Diomed Stakes (Gr3) : Century Dream, une première pour Crisford et Fils

International / 13.06.2020

Diomed Stakes (Gr3) : Century Dream, une première pour Crisford et Fils

Newbury (GB), samedi

Century Dream (Cape Cross) a remporté un succès historique ce samedi à Newbury, dans les Diomed Stakes (Gr3).  Le 6ans est le premier double gagnant de ce Groupe depuis All Friends (Don II), qui s’était imposé en 1975 et 1976. Mais c’est aussi et surtout le premier lauréat de Groupe pour une société d’entraînement anglaise. Cette formule est autorisée depuis la reprise des courses. Et Century Dream est entraîné par Simon Crisford et son fils Ed. Ce cheval a déjà décroché quelques places, même au niveau Gr1. Mais il n’avait plus gagné depuis son succès dans les Diomed 2018, à Epsom. Il a pris la tête et n’a plus revu ses rivaux. Il devance d’une grande longueur King of Comedy (Kingman), toujours en guerre avec ses jockeys (dans ce cas, Martin Harley).

Century Dream a été opéré du voile du palais cet hiver. Le jeune Ed Crisford a dit : « C’est une victoire très importante. Les sociétés d’entraînement fonctionnent depuis longtemps en Australie et en Nouvelle-Zélande. Nos propriétaires ont compris et jouent le jeu, c’est extra de travailler avec mon père. »

Dresde (DE), samedi

Grosser Preis der Landeshaupstadt Dresden (Gr3)

Un deuxième Groupe en trois semaines pour Namos

Samedi à Dresde, Namos (Medicean), logique favori, a remporté son deuxième Groupe en trois semaines. Encore une fois à la photo ! Le pensionnaire de Dominik Moser est un cheval de vitesse très dur et régulier. Il a profité du train de course soutenu imprimé par Zargun (Rock of Gibraltar). Attendant patiemment, il est ensuite venu attaquer Zerostress (Areion), qui a perdu toutes ses chances à cause d’un écart dans la phase finale. Wladimir Panow, jockey du gagnant, a déclaré à la presse allemande : « J’étais un peu inquiet car il n’a jamais aimé les parcours corde à droite, même au travail. Il a eu quelques problèmes mais c'est un bon cheval de vitesse. Franchement, sans la petite dérobade de Zerostress, je ne sais pas si nous aurions gagné. »

Namos n’avait pas atteint son prix de réserve (64.000 €) à la vente de yearlings BBAG. L’élève du Gestüt Brummerhof est le premier produit de Namera (Areion), qui a remporté le Bayerischer Fliegerpreis (L) et s’est classée deuxième dans le Premio Omenoni (Gr3) et troisième dans la Goldene Peitsche (Gr2), le championnat allemand des sprinters.

Namera a une 2ans par Maxios (Monsun), une yearling par Adlerflug (In the Wings). Elle a produit en mars une autre pouliche par Soldier Hollow (In the Wings).

DRESDE (DE), SAMEDI

GROSSER PREIS DER LANDESHAUPSTADT DRESDEN

Gr3, 3ans & plus, 1.400m

1er      NAMOS (M4)

(Medicean & Namera, par Areion)

Pr. : Stall Namaskar

El. : Gestüt Brümmerhof

Entr. : Dominik Moser

2e        ZEROSTRESS (M4)

(Areion & Zaya, par Diktat)

Pr. : Gestüt Ittlingen

El. : Gestüt Hof Ittlingen

Entr. : Andreas Wohler

3e        NINARIO (M5)

(Areion & Ninigretta, par Dashing Blade)

Pr. : G. Flugge

El. : Marlene Haller

Entr. : Waldemar Hickst

Teston, en hommage à Georges Sandor

Ancien représentant de Georges Sandor (qui est aussi son éleveur) et par l’étalon du haras du Logis Rio de la Plata qu’il aimait tant, Teston s’est promené pour ses débuts en Angleterre dans un handicap, à Doncaster. Bien que top weight de l’épreuve, il a survolé le lot, s’imposant par six longueurs. Teston avait été acheté 57.000 € par son entraîneur Ivan Furtado à la vente d’automne 2019 Arqana.