Pilote d'essai

International / 24.06.2020

Pilote d'essai

Après ses triomphes de Royal Ascot, Lanfranco Dettori a passé deux jours en mode "pilote d’essai". Ce mardi, il a retrouvé sa championne Enable (Nathaniel), en vue de sa rentrée le dimanche 5 juillet dans les Eclipse Stakes (Gr1). La jument a galopé sur le July Course. Rien de très dur, comme nous l’a expliqué le jockey: « Enable a toujours besoin de se retendre un peu avant de courir. Monter dans le camion et changer de routine la réveille beaucoup. Elle a compris que le moment de la rentrée est proche. Nous avons retrouvé la jument que nous connaissons tous. Mon patron, John Gosden, est plus stressé que moi en ce qui concerne la reprise. Car elle va croiser un cheval du niveau de Ghaiyyat (Dubawi). Elle est à 85 % de sa condition. Comme l’année dernière. Je vais la monter sagement, mais c’est toujours elle qui prend les décisions. »

Ce mercredi a été le théâtre d’un autre galop d’importance. Lanfranco Dettori était à l’écurie d’Ed Walker pour découvrir son cheval de Derby : le français d’élevage English King (Camelot). Le poulain, installé favori par les bookmakers, a galopé sur la piste d’Ed Walker, un parcours de 1.400m en montant. Dettori a eu un bon feeling : « Ils m’avaient prévenu qu’il était un peu bouillant le matin. Mais je l’ai trouvé assez calme, bien équilibré dans son action. C’est un poulain assez léger, il rassemble un peu à Kahyasi (Île de Bourbon), que j’avais monté quand j’étais apprenti chez Luca Cumani. » C’était en 1988 et Dettori n’était alors qu’un gosse de 17 ans. La suite de l’histoire ? Après avoir décroché son ticket pour Epsom dans la préparatoire de Lingfield (comme English King), Kahyasi avait gagné le Derby. Et il a couru ensuite l’Arc de Triomphe avec un leader, Roushayd (Known Fact)… monté par Dettori ! En selle sur le pacemaker, le pilote participait pour la première fois à la grande course.