À TROIS VITESSES

International / 10.09.2020

À TROIS VITESSES

À TROIS VITESSES

Les chiffres ne mentent pas : ce jeudi, la médiane, à 100.000 €, est plus de deux fois inférieure au prix moyen (221.133 €). Elle traduit le marché à deux, voire trois vitesses, qui a caractérisé cette deuxième session de la vente de sélection Arqana. Pour la première fois de son histoire, l’agence deauvillaise a vendu lors d’une même session deux yearlings à 2 millions d’euros ou plus ! Les deux étaient les stars annoncées du catalogue (et du consignment des Monceaux), le fils de Prudenzia - par Galileo - et la fille de Starlet’s Sister - par Dubawi. Au total, trois yearlings ont fait afficher des scores à sept chiffres, avec le Kingman présenté par les Capucines et vendu 1,1 million d’euros à Godolphin. C’était sûrement inespéré dans de telles circonstances.

Mais ces trois vedettes ne doivent pas occulter le reste du marché. Quand on s’éloigne du luxe absolu que représentent de tels pedigrees, c’est dur, bien plus dur. Les pinhookers l’ont appris à leurs dépens. Rares sont ceux qui sont retombés sur leurs pieds. Dur aussi pour la majorité des éleveurs français - le taux de vendus passé sous la barre des 70 % témoigne de leur déception. On compte par exemple 26 yearlings achetés, ou rachetés, pour moins de 60.000 €. Soit près du quart de l’offre de ce jeudi. Si l’on considère que l’on avait affaire à la crème de la production française, c’est cruel, compte tenu des investissements consentis.