Victime du Covid-19, l’hippodrome de Perth essaye de faire face

International / 05.04.2020

Victime du Covid-19, l’hippodrome de Perth essaye de faire face

Des deux côtés de la Manche, les sociétés des courses de province accusent le coup, au moment où les mesures de confinement font disparaître de nombreuses réunions hippiques.

Suite à l’annulation de toutes les courses d’obstacle jusqu’au mois de juillet, l’hippodrome de Perth, en Écosse, accuse un déficit de 500.000 £. Néanmoins, ce champ de courses indépendant est déterminé à survivre à l’énorme perte financière. La présidente de l’hippodrome, Hazel Peplinski, a déclaré à nos confrères du Racing Post : « Cela ne peut pas continuer ainsi, mais nous sommes en train de négocier avec des banques externes, avec tous les financeurs possibles dans la filière, avec le gouvernement… Les courses de chevaux à Perth existent depuis plus de 400 ans et nous n’allons pas laisser le coronavirus nous anéantir. Nous avons énormément de choses à vivre et c'est un déficit de financement à court terme. Tout le monde va prendre conscience que cet hippodrome mérite d'être sauvé. »

Des réservations à rembourser. Ayant déjà perdu son festival d'avril lors de la cessation des courses, le mois dernier, Perth a dû annuler encore quatre jours de courses, y compris sa très populaire journée des femmes, au mois de mai. Hazel Peplinski explique : « Notre modèle de financement repose sur la prévente d’entrées. Nous avons fonctionné ainsi au cours des quatre dernières années et nous sommes maintenant victimes de notre propre succès, puisque nous avons un demi-million à rembourser en billets. Nous trouverons un moyen. Nous ne pouvons pas envisager de perdre Perth, mais c'est très difficile, car nous avons fait beaucoup d'investissements que nous devons rembourser : les nouvelles écuries, le nouvel hôtel... Nous sommes une petite équipe très soudée à Perth. Essayer de faire toute la logistique des transferts et des remboursements par e-mail avec les détenteurs de billets lorsque la moitié de l'équipe est en congé ajoute à la difficulté, mais nous y arrivons. »