Prix Jurietti (Classe 2) : Aljumayliyah redescend de catégorie avec bonheur

Courses / 18.08.2020

Prix Jurietti (Classe 2) : Aljumayliyah redescend de catégorie avec bonheur

Vichy, mardi

Tag (George Vancouver) forfait, ils n’étaient finalement que six au départ du Prix Jurietti (Classe 2) ce mardi, à Vichy. Et c’est la seule candidate déjà black type qui s’est imposée : Aljumayliyah (Olympic Glory), une représentante de Khalid Rashid Al Mohannadi. Victorieuse dès ses débuts en fin d’année de ses 2ans, cette pensionnaire d’Henri-Alex Pantall, après une rentrée moyenne, avait ensuite enchaîné les bonnes performances, participant même à deux Listeds, le Prix La Sorellina-Tattersalls, où elle se classait troisième, puis le Prix de Bagatelle, où elle terminait dixième. Après avoir patienté à l’arrière-garde, calée à la corde, et ce dans une course animée tranquillement par la favorite Ultramarine (Siyouni), Aljumayliyah s’est annoncée une fois passé le passage de route. Quittant alors la corde pour être lancée pleine piste, elle a rejoint à 200m du but The Shard (Pivotal) qui semblait filer vers la victoire. Au prix d’une dernière accélération, Aljumayliyah a facilement pris le meilleur dans les 100 derniers mètres pour l’emporter d’une longueur et quart sur le pensionnaire de Philippe Sogorb. Norwegian Sir (Kendargent) termine troisième, à la même distance. La favorite, quant à elle, prend la cinquième place, coinçant pour finir.

À son aise dans des lots peu fournis. Julien Guillochon, qui retrouvait la pouliche après lui avoir été associé lors de son avant-dernière sortie, a déclaré : « Sa dernière contre-performance s’explique par le fait que c’est une jument qui se monte assez "cool". À Chantilly, il y avait beaucoup de partants et il y est difficile de revenir de derrière. Mais elle courait très bien. Aujourd’hui, la donne n’était pas la même, avec peu de partants. La pouliche s’est montrée décontractée et elle a bien accéléré quand je le lui ai demandé. Le manque de train l’a clairement aidée. »

Issue d'une sœur de Guinnevre. Élevée par Al Shaqab Racing, Aljumayliyah est passée en vente à Arqana à deux reprises. Présentée par le haras de Castillon à la vente de yearlings v.2, elle a été cédée 30.000 € à Newminster Equine Services. La pouliche a ensuite été inscrite à la breeze up par Star Bloodstock, où elle a trouvé preneur pour 40.000 € auprès de Paul Nataf. Aljumayliyah est une fille d'Olympic Glory (Choisir), étalon au haras de Bouquetot, et d'Aldayha (Acclamation), gagnante d'un maiden à 3ans sur les 1.400m de Salisbury, dont elle est le premier produit. Aldayha a une 2ans, toujours inédite, par Toronado (High Chaparral), ainsi qu'un yearling par Shalaa (Invincible Spirit), lequel sera présenté par le haras de Castillon à la prochaine vente de sélection.

La deuxième mère, Galistic (Galileo), a remporté les Challenge Stakes (L) sur 2.800m. Elle a notamment donné Guinnevre (Duke of Marmalade), lauréate de la Baden-Baden Cup (L) sur 1.400m, deuxième du Silberne Peitsche et troisième du Premio Carlo e Francesco Aloisi (Grs3), entre autres. Galistic est une sœur de Tease (Green Desert), laquelle a donné Jazz Police (Beat Hollow), troisième des Washington Singer Stakes (L) à 2ans sur les 1.400m de Newbury.

 

 

 

Danehill Dancer

 

 

Choisir

 

 

 

 

Great Selection

 

Olympic Glory

 

 

 

 

 

Alzao

 

 

Acidanthera

 

 

 

 

Amaranthus

ALJUMAYLIYAH (F3)

 

 

 

 

 

 

Royal Applause

 

 

Acclamation

 

 

 

 

Princess Athena

 

Aldayha

 

 

 

 

 

Galileo

 

 

Galistic

 

 

 

 

Mockery