André Fabre dévoile ses plans pour la saison 2020

Courses / 09.05.2020

André Fabre dévoile ses plans pour la saison 2020

André Fabre a détaillé dans le Racing Post le programme de ses meilleurs pensionnaires.

Le Jockey Club en ligne de mire pour Victor Ludorum. Invaincu en trois sorties et lauréat du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), Victor Ludorum (Shamardal) a été très enthousiasmant et sera l’une des attractions lundi à ParisLongchamp. « L’objectif de Victor Ludorum est le Prix du Jockey Club car je pense qu’il tiendra bien plus que 1.600m. Mais dans l’immédiat, il va courir le Prix de Fontainebleau (Gr3). Il a très bien évolué durant l’hiver. » Nous avons déjà évoqué le cas de son compagnon d’entraînement Earthlight (Shamardal), victime d’un contretemps.

Jockey Club ou Derby d’Epsom : deux options pour Océan Atlantique. Océan Atlantique n’a pas fait dans le détail en gagnant son maiden par huit longueurs à Saint-Cloud. Ce fils d’American Pharoah évoluait alors sur 1.600m, mais il pourrait être rallongé : « Mon intention est de courir Océan Atlantique dans le Prix La Force (Gr3). La distance de 1.800m sera un peu juste pour lui, mais je le vois comme un cheval classique. Il pourrait être un candidat au Prix du Jockey Club (Gr1) ou au Derby d’Epsom (Gr1) s’il tient la distance. »

Guinées ou Poule directement pour Alson. Lauréat du Critérium International (Gr1) face à un seul adversaire, Alson (Areion) a quitté les boxes de Jean-Pierre Carvalho pour ceux d’André Fabre. Il fait logiquement partie des espoirs classiques du professionnel cantilien. « Alson n’a pas couru pour moi l’an dernier mais il a été très impressionnant lorsqu’il a gagné son Gr1. Il travaille très bien, mais il est encore allant. Nous allons donc lui donner un peu plus de temps pour qu’il apprenne à se détendre. Je veux changer sa manière de courir. C’est pour cela qu’il n’a pas encore travaillé avec mes meilleurs chevaux. Il ira directement sur les Guinées ou la Poule d’Essai. »

Arapaho de retour jeudi à ParisLongchamp. Absent depuis sa deuxième place dans le Prix François Boutin (L), Arapaho (Lope de Vega) jouit d’une belle estime. Il devrait effectuer sa rentrée ce jeudi à ParisLongchamp dans le Prix du Pont Neuf (L). « Après sa deuxième place dans une Listed, il a eu un petit problème. Il est revenu en bonne forme et j’espère que vous pourrez le revoir jeudi à ParisLongchamp. Il a une superbe action et une belle accélération. Je pense qu’il peut faire un cheval classique. »

Mare Australis a un potentiel classique. Lauréat de sa seule sortie en Allemagne, Mare Australis (Australia) a suivi son compagnon d’entraînement Alson, quittant Jean-Pierre Carvalho pour André Fabre. Lui aussi a le potentiel pour les épreuves classiques : « Mare Australis vient d’Allemagne, où il a gagné sa seule course en étant assez impressionnant. Son propriétaire l’aime beaucoup et il a un potentiel classique. Nous espérons le courir à Saint-Cloud, mercredi [il est partant dans le Prix Tourbillon, ndlr]. »

Le Diane pour Savarin. Septième du Marcel Boussac, après un succès dans le Prix d’Aumale (Gr3), Savarin (Deep Impact) va viser le Diane : « Dans le Prix Marcel Boussac (Gr1), le terrain n’était pas en faveur de Savarin. J’ai prévu de la courir dans une préparatoire au Prix de Diane (Gr1). C’est une pouliche légère et je ne veux pas trop la courir. C’est pour cela qu’elle n’aura qu’une course avant le Diane. Elle est typique des produits de Deep Impact car elle est très belle avec un grand cœur. »

Un doute sur la distance pour Tropbeau. Gagnante de deux Groupes en France, dont le Shadwell Prix du Calvados (Gr2), et troisième des Cheveley Park Stakes (Gr1), Tropbeau (Showcasing) va faire sa rentrée lundi dans le Prix de la Grotte (Gr3). Mais son entraîneur a un doute sur sa tenue : « Tropbeau va courir le Prix de la Grotte (Gr3) et nous garderons les options ouvertes. Elle a très bien évolué pendant l’hiver. Il n’est pas certain qu’elle tienne le mile. Nous trouverons la réponse sur la piste, mais j’ai des doutes. »

L’Arc, un objectif possible pour Persian King. Plus revu depuis sa deuxième place dans le Jockey Club, Persian King (Kingman) devrait être rallongé cette année. Le Prix d’Ispahan (Gr1) sera son premier grand objectif. Au second semestre, l’Arc pourrait être sa cible : « Au départ, je pensais que Persian King avait été battu dans le Prix du Jockey Club à cause de sa tenue. Mais j’ai changé d’avis. Il a eu un contretemps ensuite. Il n’a pas encore recommencé le travail sérieux et il devrait être prêt à courir dans deux ou trois semaines. Il devrait rentrer dans une Listed en vue de son premier objectif, le Prix d’Ispahan (Gr1). Il est puissant et fort et je pense qu’il pourra aller sur plus de 2.000m. Du côté maternel, il y a beaucoup de tenue donc nous pouvons penser à l’Arc. »

Direction les courses de longue haleine pour Muette. Muette (Deep Impact) devrait poursuivre sa carrière de stayer, entamée par une quatrième place dans le Chaudenay : « Muette a couru seulement quatre fois, mais elle a fini quatrième du Qatar Prix Chaudenay (Gr2). Elle va être très intéressante à suivre dans les grandes épreuves pour stayers. »