Le mot de la fin - Viral

Le Mot de la Fin / 06.05.2020

Le mot de la fin - Viral

Si vous suivez les comptes des institutions de la filière équestre sur les réseaux sociaux, mais aussi celui de plusieurs associations du monde hippiques, vous avez forcément vu ce message.

« Il existe un jeu qui ne profite à aucune multinationale et à aucun actionnaire privé. Un jeu qui paye ses impôts en France et distribue ses bénéfices aux professionnels d’une filière de passion qui emploie 66.000 personnes et revitalise les zones rurales. Faites comme moi, le 11 mai, téléchargez la nouvelle application du PMU, déposez 10, 20, 50 € et laissez-vous guidez pour jouer gagnant à tous les coups même sans rien y connaitre ! Face, vous empochez, pile, vous financez une filière d’excellence nationale, de l'entraîneur d’une écurie de province en passant par la sauvegarde de races anciennes, des laboratoires de recherche, des pôles équestres régionaux, des formations professionnelles et même le retour du cheval dans la vigne ou de l’utilisation de l’âne en maraîchage ! Le 11 mai jouons solidaire ! et Partagez sans réserve... »

Ce message a été partagé plus de 200 fois, mais aussi abondamment copié (ce qui diminue ses statistiques de partage). Vous l’avez donc vu, partagé, liké… mais savez-vous qui l’a lancé ? Il s’agit de Pierre-Yves Pose, président de la Fédération nationale des Conseils des chevaux, aussi à l’origine de la mise en place du numéro vert à destination des professionnels en cas d’intrusion de militants animalistes. L’initiative de cet éleveur d’ânes des Pyrénées est triplement louable : gratuite, elle permet de faire prendre conscience aux autres membres de la filière cheval que les courses participent au financement collectif, mais aussi que le pari hippique est un jeu qui participe à l’effort national de relance de l’économie.