Prix Ville de Vauville (Prix Kalamoun) (Maiden) : Shoal of Time trouve son jour

Courses / 28.08.2020

Prix Ville de Vauville (Prix Kalamoun) (Maiden) : Shoal of Time trouve son jour

Prix Ville de Vauville (Prix Kalamoun) (Maiden)

Shoal of Time trouve son jour

La quatrième tentative a été la bonne pour Shoal of Time (Lope de Vega) ! Le représentant de Godolphin, jugé digne de débuter l’an passé dans le Prix de Montaigu, l’une des meilleures courses d’inédits de Deauville, a ouvert son palmarès au courage dans le Prix Ville de Vauville (Maiden). Vite derrière les animateurs, le pensionnaire d’André Fabre a eu l’appui de la lice extérieure dans la ligne droite. Il s’est montré dur pour repousser l’attaque de Whaze (New Approach) à son intérieur, finalement deuxième à une courte encolure. Il faut noter la bonne fin de course de King Robbe (Zanzibari), troisième à une courte tête. Les trois poulains se sont sortis du terrain, ce qui n’est pas le cas de leurs adversaires : Glaneur (Kingman), visiblement pas à l’aise, est quatrième à trois longueurs.

Il n’était pas écrit d’avance que Shoal of Time puisse se sortir d’une piste pénible. Son seul essai en terrain très souple, dans le Prix Louqsor (Maiden) de Mkfancy (Makfi) en septembre 2019, avait été la plus mauvaise course de sa carrière. De plus, Shoal of Time n’avait couru qu’une fois en 2020, prenant la deuxième place d’un maiden à Lyon-Parilly, derrière Peace Melody (Dubawi).

Un descendant de Miss Tahiti. Élevé par Skymarc Farm, Shoal of Time a été acheté 140.000 € par Godolphin lors de la vente de yearlings d’août Arqana. Anthony Stroud, qui avait signé le bon, nous avait dit : « C’est un poulain qui me plaisait beaucoup, très athlétique mais marchant avec légèreté. Il provient d’un très bon haras et c’est une belle famille, avec Miss France notamment. » Issu de Lope de Vega, étalon de Ballylinch Stud, Shoal of Time est bien né. Sa mère, Hawaiian Heat (Galileo), n’a pour ainsi dire pas couru : elle a débuté dans un maiden au Curragh, pour l’entraînement de Kevin Prendergast, et a été arrêtée après 200m de course. Elle n’a plus jamais été revue en compétition. Shoal of Time est le deuxième produit de la jument… et son deuxième gagnant ! L’autre est le 2ans Pouvoir Royal (Mayson), facile lauréat de son maiden pour sa troisième sortie à La Teste, sous l’entraînement de Jean-Claude Rouget. Hawaiian Heat a un foal par Kodiac.

La deuxième mère, Miss Hawai (Peintre Célèbre), n’a pas couru, mais a donné Beach Bunny (High Chaparral), gagnante d’une Listed sur 1.800m au Curragh et deuxième des Pretty Polly Stakes (Gr1). La troisième mère est Miss Tahiti (Tirol), gagnante du Prix Marcel Boussac (Gr1), mais aussi deuxième du Prix de Diane et du Saint Alary (Grs1) et troisième du Prix Vermeille (Gr1). On lui doit la classique Miss France (Dansili), héroïne des 1.000 Guinées de Newmarket (Gr1).

Giant’s Causeway

Shamardal

Helsinki

Lope de Vega

Vettori

Lady Vettori

Lady Golconda

SHOAL OF TIME (M3)

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Hawaiian Heat

Peintre Célèbre

Miss Hawai

Miss Tahiti