Les mouvements de chevaux reviennent à la normale à Hongkong

International / 04.05.2020

Les mouvements de chevaux reviennent à la normale à Hongkong

Lundi, un avion en provenance d’Australie et convoyant 36 galopeurs, a atterri à Hongkong. C’est le premier depuis deux mois. D’autres avions avec des pur-sang en provenance d’Angleterre (et donc de France) devraient arriver dans les jours et semaines à venir.

Ce n’était pas tant le transport des chevaux qui posaient problème, mais celui des grooms. Un arrangement a été trouvé : les chevaux descendent de l’avion, les grooms restent à bord, des chevaux partant à la retraite embarquent et tout le monde repart vers l’Australie. Aucun cheval ne passe sa seconde vie à Hongkong : pour la reconversion, ils doivent rejoindre l’Australie. Un tel blocage aurait été catastrophique il y a quelques années, mais avec l’ouverture du centre d’entraînement de Conghua, des boxes sont disponibles, et ont pu permettre aux jeunes retraités d’attendre leur retour au pays.