Le mot de la fin - Retour

Le Mot de la Fin / 08.05.2020

Le mot de la fin - Retour

Le mot de la fin : Retour

Le nom de Peter Moody, entraîneur de Black Caviar (Bel Esprit), n’était pas apparu sur un programme de courses depuis le mois de mars 2016. Ce dimanche, il fait son retour dans la colonne des entraîneurs (et des propriétaires) avec Shepard (Sea the Moon), dans un handicap à Ballarat.

Peter Moody a fait partie des entraîneurs australiens épinglés par des tests positifs au cobalt. En 2014, Lidari (Acclamation) a été contrôlé positif à la substance avant les Turnbull Stakes (Gr1). En mars 2016, la sanction était tombée : Peter Moody était jugé coupable d’avoir administré de façon involontaire du cobalt à son pensionnaire. Que ce soit involontaire ou non, les Australiens ne plaisantent pas sur la régularité et l’image des courses : six mois de suspension de licence. L’entraîneur avait fait le choix de ne pas reprendre sa licence d’entraîneur suite à cet épisode, se concentrant sur l’élevage et une carrière dans les médias. Mais il a finalement choisi, en début d’année 2020, de revenir, principalement pour des raisons économiques. Peter Moody a commenté : « C’est génial d’être de retour ! Je me sens bien, si ce n’est déjà un peu fatigué. »

Peter Moody a actuellement une quarantaine de chevaux sous sa responsabilité. Ce dimanche, Shepard tentera de lui offrir un premier succès pour son retour, dans un handicap. Clin d’œil : il est confié à Luke Nolen, qui fut le jockey de Black Caviar.