Zialight ** pose une option sur le Prix d’Arles

Courses / 04.05.2020

Zialight ** pose une option sur le Prix d’Arles

Impressionnante lors de ses débuts victorieux, sur les haies de Pau, Zialight ** (Saint des Saints) a perdu son invincibilité de très peu lors de sa deuxième sortie à Auteuil, le 1er mars, échouant d’une courte encolure face à Garance Forever (Saddler Maker) dans le Prix Marise (Haies). L’élève et représentante de Patrick Boiteau devrait désormais être revue au niveau black type, comme nous l’a dit son entraîneur, Gabriel Leenders : « Zialight a plusieurs options : le Prix d’Arles (L) à Auteuil, le 16 mai, ou le Prix Durtain (L) à Compiègne, le 22 mai. J’ai profité du confinement pour la dresser sur le steeple. Mais je pense qu’elle va rester sur les haies pour le moment et courir le Prix d’Arles. »

Gardons le Sourire ** vers le Jean Stern. Absent depuis sa deuxième place dans le Prix Vatalys (L) à Compiègne, le 22 octobre, Gardons le Sourire ** (Fame and Glory) va bientôt passer un test face à l’élite des steeple-chasers : « Gardons le Sourire n’a pas beaucoup d’options et va courir le Prix Jean Stern (Gr2), le 17 mai. Physiquement, il a pris beaucoup de volume, et il est aussi plus calme par rapport à l’année dernière. Pour moi, il a le niveau des meilleurs, mais seul l’hippodrome me le confirmera ! » Gabriel Leenders aura peut-être un deuxième partant dans le Jean Stern avec Groom Boy (Tiger Groom), qui reste sur une cinquième place dans le Prix Duc d’Anjou (Gr3) : « Groom Boy est très bien à l’entraînement. Ce n’est pas sûr du tout qu’il coure le Jean Stern, même si je ne l’écarte pas : cela va dépendre du lot. En dernier lieu, il a été un peu décevant ; peut-être était-il un brin défraîchi après son meeting de Pau, ou peut-être est-il en dessous des très bons, tout simplement. Si le lot du Jean Stern est trop relevé, il ira sur le Prix Samour (steeple-chase) à Auteuil, le 26 mai. »

Always Magic sur la touche. Gagnant de Quinté sur les haies d’Auteuil, au début de l’automne dernier, Always Magic (Sunday Break) avait ensuite fait bonne figure dans les Groupes, se classant notamment troisième du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3). Sa dernière sortie s’est soldée par une cinquième place dans le Prix Renaud du Vivier (Gr1). Malheureusement, le cheval ne sera pas revu en compétition cette année : « Always Magic a souffert d’une tendinite, et il est parti au pré. Je pense que c’est un mal pour un bien ; il a amassé plus de 100.000 € de gains l’année dernière, et compte tenu du fait qu’il n’a que 5ans, 2020 aurait été une année difficile pour lui contre les vieux. L’année prochaine, il sera en retard de gains, et ce sera plus facile. »