SPRINT CUP (Gr2) - Voyage Warrior, le nouveau roi du sprint

International / 05.04.2020

SPRINT CUP (Gr2) - Voyage Warrior, le nouveau roi du sprint

SHA TIN (HK), DIMANCHE

La ligue des sprinters de Hongkong s’est trouvé une nouvelle tête d’affiche. Il s’agit de Voyage Warrior (Declaration of War), un 4ans qui avait enregistré, lors de sa première saison, trois succès en quatre sorties, avec à la clé un rating de 92. Ce dimanche, il s’est imposé de bout en bout dans la Sprint Cup (Gr2), devançant Hot King Prawn (Denman), deuxième du Hong Kong Sprint (Gr1) en décembre, et Thanks Forever (Duporth), un autre 4ans sur la montante. En attendant les ratings qui seront publiés cette semaine, on peut imaginer que Voyage Warrior a encore progressé et qu’il n’est pas loin d’un 122 local, c’est-à-dire 116 sur l’échelle internationale. Le pensionnaire de Ricky Yiu effectuait ses débuts dans les Groupes et les progrès qu’il a affichés s’expliquent peut-être par son changement de centre d’entraînement. Il est en effet à Conghua depuis le mois de novembre. L’entraîneur a expliqué : « Il est plus calme, il ne tire plus comme avant et il est en train de gagner en maturité. Mais il peut encore manquer de constance. Il ira sur le Chairman’s Sprint Prize (Gr1), le 26 avril prochain. Sa place est dans les Groupes et il faut jouer le jeu. »

La déception Aethero. Le grand favori Aethero (Sebring), qui faisait sa rentrée après une troisième place dans le Hong Kong Sprint (Gr1), est passé à côté de sa course. Le 3ans a raté son départ et a fini dernier. La visite des vétérinaires n’a pas fourni d’explication et les docteurs ont même dû renoncer à l’endoscopie, car le poulain ne pouvait être traité après la course. Son entraîneur, John Moore, a déclaré : « C’est son mauvais départ qui explique sa contre-performance. Quand il se retrouve entouré par d’autres chevaux, il se tend et devient difficile à gérer. J’espère que tout se passera bien dans le Gr1. » Les commissaires ont décidé que si son entourage veut l’aligner au départ du Gr1, Aethero sera obligé de passer par un barrier trial et subir un examen vétérinaire officiel.

Le grand moment de Declaration of War. Voyage Warrior a été déniché par Ricki Yiu à la breeze up de Nouvelle-Zélande pour 280.000 dollars locaux (151.500 €). Quelques mois auparavant, il avait affiché 55.000 dollars néozélandais (29.800 €) à la vente de yearling de Karaka. Il est le treizième lauréat de Groupe issu de Declaration of War (War Front), qui est parti pour le Japon, où il officiait à 2,3 millions de yens (19.500 €) en 2019. Un choix qui s’avère payant car l’étalon a produit l’année dernière quatre gagnants de Gr1, dont Vow and Declare, qui a remporté la Melbourne Cup. La mère, Chaleur (Stravinsky), a notamment donné le multiple lauréat black type Speech Craft (Oratorio).

SHA TIN (HK), DIMANCHE

CHAIRMAN’S TROPHY (Gr2)

Beauty Generation, une promenade et cent millions

Le patron est loin d’être cuit. Beauty Generation (Road to Rock), qui a connu un passage à vide cet hiver, est toujours le meilleur miler de Hongkong. Et de loin. Ce dimanche, il s’est dégourdi les jambes en vue du Champions Mile (Gr1) en s’imposant, monté au bras par Zac Purton, dans le Chairman’s Trophy (Gr2). Le 7ans entraîné par John Moore a trouvé un leader parfait en la personne de Kay Ying Star (Cityscape), qui a montré le chemin à un train régulier. Beauty Generation l’a suivi de très près et, sans le moindre effort, il l’a dominé quand son pilote a décidé de le laisser galoper. Il a bouclé les derniers 800m en 45’’18, un excellent partiel sur un terrain bon souple. Le favori, Waikuku (Harbour Watch), qui avait battu Beauty Generation en janvier dans la Steward’s Cup (Gr1), a terminé sixième à presque cinq longueurs du lauréat, sans se montrer dangereux. Beauty Generation a signé son dix-huitième succès à Hongkong et il a franchi le cap de cent millions de gains : 100,42 millions de dollars hongkongais (11,97 M€). Un record.

Rendez-vous avec Golden Sixty. John Moore a expliqué : « Il s’est imposé de belle manière. Sa condition physique est optimale et il faudra le maintenir à 100 % pour dans 3 semaines. Il a eu une course facile, son jockey n’a pas sorti la cravache. Je pense que le terrain assoupli a joué en sa faveur. Pour un vieux cheval comme lui, courir en terrain souple est idéal. » Le jockey Zac Purton a ajouté : « Ce que j’ai aimé le plus, c’est qu’il a retrouvé son envie de se battre. Quand un cheval est venu sur sa gauche, il a accéléré sans même que je lui demande cet effort. » Avec les problèmes que vont rencontrer les chevaux pour voyager, Beauty Generation sera, très probablement, opposé à un lot de locaux dans le Champions Mile (Gr1). Mais il trouvera peut-être un nouvel adversaire, le 4ans Golden Sixty (Medaglia d’Oro), lauréat des trois courses des 4yo Series, dont le Hong Kong Derby. L’entraîneur de ce dernier, Francis Lui, décidera cette semaine si son pensionnaire sera aligné dans le Champions Mile ou plutôt sur les 2.000m de la Queen Elizabeth II Cup (Gr1). John Moore a dit : « C’est un très bon cheval et en plus il est jeune. J’ai conscience que tous les turfistes attendent ce match, mais affronter Golden Sixty ne m’enchante guère. »

Un placé de Gr1 en Australie. Beauty Generation, élevé en Nouvelle-Zélande et acheté 50.000 dollars locaux à la Select Sale de Karaka. Il a fait carrière en Australie sous le nom de Montaigne et c’est sous cette identité qu’il avait pris la deuxième place des Rosehill Guineas (Gr1). Il est arrivé à Hongkong en juin 2016. C’est un produit de Road to Rock (Encosta de Lago), double gagnant de Gr1, qui officie en Nouvelle-Zélande et dont il est le meilleur produit. Sa mère, Stylish Bel (Bel Esprit), inédite, est une demi-sœur de deux lauréats de Stakes.