Duchess of Cambridge Stakes (Gr2) : Dandalla gagne son ticket pour le Morny

International / 10.07.2020

Duchess of Cambridge Stakes (Gr2) : Dandalla gagne son ticket pour le Morny

Duchess of Cambridge Stakes (Gr2)

Dandalla gagne son ticket pour le Morny

Dandalla (Dandy Man) arrivait sur ces Duchess of Cambridge Stakes (Gr2) forte de sa démonstration dans les Albany Stakes (Gr3) de Royal Ascot, qu’elle avait gagnés par six longueurs. Ce vendredi, sur le July Course de Newmarket, ce fut plus laborieux pour la pouliche entraînée par Karl Burke, qui a détesté le terrain collant. Attentiste, elle a mis son cœur sur la piste pour se porter sur la ligne de tête puis résisté aux attaques de son camarade de couleurs Fev Rover (Gutaifan), deuxième à une tête en finissant bien, et à son extérieur de Santosha (Coultsy), encore immature et venue, dans les derniers mètres, prendre la troisième place à une demi-longueur, devançant d’une encolure Time Scale (Charm Spirit).

Direction Deauville. Dandalla a gagné son ticket pour les Grs1 et devrait être revue en piste à Deauville, comme l’a expliqué Karl Burke à At The Races : « Elle est dure et a de la qualité. Ben Curtis, son jockey, a souligné que le terrain collant ne l’a pas aidée – c’est une pouliche avec une belle action et c’était plus souple à Ascot, où elle s’en était sortie. Nous avons eu un petit souci il y a dix jours car elle a eu de la température. Tout n’était pas idéal pour arriver sur cette course, mais nous avons tenté notre chance et nous nous en sortons bien. Le week-end dernier, nous n’étions pas certains de la courir mais, lundi, son scope était bon et nous avons décidé de tenter le coup. Nous allons lui donner un petit break car elle a enchaîné trois courses de façon rapprochée. Le Prix Morny est à la mi-août donc nous avons un petit peu de temps devant nous : nous pouvons lui donner deux ou trois semaines et la préparer pour cela. Elle est engagée dans le Prix Robert Papin (Gr2) mais elle n’ira pas. Il y a les Lowther Stakes à York, mais elle serait pénalisée au poids et cela a du sens de l’envoyer face aux mâles dans un Gr1, si elle est bien. »

Une souche qui sent bon l’Italie. Dandalla est passé deux fois sur les rings de vente. Elle a été adjugée 15.000 € à la vente de foals de novembre de Goffs à LS Bloodstock. Et revendue 22.000 € à Tattersalls Ireland. Elle est la dixième lauréate de Groupe pour le sprinter Dandy Man (Mozart), deuxième dans les King’s Stand Stakes (Gr2 à l’époque) derrière la championne australienne Miss Andretti (Ihtiram). Ce dernier officie à Ballyhane Stud en Irlande. Sa mère, Chellalla (Elnadim), doit son nom à une célèbre chanson napolitaine des années 50. Elle a fait sa carrière en Italie, où elle a gagné deux fois avant d’être vendue en Angleterre, où elle a remporté un petit handicap. C’est un produit de l’élevage de Giuseppe Rosati Colarieti, qui avait connu la gloire à Royal Ascot en 2004, quand Rakti (Polish Precedent) avait survolé les Prince of Wales’s (Gr1). La deuxième mère, Cheloca (Selkirk), a donné la gagnante black type Konkan (Aussie Rules) et remonte à la grande souche Ballymacoll de Sought Out (Rainbow Quest), lauréate du Prix du Cadran (Gr1) et mère du Derby winner North Light (Danehill).

Chellalla a une yearling par l’australien Divine Prophet (Choisir).