa place tandis que Frodon, habitué à aller devant sans personne pour l’embêter, n’a pas aimé le rythme sélectif imprimé par des chevaux habitués aux 3.200m.