Dimanche à Deauville : Retrouver Pinatu(r)bo

Courses / 11.07.2020

Dimanche à Deauville : Retrouver Pinatu(r)bo

16 H 25 • DEAUVILLE • QATAR PRIX JEAN PRAT

Gr1 - 3ans - 1.400m

Il y a comme un air de déjà-vu. Fin 2018, Too Darn Hot (Dubawi) était sacré champion des 2ans et s’annonçait comme le poulain à battre dans les classiques. Mais cela ne s’est pas passé comme prévu : un contretemps dans la préparation avant de montrer, en piste, que le mile était le bout du monde pour lui. John Gosden, fort de ce constat, l’avait dirigé sur le Qatar Prix Jean Prat (Gr1), sur 1.400m, pour permettre au poulain de rebondir : Too Darn Hot s’était imposé puis, dans la foulée, il a enlevé les Sussex Stakes (Gr1) sur le mile coulant de Goodwood. Nous sommes fin 2019 : Pinatubo (Shamardal) est sacré champion du monde des 2ans, encore plus fort que Too Darn Hot ! De gros espoirs pour les classiques, puis la réalité : le Rowley Mile et le mile d’Ascot sont certainement le bout du monde et le poulain ne peut s’imposer. Charlie Appleby avait dit, après Royal Ascot, que les Sussex Stakes étaient la suite logique et que la "voie Too Darn Hot" était à envisager : voilà donc Pinatubo de retour sur 1.400m, distance parfaite sur laquelle il est invaincu, avant d’aller probablement tenter sa chance dans les Sussex. Un Gr1 pour tenter de se remettre en confiance…

Quatre français face à la vague anglo-irlandaise. Ce n’est pas gagné d’avance car, sur le papier, Pinatubo se retrouve face à un lot plus relevé que celui de Too Darn Hot l’an dernier. Sur les onze partants, on compte quatre français qui vont devoir sortir le grand jeu. Troisième de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1) pour sa rentrée, Alson (Areion) devrait apprécier le rythme et la distance. André Fabre délègue aussi Tropbeau (Showcasing), qui a montré dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) que le mile en ligne droite était le bout du monde. Elle peut rebondir sur 1.400m. Wooded (Wootton Bassett) a son mot à dire. Les restrictions dues au Covid-19 ainsi que la pluie l’ont obligé à faire l’impasse sur la Commonwealth Cup (Gr1). En bon terrain, il a normalement les 1.400m dans les jambes, reste à savoir s’il a le niveau. Il retrouvera Kenway (Galiway), qui l’a battu l’an dernier dans le Prix La Rochette (Gr3) mais a montré moins de marge en 2020. Il vient d’être malheureux dans le Prix Paul de Moussac (Gr3), où il aurait pu renouer avec le succès si sa selle n’avait pas reculé.

Molatham sur la lancée de Royal Ascot. Le passage du Qatar Prix Jean Prat sur 1.400m permet aux concurrents des Jersey Stakes (Gr3) de Royal Ascot de poursuivre sur leur lancée. Molatham (Night of Thunder) a laissé une belle impression dans ce bon Gr3. Il est invaincu sur les 1.400m et a le droit de franchir encore un palier. Aidan O’Brien délègue deux concurrents plus délicats à cerner : Lope y Fernandez (Lope de Vega) vaut mieux que sa onzième place dans la Commonwealth Cup (Gr1), où il est mal parti et n’a pas été dans le bon peloton, mais il est difficile de voir en lui un lauréat en puissance. Ryan Moore est associé à Arizona (No Nay Never), qui doit rassurer : il a été vraiment décevant dans les 2.000 Guinées et les St James’s Palace Stakes (Gr1). À lui de rebondir sur 1.400m et en bon terrain mais, sur cette distance l’an passé, il n’a guère vu que la queue de Pinatubo. Kinross (Kingman) est, sur cette distance, un outsider amusant.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2019 : Too Darn Hot (J. Gosden). 2018 : Intellogent (F. Chappet). 2017 : Thunder Snow (S. Bin Suroor). 2016 : Zelzal (A. Fabre). 2015 : Territories (A. Fabre).

17 H • DEAUVILLE • PRIX DE RIS-ORANGIS

Gr3 - 3ans et plus - 1.200m

Tour to Paris face aux Anglais

Ils sont neuf au départ du Prix de Ris-Orangis (Gr3), dont Tour to Paris (Fuissé). Récent lauréat du Prix du Gros-Chêne (Gr2) par quatre longueurs, le pensionnaire de Pia et Joakim Brandt revient sur plus long ce dimanche, la distance devant malgré tout lui convenir. Il devra cependant rendre du poids à ses adversaires, dont Batwan (Kendargent), lauréat du Prix de Saint-Georges (Gr3) en mai dernier. Il n’aura cependant pas son terrain. Azano (Oasis Dream) est raccourci par Francis-Henri Graffard, lui qui montre toujours Alocasia ** (Kingman), une bonne pouliche qui reste sur un succès facile dans le Prix Marchand d’Or (L). Reste à savoir si une piste plutôt rapide sera à sa convenance.

Les britanniques font évidemment le déplacement : Royal Crusade (Shamardal), bien placé au poids, a les moyens de bien faire dans cette épreuve s’il a progressé sur sa rentrée dans la Commonwealth Cup (Gr1). Glen Shiel (Pivotal), ancien pensionnaire d’André Fabre depuis formé à l’école des handicaps anglais, arrive en forme sur ce Gr3 même s’il aurait peut-être préféré une piste plus souple, tout comme Dubai Station (Brazen Beau).

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2019 : King Malpic (T. Lemer). 2018 : Inns of Court (A. Fabre). 2017 : Rosa Impérial (A. Fabre). 2016 : Damila (H.-A. Pantall). 2015 : Son Cesio (H.-A. Pantall).

14 H 35 • DEAUVILLE • QATAR PRIX KISTENA

L - 3ans - 1.200m

Le grand retour d’Earthlight

Il aurait pu revenir dans le Qatar Prix Jean Prat (Gr1) ou le Qatar Prix de Ris-Orangis (Gr3)… Mais André Fabre a finalement choisi le Qatar Prix Kistena (L), face aux seuls 3ans, au poids de base et sur 1.200m pour le grand retour d’Earthlight (Shamardal). Le poulain de Godolphin n’a pas couru depuis sa victoire dans les Juddmonte Middle Park Stakes (Gr1) l’an dernier, un contretemps l’obligeant à faire l’impasse sur les classiques sur 1.600m du printemps. Ce dimanche, Earthlight trouve un engagement en or sur un parcours qu’il connaît comme sa poche pour son grand retour en piste. C’est une rentrée, oui, mais ce double lauréat de Gr1 doit être capable de s’imposer d’entrée de jeu dans ce lot sans être à 100 %.

L’autre black type majuscule de la course est Wanaway (Galiway), lauréate du Prix Ronde de Nuit (L) en début d’année et sixième depuis du Prix Texanita (Gr3). Elle a de la qualité mais le terrain rapide ne va pas l’avantager. On ne sait pas sur quel pied danser avec Hurricane Ivor (Ivawood), avec lequel c’est tout (lors de ses débuts ou de sa rentrée) ou rien (lors de ses secondes sorties). Difficile de savoir quel visage il va montrer ce dimanche. Jolie (Power), sixième lors de sa grande rentrée dans le Prix Hampton (L), a le droit d’avoir progressé. Crew Dragon (Poet’s Voice), régulier, a sa place à l’arrivée. L’anglais Additional (Night of Thunder) reste sur un succès par sept longueurs et demie dans une course à conditions sur les 1.400m de Lingfield et peut monter de catégorie avec réussite.

17 H 35 • DEAUVILLE • QATAR PRIX DE LA CALONNE - F.E.E.

L - 4ans et plus - Femelles - 1.400m

Revoilà Watch Me

Les Listeds de Deauville, ce dimanche, nous gâtent avec des lauréats de Gr1. Earthlight (Shamardal) dans le Kistena, et Watch Me (Olympic Glory) dans ce Qatar Prix de la Calonne - Fonds Européen de l’Élevage (L) ! La lauréate des Coronation Stakes (Gr1) 2019 n’a pas été revue depuis sa troisième place dans le Prix de l’Opéra (Gr1), en octobre dernier. La pensionnaire de Francis-Henri Graffard trouve un engagement parfait au poids de base pour sa rentrée et cette course s’annonce comme un tremplin idéal en vue de l’été et du meeting de Deauville.

L’opposition est emmenée par Queen (Kingman). La fille de Pride (Peintre Célèbre) a couru proprement pour un premier essai sur 1.600m dans le Prix de Montretout (L), bien qu’à nette distance de Magny Cours (Medaglia d’Oro) et de Persian King (Kingman). Elle mériterait de remporter son black type majuscule mais Watch Me est théoriquement bien au-dessus d’elle. Thalya (Motivator) vient de bien courir dans le Prix Étalon Storm the Stars - Haras du Lion - Prix Urban Sea (L). Régulière, elle peut prendre une place même si la donne change un peu ce dimanche, avec un lot plus relevé, une distance plus courte et un terrain plus rapide. Fonthill Abbey (Dubawi), après une bonne rentrée, a le droit de progresser tandis que Célestissime (Camelot) tente sa chance dans cette Listed après un facile succès de handicap. Ce ne sont pas les mêmes.

15 H 50 • DEAUVILLE • QATAR PRIX AMANDINE

L - 3ans - 1.400m

Les Hogues peut se rappeler à notre bon souvenir

Dans ce Prix Amandine (L), trois pouliches ont fait le déplacement depuis l’Angleterre pour participer à cette course. Charlie Appleby présente Althiqa (Dark Angel), lauréate sur 1.400m à Chelmsford, et Stormy Mountain (Dark Angel), qui s’est classée troisième des Ebf Eternal Fillies’ Stakes (L), mais celle qui retient le plus notre attention se nomme Les Hogues (Bated Breath). Entraînée en France avant son exportation, elle a échoué dans les 1.000 Guinées et dans la Commonwealth Cup (Grs1). Les Hogues descend donc de catégorie et, à ce niveau, elle est capable de gagner. L’année dernière, elle a notamment remporté le Critérium du Bequet (L) et s’est aussi classée deuxième du Prix Miesque (Gr3), remporté par Dream and Do (Siyouni), lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) par la suite. À Deauville dans le Prix de Caen (Classe 2), elle s’est aussi classée deuxième d’Earthlight (Shamardal), le futur vainqueur des Prix Morny et des Middle Park Stakes (Grs1). Dans cette épreuve, My Love’s Passion (Elvstroem) et Marieta (Siyouni) ont toutes les deux participés à la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) en se classant respectivement sixième et septième. Elles sont tout à fait capables de remporter cette Listed. Attention à Shenouni (Siyouni), la représentante de Corinna Baronin von Ullmann, entraînée par André Fabre. Elle vient d’Allemagne et, même si elle n’a pas fait une bonne rentrée le 31 mai dans le Prix des Lilas (L), son entraîneur insiste à ce niveau et elle peut très bien surprendre pour sa deuxième course en France.

13 H 25 • DEAUVILLE • QATAR PRIX DES YEARLINGS

Classe 2 - 2ans - 1.200m

Saqr, le poulain à battre

Lors de ses débuts, le 19 juin à Chantilly, Saqr (Dutch Art) a laissé une excellente impression en s’imposant de deux longueurs et demie. Ce dimanche dans le Prix des Yearlings (Classe 2), Christophe Soumillon lui sera associé pour la première fois et ce représentant du Sheail Bin Khalifa Al Kuwari entraîné par Fabrice Chappet est certainement le poulain à battre. Central Park West (Martinborough) a lui aussi gagné pour ses débuts le 8 juin à Dieppe et peut aussi confirmer. De plus, la ligne est bonne puisque Oneonechop (Kheleyf), qui terminait deuxième ce jour-là, s’est distingué à Aix-les-Bains par la suite. Dans cette course, la surprise pourrait venir de l’inédit Erasmo (Oasis Dream). Ce représentant Godolphin a été supplémenté par André Fabre pour participer à cette course. Ce n’est autre qu’un frère de Reckless Abandon (Exchange Rate), lauréat des Middle Park Stakes et du Darley Prix Morny (Grs1).

14 H • DEAUVILLE • QATAR PRIX DES FOALS

Classe 2 - 2ans - 1.200m

Des pouliches de qualité au départ

C’est un bon lot de pouliches qui est présenté dans le Qatar Prix des Foals (Classe 2), notamment avec la présence de See the Rose (Kendargent), qui a été remarquable le 19 juin pour ses débuts. Cette représentante de Sean Mulryan avait refait beaucoup de terrain pour venir s’imposer d’un nez, mais à nette distance du reste du peloton dans le Prix de la Mère Marie (Inédites). Elle va retrouver Bonita Queen (Arqano), troisième de cette même course. Citadelle (Siyouni) vient de se classer quatrième du Prix du Bois (Gr3), remporté par Livachope (Goken), auteure d’un super chrono : 0’57”03. Avant cela, la pouliche du haras Voltaire s’est imposée le 8 juin à Dieppe par deux longueurs et demie. Attention à Madouss (Myboycharlie), qui s’est distinguée le 25 mai pour ses débuts à Lyon-Parilly en devançant Cœursamba (The Wow Signal), bonne lauréate du Prix Pawneese (Maiden) en dernier lieu. Même si elle a été un peu décevante dans le Prix des Fleurs (Classe 2) le 22 juin, elle peut se racheter ce dimanche.