Prix Flash du Casino - Prix Kendor (Inédits) : Orandi, en poulain sérieux

Courses / 17.08.2020

Prix Flash du Casino - Prix Kendor (Inédits) : Orandi, en poulain sérieux

Prix Flash du Casino - Prix Kendor (Inédits)

Orandi, en poulain sérieux

Orandi (Morandi) était le candidat le plus délaissé au betting (42/1) dans le Prix Kendor. Pourtant, cela n’a pas empêché le représentant de Claude Chenier de se montrer facile et sérieux dans le terrain pénible de Clairefontaine. En quatrième position dans le dos de Taycan (Dabirsim), le futur lauréat a eu un bon parcours. Pour déboucher dans la phase finale, il s’est décalé du sillage des premiers et s’est annoncé à l’intérieur de l’animateur Frasier (Wootton Bassett). Sous les sollicitations de Grégory Benoist, Orandi s’est propulsé en tête et s’est imposé de trois quarts de longueur. Patricia Butel, l’un de ses entraîneurs, nous a dit : « C’est un poulain sérieux, gentil, qui fait ce qu’on lui demande. Avec lui, nous sommes allés deux fois sur le gazon, donc nous ne savions pas trop comment il allait se comporter. Nous savions simplement qu’il était très pro. Maintenant, nous n’avons pas beaucoup de 2ans, donc pas vraiment de base. Nous allons savourer cette victoire et nous verrons avec son propriétaire plus tard pour son programme. »

Malgré l’appui de la lice extérieure, Go Fast Traou Land (George Vancouver), ne s’est pas montré aussi percutant que le lauréat. Ce dernier termine à la deuxième place devant Easy Equation (Rajsaman), la note de la course, qui était encore dernier à 300m du but.

Le descendant d’une placée de Gr3. Élevé par l’écurie Euroling, Orandi a été présenté par le haras de Précolette à la vente de yearlings Osarus de La Teste, où il a été acheté 8.000 € par Patricia Butel, son entraîneur, qui nous a dit : « Notre propriétaire, Claude Chenier, voulait un produit de Morandi. Ce jour-là, j’avais vu un autre yearling par cet étalon, mais il a été vendu trop cher par rapport à notre budget et c’est Jean-Claude Rouget qui s’en était porté acquéreur. Nous nous sommes donc rabattus sur Orandi, qui avait un prix plus raisonnable. »

Ce fils de Morandi, étalon au haras du Mont Goubert, est le troisième gagnant d’Elusive Feeling (Elusive Quality), une jument lauréate sur les 1.350m de Nancy. Elle a également donné Barages (Pedro the Great), un yearling, et est suitée d’un produit par George Vancouver. Fashion Star (Chief’s Crown), la troisième mère, s’est placée de trois Grs3. C’est notamment la mère d’Eddington (Unbridled), vainqueur du Pimlico Special Handicap (Gr1) et quatre fois troisième de Gr1 aux États-Unis, ainsi que de Star Crowned (Kingmambo), troisième de la Dubai Golden Shaheen (Gr1).

Danehill

Holy Roman Emperor

L’On Vite

Morandi

Bering

Vezina

Marie de Vez

ORANDI (M2)

Gone West

Elusive Quality

Touch of Greatness

Elusive Feeling

Cozzene

Shirley a Star

Fashion Star