Prix Équipe du Casino de Villers-sur-Mer - Prix First Waltz (Inédites) : Ever Pink, quelques jours après sa sœur

Courses / 17.08.2020

Prix Équipe du Casino de Villers-sur-Mer - Prix First Waltz (Inédites) : Ever Pink, quelques jours après sa sœur

Prix Équipe du Casino de Villers-sur-Mer - Prix First Waltz (Inédites)

Ever Pink, quelques jours après sa sœur

Trois jours après sa grande sœur Métaphore (Intello), Ever Pink (Anodin) s’est imposée en plaçant un joli coup de reins dans les derniers mètres du Prix First Waltz, malgré une ligne droite peu académique. Bien partie, la future lauréate est venue progressivement s’installer en tête de l’épreuve et dans le dernier tournant, elle a emmené le peloton à l’extérieur de la piste. Dans la ligne droite, la pensionnaire de Carlos Laffon-Parias a un instant penché sur sa gauche en rebondissant légèrement sur Almeida Girl (Temple City), puis un peu sur sa droite. Finalement, à 100m du but, la partenaire de Maxime Guyon a filé droit dans une bonne action, tout en repoussant les attaques d’Antolya (Prince Gibraltar), qui termine deuxième à une courte encolure.

Pierre-Yves Bureau, qui manage les intérêts de Wertheimer & Frère, nous a dit : « C’est une pouliche assez grande, qui a une belle action. Elle s’impose vraiment bien et nous fait très plaisir. »

Entraîneur de la deuxième Antolya, Jean-Claude Rouget place donc ses deux pensionnaires sur le podium puisque Frenchette (The Gurkha) termine troisième, en résistant du minimum à Almeida Gril, qui s’est bien ressaisie à la fin.

Une pouliche 100 % Wertheimer. Ever Pink est issue de deux belles familles de l’élevage de Wertheimer & Frère. Côté paternel, on retrouve le nom de la grande Goldikova (Anabaa), lauréate de dix-huit Grs1, et du côté maternel, celui de Solémia (Poliglote), la gagnante de l’édition 2012 du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Pierre-Yves Bureau nous en a dit plus : « Cette victoire est encore plus belle car c’est une fille d’Anodin, étalon au haras du Quesnay, et côté maternel, elle descend d’une des grandes familles de la maison. Celle-ci en particulier, n’est pas dérangée par les pistes profondes. Pour exemple, sa sœur, Métaphore, vient de bien s’imposer sur cette piste [le 14 août dans un terrain mesuré 4.6 (Lourd), au pénétromètre, ndlr]. »

Ever Pink est le huitième gagnant de sa mère, Never Green (Halling), une jument lauréate du Prix Occitanie (L), qui a notamment donné Galipad (Galileo), lauréat de la Coupe des Trois Ans (L) et Écolo (Invincible Spirit), troisième du Prix de la Rochette (Gr3). Outre Solémia et Never Green, la deuxième mère, Brooklyn’s Dance (Shirley Heights), gagnante du Prix Cléopâtre (Gr3) est à l’origine de cinq autres black types : Prospect Park (Sadler’s Wells), deuxième du Prix du Jockey Club (Gr1) et gagnant de la Coupe de Maisons-Laffitte et du Prix du Lys (Grs3), Prospect Wells (Sadler’s Wells), vainqueur du Prix Greffulhe (Gr2) et deuxième du Grand Prix de Paris (Gr1), Gold Dodger (Slew O’Gold), lauréate du Prix de la Pépinière (L), Brooklyn’s Gold (Seeking the Gold), vainqueur du Prix de Suresnes (L) et Out of Control (Gulch), troisième de la Coupe des Trois Ans (L).

Il s’agit aussi de la famille de The Gurkha (Qatar Sussex Stakes & Poule d’Essai des Poulains, Grs1) et de Silasol (Prix Marcel Boussac & Prix Saint-Alary, Grs1).

Danzig

Anabaa

Balbonella

Anodin

Blushing Groom

Born Gold

Rivière d’Or

EVER PINK (F2)

Diesis

Halling

Dance Machine

Never Green

Shirley Heights

Brooklyn’s Dance

Vallée Dansante