Churchill Downs baisse les allocations de ses Stakes ; Monmouth les confirme

International / 05.05.2020

Churchill Downs baisse les allocations de ses Stakes ; Monmouth les confirme

Les hippodromes américains se penchent sur la reprise des courses. Et les problématiques sont nombreuses : quand va-t-on courir, où et pour quelles allocations ? Churchill Downs vient de diffuser la première partie du programme de son meeting, dont le lancement est prévu le samedi 15 mai, ainsi que le calendrier des stakes jusqu’au 27 juin. Vingt-six réunions sont prévues, c’est-à-dire 12 de moins qu’en 2019. En outre, une baisse des allocations a été annoncée pour quasiment la totalité des stakes. Les Stephen Foster Stakes (Gr2), le temps fort de la réunion du 27 juin, passent de 600.000 à 500.000 $ (457.000 €), soit 16,6 % de moins. Les Grs2 à 250.000 $ perdront 20 % de leurs allocations et n’offriront plus que 200.000 $ (183.000 €), tandis que les Grs3 seront tous à 100.000 $, à l’exception des Matt Winn Stakes (Gr3), réservés aux 3ans, qui sont maintenus à 150.000 $ (137.000 €). Pour d’autres courses, la baisse des allocations sera de de l’ordre de 50 %, pour d’autres de 25 %. Deux autres auront les mêmes allocations qu’en 2019.

Une baisse qui concerne même les petites courses. Les maidens à réclamer se courront pour 29.000 $ (26.500 €), en baisse de 6,4 %, alors que les maidens de meilleur niveau offriront 79.000 € (72.300 €), en baisse de 16,8 %, et les courses à conditions proposeront des allocations entre 81.000 $ et 88.000 $ (80.500 €), soit 13 % de moins. Dans toutes les courses, à part les réclamers, les allocations incluent la prime KTDF, de l’ordre de 37 %, garantie par un fonds dont bénéficient les propriétaires de chevaux conçus ou nés au Kentucky.

Monmouth Park, une situation différente.  Monmouth Park, hippodrome du New Jersey, ouvrira le 3 juillet, c’est-à-dire deux mois plus tard que prévu. Le meeting s’étalera sur 37 réunions, 23 de moins qu’en 2018, et toutes concentrées sur les trois jours de la fin de semaine. L’hippodrome est loué par l’État à Darby Development, une compagnie privée qui, en 2019, a enregistré une augmentation très importante de son chiffre d’affaires, autour de 20 %. Cette trésorerie permettra à Monmouth d’offrir des allocations de stakes similaires à l’an dernier, avec l’épreuve phare, les Haskell Stakes (Gr1), réservés aux 3ans, qui offriront un million de dollars (915.000 €). À noter également que quelques Groupes bénéficieront même d’une hausse de leurs allocations. En plus de cela, l’hippodrome garantira, comme en 2019, une indemnité de 300 $ à l’entraîneur et 500 $ au propriétaire pour chaque partant entraîné sur place. Une information d’autant plus appréciable pour les professionnels de la région, quand on sait que, dans le même temps, Santa Anita a dû tailler lourdement dans les allocations des stakes et que les hippodromes de la Nyra, Belmont Park et Saratoga, ne savent pas toujours quand ils auront le feu vert du gouvernement…