Airlie Stud Stakes (Gr2) : Aloha Star, dans le week-end des outsiders

International / 19.07.2020

Airlie Stud Stakes (Gr2) : Aloha Star, dans le week-end des outsiders

Airlie Stud Stakes (Gr2)

Aloha Star, dans le week-end des outsiders

S’il n’y avait qu’une seule statistique à retenir au sujet des Airlie Stud Stakes (Gr2), ce serait celle-ci : quatre de ses cinq dernières lauréates ont ensuite remporté un Gr1. Le pendant des Railway Stakes réservé aux pouliches a engendré une belle surprise. Après le 66/1 de Laws of Indices (Power) samedi, c’est Aloha Star (Starspangledbanner) qui a fait parler d’elle ce dimanche, avec un succès à 33/1. Avant coup, et dans une course à quatre partants, sa victoire semblait impossible. On s’attendait davantage à un match entre Frenetic (Kodiac) et Mother Earth (Zoffany). Ces deux dernières ont longuement bataillé, oubliant même les autres. Frenetic a pris le dessus à 300m du poteau, mais c’était sans compter sur Aloha Star, venue la devancer d’une tête pour le plus grand plaisir des bookmakers. Aloha Star avait ouvert son palmarès dans un petit maiden à Bellestown, où elle bénéficiait des cinq livres de décharge de son apprenti, Andrew Slattery. Son entraîneur, Fozzie Stack, a fait appel ce dimanche à Chris Hayes. Auteur d’une très belle course, il a expliqué : « Le déroulement nous a beaucoup aidés, comme le rallongement à 1.200m. J’ai toujours gardé le contrôle de l’épreuve. »

Une belle souche Wertheimer. Aloha Star a été achetée 42.000 € par Grove Stud à la vente de foals de novembre de Goffs et revendue 67.000 € à Tattersalls Ireland. Son père, Starspangledbanner (Choisir), a rencontré de gros problèmes de fertilité en début de carrière et, après un retour à l’entraînement, il a repris sa carrière d’étalon. Il a donné sept gagnants de Groupe, dont les lauréats de Gr1 à 2ans Millisle et The Wow Signal. Curieusement, ses produits ont offert de meilleurs résultats en Europe qu’en Australie. La mère, Zain Art (Excellent Art), n’a pas couru et a produit un autre gagnant. C’est une demi-sœur du double gagnant black type et placé de Gr3, Bataillon (Authorized). La deuxième mère, Zigarra (Halling), est une demi-sœur de Silent Name (Sunday Silence), lauréat de Gr2 aux États-Unis pour la casaque Wertheimer, et Champion Sire au Canada.

Zain Art a un yearling par Mastercraftsman (Danehill Dancer).

Sapphire Stakes (Gr2)

A’Ali en sprinter de niveau Gr1

L’anglais A’Ali (Society Rock) n’a pas raté son rendez-vous avec les Sapphire Stakes (Gr2). Associé à Colin Keane, qui a remplacé Lanfranco Dettori en selle sur le pensionnaire de Simon et Ed Crisford, le poulain a confirmé son succès dans les Sprint Stakes (Gr3). Surtout, il a montré qu’il avait progressé après une campagne de 2ans assez chargée, avec, rappelons-nous, des victoires dans les Norfolk Stakes, le Prix Robert Papin et les Flying Childers (Grs2). C’est un spécialiste des 1.000m, doté d’un atout non négligeable : une sacrée pointe de vitesse. Il a patienté à l’écart du petit peloton et est venu finir très fort en pleine piste pour dominer Make a Challenge (Invincible Spirit). A'Ali pourrait être dirigé vers les Nunthorpe Stakes (Gr1), où il est même proposé à la cote de 8/1. Son jockey, Colin Keane, a expliqué : « Il va vraiment très vite. Pendant un moment, j’ai douté car il n’a pas pris le bon wagon. Mais heureusement, nous avons trouvé un couloir où le terrain était rapide, et il a bien fini. Il est très appliqué à son travail et possède suffisamment de classe pour les Grs1. »

Un des derniers Society Rock. A'Ali est un produit des ventes breeze up. Star Bloodstock l’avait payé 35.000 £ et cédé à 135.000 Gns (148.000 €) à Doncaster. Il appartient à la troisième et dernière génération du regretté Society Rock (Rock of Gibraltar), lequel a produit sept gagnants black types, dont le lauréat du Prix Morny (Gr1) Unfortunately. La mère, Motion Lass (Motivator), n’a pas gagné, mais c’est une demi-sœur d’Enforcer (Efisio), lequel a remporté les Darley Stakes et s’est classé troisième dans la Coronation Cup et le Preis von Europa (Gr1) sur 2.400m.

Motion Lass a un yearling par Cotai Glory (Exceed and Excel).

Kilboy Estate Stakes (Gr2)

Lemista, le bon choix de Peter Brant

Peter Brant et ses conseillers ont bien vu en achetant la pouliche de 3ans Lemista (Raven’s Pass). Elle avait gagné les Park Express (Gr3), en devançant la future lauréate des Irish Oaks (Gr1) Even So (Camelot). Son entraîneur, Ger Lyons, a fait l’impasse sur le classique, qu’il a gagné avec son autre tout, et il a présenté sa pensionnaire ce dimanche dans les Kilboy Estate Stakes (Gr2), sur 1.800 mètres. Colin Keane a placé Lemista parmi les dernières avant de la lancer en progression et en pleine piste. Elle est passée en trombe à 100m du poteau pour gagner par presque une longueur sur l’autre 3ans Lovelier (Galileo), qui n’a pas la même classe que sa propre sœur Winter, mais peut décrocher son Groupe. La favorite One Voice (Peot’s Voice) est restée emmurée vivante à la corde, alors que Kiss For a Jewel (Kingman) a bien fini à la troisième place.

Elle tiendra 2.400m. Ger Lyons est l’homme en forme du moment et il a expliqué : « On a pensé la courir dans les Irish Oaks mais on avait déjà deux pouliches pour le classique et cette course était un bon objectif. J’ai conseillé à son propriétaire de la garder en Europe, où elle va avoir un bon programme pour les pouliches et les terrains sont plus souples. Je pense qu’elle tiendra sans doute 2.400m et son programme est d’aller sur le Gr1 pour les pouliches en octobre à Ascot où elle peut trouver le terrain lourd qu’elle adore. »

Un pedigree de terrain lourd. Lemista est la quatorzième gagnante de Groupe issue de Raven’s Pass (Elusive Quality). Elle a été dénichée pour 16.000 € chez Goffs November Foal par Gaelic Bloodstock et c’est le premier produit de Shortmile Lady, une demi-sœur d’Indian Maiden (Indian Ridge). Cette jument en acier a remporté 15 victoires en 54 sorties et s’est imposée, à 6ans et en terrain lourd, dans le Prix de Meautry (Gr3) avant de donner deux lauréats black types : le bon sprinter Love Spirit (Elusive City) et Maid in India (Bated Breath), qui a gagné le World Trophy (Gr3), sur 1.000m l’année dernière à 5ans. La souche est celle de Winning Colors (Caro), la dernière pouliche capable de battre les mâles dans le Kentucky Derby.

Shortmile Lady a une 2ans par Kodi Bear (Kodiac) et un yearling par Australia (Galileo).