Prix du Tellier (Classe 1) : Hurricane Cloud peut nourrir de grandes ambitions

Courses / 31.08.2020

Prix du Tellier (Classe 1) : Hurricane Cloud peut nourrir de grandes ambitions

Saint-Cloud, lundi

Après deux mois et demi d’absence, Hurricane Cloud (Frankel) a effectué une rentrée victorieuse dans ce Prix du Tellier (Classe 1), signant le deuxième succès de sa carrière en trois sorties. L’élève et représentant de Guy Pariente s’était imposé d’entrée de jeu à Saint-Cloud le 12 mai, puis il avait conclu deuxième du Prix de Guiche (Gr3), à une demi-longueur de Chachnak (Kingman). Lundi, Hurricane Cloud a pris un très bon départ et s’est rapidement installé en tête, suivi à son extérieur par Lackeen (Shamardal). Lancé par Pierre-Charles Boudot à 300m du but, le futur lauréat a bien accéléré côté corde et s’est montré courageux pour repousser l’attaque de Sky Power (Stormy River), qui avait attendu dans son sillage. Sky Power a dû s’incliner d’une demi-longueur, tandis que Stanzo (Speightstown) a conclu correctement pour compléter le podium à trois longueurs et demie.

Sa sœur est inscrite à la vente de sélection. Guy Pariente nous a dit : « Cette victoire était attendue et très importante. C’est le frère utérin de Goken, et la propre sœur de Goken va passer en vente à Arqana dans dix jours. Beaucoup de gens sont venus la voir ! » Pascal Bary, entraîneur d’Hurricane Cloud, nous a quant à lui déclaré : « C’est un bon cheval, il s’est bien allongé. Le mile est sa distance. Il a eu un souci après le Prix de Guiche. Je pense qu’il peut gagner une bonne course cette année, mais il sera meilleur à 4ans. Il a très peu couru et a eu une vraie course aujourd’hui, donc nous allons voir comment il récupère avant de décider de la suite. »

Un frère de Goken. Hurricane Cloud est un fils de Frankel (Galileo), étalon à Banstead Manor Stud, et de Gooseley Chope (Indian Rocket), lauréate à 2ans sur les 1.200m de Wissembourg, mais aussi à 3ans en obstacle. Elle est d’ailleurs la seule gagnante sur les haies d’Enghien à avoir été saillie par Frankel. Gooseley Chope a notamment donné Goken (Kendargent), étalon au haras de Colleville et gagnant des Prix Texanita et du Bois (Grs3), mais aussi troisième des King’s Stand Stakes (Gr1), du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) et du Prix Sigy (Gr3). Elle a aussi produit Gokena (Kendargent), lauréate à 3ans d’un maiden sur les 1.400m de Toulouse, quatrième du Prix La Camargo (L) et cinquième du Prix Imprudence (Gr3). La poulinière a un 2ans, Steadyman (Kingman), qui a été acheté 675.000 € l’été dernier à Arqana par Amanda Skiffington et est entraîné par Fabrice Chappet, ainsi qu’une yearling par Kendargent (Kendor). La deuxième mère, Gooseley Lane (Pyramus), a gagné deux courses à 2ans sur 1.200m et 1.300m en Allemagne, dont l’Oppenheim-Rennen (L). Elle est aussi la deuxième mère de Kenbaio (Kendargent), troisième des Prix Sigy (Gr3) et Moonlight Cloud (L).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Frankel

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Kind

 

 

 

 

Rainbow Lake

HURRICANE CLOUD (M3)

 

 

 

 

 

 

Indian Ridge

 

 

Indian Rocket

 

 

 

 

Selvi

 

Gooseley Chope

 

 

 

 

 

Pyramus

 

 

Gooseley Lane

 

 

 

 

Primavera


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 39’’03

1.000m à 600m : 26’’20

600m à 400m : 12’’19

400m à 200m : 11’’39

200m à l’arrivée : 11’’59

Temps total : 1’40’’40

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.