Prix Nevadour (Gr3 PA) : Artémis s’offre Lady Princess

Courses / 14.08.2020

Prix Nevadour (Gr3 PA) : Artémis s’offre Lady Princess

La Teste-de-Buch, vendredi

Artémis (Azadi) tient sa victoire de Groupe PA… et pas face à n’importe qui ! Montée avec finesse par Olivier Peslier, qui a su attendre le dernier moment pour porter l’estocade, la représentante de Son Altesse le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani a dominé la championne Lady Princess (General) dans la phase finale du Prix Nevadour (Gr3 PA).

Du grand Peslier. En terrain souple, la course a été animée par Dihya de Monlau (Nizam). Pour sa rentrée, Lady Princess a galopé au contact de l’animatrice, alors que la future lauréate évoluait parmi les dernières. Dans la phase finale, Lady Princess est passée à l’attaque de bonne heure, prenant un instant l’avantage. Mais c’était sans compter Olivier Peslier, qui a joué sa plus belle partition : il a pisté la favorite, attendant au maximum, avant de lancer Artémis, qui a aisément pris le meilleur à 50m de l’arrivée pour finalement s’imposer d’une longueur et demie. Lady Princess termine deuxième à une longueur et demie, en changeant de jambes aux abords du poteau. Meethag (Dahor de Brugère) prend une courageuse troisième place après avoir figuré aux avant-postes.

Une victoire importante. Lady Princess avait nettement dominé Artémis l’an passé dans le Qatar Arabian Trophy des Pouliches (Gr1 PA). Mais cette dernière venait de se classer deuxième du Qatar Derby des pur-sang arabes de 4ans (Gr1 PA) – face aux mâles –, arrivant sur ce Gr3 PA avec une course en plus dans les jambes. Élisabeth Bernard, entraîneur de la gagnante, a déclaré : « Avec une victoire comme celle-ci, les soucis quotidiens sont vite oubliés ! Artémis est ma jument de cœur. Je la monte tous les jours depuis un an et demi et je l’ai toujours énormément estimée. J’étais très déçue d’être battue l’an dernier à Saint-Cloud. Je suis tellement contente aujourd’hui, surtout qu’au départ je ne pensais pas battre la pouliche de Thomas Fourcy. Mais c’était “Magic Peslier” aujourd’hui et ma jument était d’enfer. Quand on a une écurie qui n’est pas en forme, on se met à douter. Alors une victoire comme celle-ci remonte le moral et va nous permettre de repartir. Je suis très contente car c’est une casaque importante pour moi, celle d’un cheikh qui investit beaucoup, qui fait beaucoup entraîner en France. Il est très content de cette victoire. Le manager m’a même dit qu’il était plus content que s’il avait gagné l’Arc ! »

Sa mère était déjà très bonne. Artémis a été élevée par Haif Mohammed Al Ghatani et Haseg. Présentée par le haras de Saubouas, elle a été rachetée 120.000 € à la vente de pur-sang arabes 2018 de l’agence Arqana.

C’est une fille du remarquable Azadi (Darike), lequel officie au haras de Thouars. Sa mère, Ocyrrhoe (Al Nasr), avait remporté notamment le French Arabian Breeders’ Challenge - Pouliches de 4ans (Gr1 PA). La deuxième mère, Dalina des Fabries (Dormane), s’était classée deuxième des Abu Dhabi International Stakes (Gr1 PA) et elle est aussi la grand-mère de Fazza Al Khalediah (Jalnar Al Khalidiah), gagnant de la Qatar Arabian World Cup et deuxième de la Dubai Kahayla Classic (Grs1 PA). Dalina des Fabries était la propre sœur de Falina des Fabries (Dormane), gagnante des Abu Dhabi International Stakes (Gr1 PA).

 

 

 

Dormane

 

 

Darike

 

 

 

 

Malika Fontenay

 

Azadi

 

 

 

 

 

Fatzour

 

 

Fatzica

 

 

 

 

Scindian Mystique

ARTÉMIS (F4)

 

 

 

 

 

 

Way to Go

 

 

Al Nasr

 

 

 

 

Mangalie d’Albret

 

Ocyrrhoe

 

 

 

 

 

Dormane

 

 

Dalina des Fabries

 

 

 

 

Valine des Fabries

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.