Omnium des Anglo-Arabes à 37,50 % : Gold de la Brunie, de surprise à confirmation

Courses / 20.06.2020

Omnium des Anglo-Arabes à 37,50 % : Gold de la Brunie, de surprise à confirmation

La Teste-de-Buch, vendredi

Il avait créé la surprise en remportant le Grand Prix d’Aquitaine (Classic I) devant Croucracq (Fairplay du Pecos). Mais, en gagnant l’Omnium des Anglo-Arabes à 37,50 %, de nouveau face à Croucracq, Gold de la Brunie (Frisson du Pecos) confirme et, mieux encore, il s’empare de la tête de sa génération dans la catégorie. L’écart est plus important qu’à Bordeaux, alors que la différence de poids était moins importante cette fois-ci !

Le pensionnaire et représentant de Christelle Courtade, qui a timidement débuté à 3ans, montre un tout autre visage cette année. Ce vendredi, Free Volo (Benevolo de Paban) a galopé en tête, Gold de la Brunie évoluant en quatrième position, avec Croucracq dans son sillage. Valentin Seguy a fait progresser le futur lauréat en face, venant en pleine piste dans la ligne droite. Une fois devant, il s’est montré intraitable. Croucracq l’a pisté jusqu’à 300m du but mais, même une fois décalé, il n’a pas réussi à faire céder Gold de la Brunie, qui s’impose de trois quarts de longueur. Frisson Bleue (Frisson du Pecos) se classe troisième.

La deuxième mère a gagné le Grand Prix des Pouliches. Gold de la Brunie provient de l’élevage du même nom, celui de Jacques Crouzillac. C’est un fils de Frisson du Pecos (Hasa), étalon au haras de Gelos. La mère, Aloa de la Brunie (Carghese des Landes), galopait (deux victoires en cinq sorties à 3ans). Sa 3ans, Helia de la Brunie (Frisson du Pecos), est à l’entraînement chez Christelle Courtade. La deuxième mère, Maline de la Brunie (Dan Music), a gagné le Grand Prix des Pouliches. Sous la troisième mère, on retrouve l’étalon Iris de la Brunie (Iris Noir) et son propre frère Duc de la Brunie (Iris Noir), lauréat du Prix Rivoli à Auteuil face aux AQPS.