Prix François Boutin (Gr3) : Tiger Tanaka, une histoire de(s) famille(s)

Courses / 16.08.2020

Prix François Boutin (Gr3) : Tiger Tanaka, une histoire de(s) famille(s)

Prix François Boutin (Gr3)

Tiger Tanaka, une histoire de(s) famille(s)

C’est une victoire qui va rester dans les annales, et ce pour de multiples raisons. Issue des courses à réclamer, Tiger Tanaka (Clodovil) a remporté le Prix François Boutin (Gr3), sous la selle de Jessica Marcialis. Cinq ans qu’une femme jockey basée en France n’avait pas gagné de Groupe (pour pur-sang anglais) sur notre sol… Il fallait remonter à Amélie Foulon dans le Grand Prix de Vichy (Gr3) 2015. De quoi ravir les amoureux de belles histoires. Et ils sont nombreux dans notre pays !

Au-dessus du lot. Rapidement sur la ligne des premiers, avant d’être retenue par Jessica Marcialis, Tiger Tanaka est toujours restée au contact de l’animateur, Jimmy Sparks (Zoffany). À 600m du but, ce dernier a tenté de creuser l’écart. En vain. Lâchant rapidement prise, il a très facilement été dépassé par la future lauréate. Alors qu’il restait 400m à parcourir, Jessica Marcialis a donné quelques claques à Tiger Tanaka pour accompagner sa progression. Une fois devant, la pouliche a placé une nouvelle accélération pour finalement s’imposer de deux longueurs. La Gioiosa (Myboycharlie), loin au moment du démarrage, termine vite pour prendre la deuxième place. Unveil (Showcasing) est troisième.

Une confirmation… et des questions. Samedi, dans le classement par les valeurs publié par France Galop, Tiger Tanaka était la meilleure de sa génération dans notre pays. Elle confirme ce dimanche, mais sa victoire pose aussi question. Avant la Covid, on enregistrait déjà une baisse de plus de 100 sujets de 2ans à l’entraînement (par rapport à 2019). De moins en moins nombreux, les 2ans français courent aussi beaucoup moins que ceux entraînés outre-Manche. Or, ils représentent l’avenir de toutes les écuries et casaques françaises, quelle que soit leur taille…

Une (quadruple) première. C’est sans aucun doute la première fois qu’une femme jockey remporte un Groupe en plat avec un cheval entraîné par son concubin. Mais ce Prix François Boutin est aussi le premier succès à ce niveau pour le jockey, l’entraîneur et le propriétaire de la pouliche ! Charley Rossi a réclamé Tiger Tanaka pour 23.789 € après une victoire à Lyon-Parilly. Il nous a confié : « C’est incroyable, elle n’arrête pas de progresser. Lorsque France Galop a publié samedi les valeurs des 2ans français j’étais surpris de la trouver en tête, elle qui vient des réclamers. Mais elle confirme aujourd’hui en gagnant. Reste à voir comment les lignes vont évoluer dans les mois à venir. Le propriétaire me laisse carte blanche, tout en rêvant du Prix Marcel Boussac (Gr1). Nous allons y réfléchir. En tout cas, il faut remercier Miguel Castro Megias pour sa confiance en Jessica… » Au sujet de son achat à réclamer, il précise : « Elle semblait nerveuse après ses bons débuts. J’ai donc mis une chèvre dans son box ! »

La victoire de l’émotion. Miguel Castro Megias, ingénieur à la SNCF, a fait courir pour la première fois en 2018. Son nom est associé à quatre chevaux… dont une lauréate de Groupe ! L’heureux propriétaire nous a confié : « J’ai eu la chance de rencontrer la famille Rossi. Je suis Parisien, d’origine espagnole, et mes chevaux sont entraînés à Marseille ! Mon fils connaît bien Charley Rossi pour lui avoir confié des chevaux par le passé. Grâce à ce jeune entraîneur, nous vivons une aventure formidable. Toute ma famille suit Tiger Tanaka, avec la famille Rossi et la famille Marcialis ! » Tout aussi émue, Jessicia Marcialis a déclaré : « La pouliche était tendue dans le rond, mais elle le fait facilement. Elle va dans tous les terrains. C’est une période particulière, je suis à la fois épouse, jockey, mère… C’est vraiment une question d’organisation. Ce qui nous arrive, c’est magnifique. J’ai du mal à réaliser. Nous ne connaissons pas ses limites… Il y a une tradition des 2ans chez mes parents en Italie et mon frère réussit dans cette catégorie. Mes beaux-parents confient des 2ans à Charley, même si nous avons aussi des chevaux d’âge. »

Les Criquette graduates. Désormais à la retraite, Christiane Head était très heureuse après la course : elle place deux de ses anciens assistants sur le podium ! À savoir Carlos Laffon-Parias et Charley Rossi. Et c’est sans compter la victoire de David Menuisier dans le Prix Minerve (Gr3), Stéphan Cérulis, qui a gagné son Groupe l’an dernier ou encore le début de carrière tonitruant d’Archie Alexander en Australie ! Outre la famille de cœur de Criquette, ce Groupe sacre aussi les Marcialis, avec Jessica et son frère Andrea, deuxième.

La Gioiosa change de casaque. Les chevaux élevés au haras du Cadran sont en forme et c’est notamment le cas de La Gioiosa. Au sujet de la deuxième de ce Gr3, Andrea Marcialis nous a confié : « Elle a eu un mauvais parcours et a perdu beaucoup de longueurs. Pourtant, c’est la seule pouliche qui est revenue. Je suis certain qu’elle pouvait gagner. Concernant la victoire de Jessica sur Tiger Tanaka, cela me rend très heureux ! Quitte à être battu, autant l’être par sa sœur. La Gioiosa est la meilleure pouliche de l’écurie. » Paul Nataf nous a confié : « En début de semaine prochaine, La Gioiosa va changer de propriétaire. Marc Chan et Lei Li – qui se sont déjà offert The Summit (Wootton Bassett) – ont mis une option d’achat. Mais la transaction n’a pas pu être faite avant le Prix François Boutin (Gr3). Enrico Ciampi, son propriétaire actuel et co-éleveur, ne conserve aucune part de la pouliche. Toutefois, il reste propriétaire de la mère et de son foal. »

Unveil vers le Prix Eclipse. Lors de ce meeting 2020 chez les 2ans, c’est Unveil qui a réalisé les derniers 400m les plus rapides à l’occasion du Prix de Lisieux (Inédites) : 21”92, soit 65,7 km/h. Supplémentée dans le Prix François Boutin (Gr3) et portée par le retour en forme des pensionnaires de Carlos Laffon-Parias, la pouliche s’est élancée en tant que favorite. Son entraîneur a déclaré à son sujet : « Je savais, avant la course, que les 1.400m risqueraient d’être longs, d’autant plus avec ce terrain qui allonge encore la distance. C’est pour cela que nous avons attendu aujourd’hui. C’est une famille de vitesse. La course tombait très bien avant le Prix Eclipse (Gr3), qui est son objectif. »

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Tiger-Tanaka.pdf

Où l’on reparle de Clodovil. Tiger Tanaka a été élevée en Irlande par Dermot Dwan (Kellsgrange Stud). Son père, Clodovil (Danehill), officie pour 8.000 € à Rathasker Stud. Lauréat de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) sous l’entraînement d’André Fabre, il avait assez de gaz pour gagner de six longueurs en débutant à 2ans sur 900m ! Cet ex-Lagardère, âgé de 20ans, a déjà donné 56 black types, dont 12 gagnants de Groupe. Il réalise une bonne année avec ses 2ans, notamment grâce à Steel Bull (Molecomb Stakes, Gr3)… Les deux lauréats de Gr1 de sa production ont réalisé leur fait d’armes à 3ans et plus.

Pour acheter Tiger Tanaka, Pascale Ménard n’a déboursé que 6.500 € en septembre 2019 chez Tattersalls. La pouliche n’est pas repassée en vente. Pascale Ménard est aussi le co-éleveur de La Gioiosa.

Tiger Tanaka est le deuxième gagnant de Groupe en 2020 issu d’une mère par Zoffany (Dansili). Le papier maternel est très ordinaire. Tiger Tanaka est le premier produit d’une gagnante sur le sable de Wolverhampton durant l’hiver de ses 2ans. Cette dernière est pleine et suitée de Mehmas (Acclamation). La deuxième mère, Smoken Rosa, par le champion sprinter américain Smoke Glacken (Two Punch), n’a pas gagné mais elle a donné quatre lauréats en cinq partants. Et elle est aussi la deuxième mère de Stormy Girl (Night of Thunder × Clodovil), lauréate des EBF Highfield Farm Flying Fillies' Stakes (L, 1.400m) à Pontefract le 14 août !

Danzig

Danehill

Razyana

Clodovil

Linamix

Clodora

Cloche d’Or

TIGER TANAKA (F2)

Dansili

Zoffany

Tyranny

Miss Phillyjinks

Smoke Glacken

Smoken Rosa

Roses in the Snow

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 26”98

De 1000m à 600m : 25”44

De 600m à 400m : 12”06

De 400 à 200m : 11”50

De 200m à l’arrivée : 12”24

Temps total : 1’28”22