Le flegme d'André Fabre

Le Mot de la Fin / 02.04.2020

Le flegme d'André Fabre

À la fin de la saison 2019, André Fabre a été sacré pour la 30e fois tête de liste des entraîneurs en France. Cela n’a pas d’équivalent en Angleterre (le recordman, Alec Taylor, a glané 12 titres au début du siècle dernier), en Irlande ou encore aux États-Unis. D’ailleurs, lors de son premier sacre, en 1987… une bonne partie de la rédaction de Jour de Galop n’était pas née ! Il aura 75 ans le 9 décembre prochain et semble inarrêtable. Une seule question se pose : qui pourrait l’empêcher de remporter un 31e titre ? Vraisemblablement personne. Tous les matins, comme depuis des décennies, les Cantiliens le voient circuler aux aurores pour rejoindre une adresse mythique, le 6 chemin des Aigles. Outre sa longévité sans faille, André Fabre se distingue par son flegme et la concision de ses propos lorsqu’il s’adresse aux médias. At the Races a publié ce jeudi une interview du Français qui reste imperturbable malgré l’arrêt des courses : « Tout le personnel travaille dur. Ils prennent soin les uns des autres, ce qui est la chose la plus importante. Nous ne savons pas si les Poules d’Essai seront reprogrammées pour la fin du mois de mai, pour juin ou à un autre moment. Je pense que France Galop fait tout son possible sur le programme. Nous verrons bien. Je suis en bonne forme. Je monte encore tous les matins et je suis à pied d’œuvre. Ainsi, je ne suis pas trop déprimé ! »