Une américaine à Deauville

Courses / 18.08.2020

Une américaine à Deauville

La silhouette de Wesley Ward (et de ses lads mexicains !) est désormais bien connue à Deauville. Cette année, nous ne verrons pas l’entraîneur américain à Deauville, Covid-19 et fermeture des frontières obligent… Mais la pandémie n’a pas empêché Wesley Ward de nous envoyer une 2ans pour courir cette édition 2020 du Darley Prix Morny (Gr1) ! Elle se nomme Campanelle (Kodiac), elle a des points communs avec une certaine Lady Aurelia (Scat Daddy)… Tout en étant très différente ! Nous sommes allés la voir ce mardi matin, dans les écuries de Deauville, avant de téléphoner à son entraîneur, très enthousiaste à quelques jours du Morny.

Jamais deux Morny sans trois ?

Wesley Ward a remporté son premier Morny en 2013, avec No Nay Never (Scat Daddy). L’année suivante, Hootenanny (Quality Road) a buté sur The Wow Signal (Starspangledbanner) dans le Gr1 deauvillais. Wesley Ward est ensuite revenu en 2016 avec la petite bombe Lady Aurelia (Scat Daddy), qui lui a offert un deuxième succès dans l’épreuve. Campanelle a toutes les chances pour lui offrir un troisième Morny.

Par Anne-Louise Échevin

Jeu de comparaisons. Il y a quelques similitudes entre Lady Aurelia et Campanelle : les deux ont débuté victorieusement aux États-Unis et, après cette course, ont pris l’avion pour la même destination : Royal Ascot et ses Queen Mary Stakes (Gr2) ! Et les deux pouliches se sont imposées. Les similitudes s’arrêtent peut-être là. Lady Aurelia était une petite pouliche, bien faite, mais qui n’en imposait pas spécialement au niveau du modèle par rapport à la plupart des "bébés Ward". Campanelle, au contraire, est déjà une grande pouliche.

Mardi après-midi, au téléphone, Wesley Ward nous a confié : « Campanelle est arrivée ce lundi à Deauville et elle a l’air de s’y plaire. Elle est "magnifique" (en français) ! Elle est très différente de Lady Aurelia, qui a couru et gagné le Morny. Lady Aurelia était plutôt petite, Campanelle est une grande pouliche. Je ne pense pas que les 1.200m vont être un problème pour Campanelle, alors que cette distance l’était pour Lady Aurelia. Nous sommes très enthousiastes pour cette course. Elle a vraiment bien voyagé et elle est venue avec une amie, Wink (Midshipman), laquelle est aussi une représentante de Stonestreet Stables. C’est toujours mieux d’être avec un copain ! »

Des signaux positifs… et Frankie Dettori, s’il ne boit pas trop de vin ! En Europe, lorsque Wesley Ward amène ses 2ans – toujours avec les célèbres œillères noires aux WW jaunes –, nous avons pris l’habitude de les voir foncer du départ à l’arrivée. Campanelle, lors de sa victoire dans les Queen Mary Stakes, a dérogé à la règle : elle n’a pas bondi hors des stalles mais s’est rapprochée progressivement avant de placer sa pointe, s’imposant de trois quarts de longueur. Visuellement, c’était beaucoup moins impressionnant que la victoire de Lady Aurelia dans cette même épreuve, mais cela ne veut pas dire que Campanelle ne galope pas. Au contraire ! Et elle a montré pouvoir se sortir du terrain souple…

Wesley Ward est optimiste pour ce week-end, même si une piste éventuellement pénible selon la capricieuse météo normande, reste un point d’interrogation : « Campanelle a eu pas mal de temps depuis Royal Ascot, elle a fait un bon breeze aux États-Unis avant de partir pour l’Europe. J’ai l’impression qu’elle encaisse mieux les voyages que Lady Aurelia, par exemple. Prendre l’avion ne lui pose pas de problème : elle a bien mangé lundi soir à son arrivée et Frankie vient tout juste de m’envoyer une vidéo de la pouliche. Elle a l’air très détendue. Cette pouliche a plusieurs atouts dans sa manche. Je pense que nous avons toutes nos chances pour ce week-end. Il y a toujours un peu d’inquiétude face à une piste bien assouplie. Mais je pense qu’elle va pouvoir s’y adapter. Elle a travaillé sur des terrains souples aux États-Unis et cela ne lui a pas posé de problème. Je pense que nous devrions nous en sortir. Et, qui plus est, nous avons Frankie Dettori avec nous, qui a la gentillesse de rester cette semaine à Deauville pour nous ! Il est en très grande forme… Mais il ne faut pas qu’il abuse trop de votre excellent vin ! »

Wink, une Ward pour l’Arenberg

La copine de Campanelle, Wink, ne fait pas le déplacement juste pour tenir compagnie à Campanelle. Wesley Ward nous a dit : « Wink va courir le Prix d’Arenberg (Gr3, le 6 septembre). C’est une bonne course pour elle : 1.000m, c’est parfait. Elle va se présenter invaincue en deux sorties dans cette épreuve et c’est toujours bien de remporter un Gr3. » Wink a couru deux fois sur 1.000m turf, à Belmont Park puis à Monmouth Park, et elle a couru à la Ward : devant, et qui m’aime tente de me rattraper !