Damien Artu, un passage chez les pros avant de partir à l’étranger

Courses / 28.07.2020

Damien Artu, un passage chez les pros avant de partir à l’étranger

Fils de l’entraîneur Jean-Yves Artu, Damien Artu a connu une belle réussite en tant que gentleman-rider, avec 33 victoires en France et 8 succès à l’étranger à la clé. Le jeune homme de 23 ans a notamment gagné deux Grs3 AQPS avec son cheval de cœur, Flasher (Montmartre). Après une dernière monte (victorieuse) en tant qu’amateur, jeudi à Vichy, Damien Artu évolue désormais dans les rangs des professionnels. Il nous a expliqué : « À la base, je voulais rester amateur. Mon but était d’avoir une Cravache d’or et de faire la Fegentri ; j’ai eu la Cravache, mais je n’ai pas pu faire la Fegentri. Je me suis dit que 2020 allait être ma dernière année en selle car je veux voyager, et j’ai décidé de passer professionnel pour monter de plus belles courses avant de partir à l’étranger, à la fin de l’année. Normalement, j’irai d’abord à Dubaï pour être jockey d’entraînement ; après, si je peux monter en course là-bas, ce sera la cerise sur le gâteau ! J’aimerais bien aller au Japon et aux États-Unis ensuite. L’idée est de voyager durant deux ou trois ans, avant de m’installer entraîneur. En attendant, je compte bien monter le plus possible cette année. C’est dur de lutter contre le poids, mais j’ai réussi à me stabiliser pour monter à 56 kilos. J’ai monté mes deux premières courses en tant que jockey lundi à Compiègne et j’ai des montes prévues vendredi à Clairefontaine, ainsi que lundi en Belgique. Je travaille à mi-temps chez mon père, qui me laisse la liberté de galoper pour les entraîneurs qui veulent faire appel à moi. »