Demain à ParisLongchamp

Courses / 05.09.2020

Demain à ParisLongchamp

Aujourd’hui aux courses

16 H 25 • PARISLONGCHAMP • PRIX DU MOULIN DE LONGCHAMP

Gr1 - 3ans et plus - 1.600m

Un splendide casse-tête

Six concurrents lauréats de quatorze Grs1, deux gagnants classiques en 2020, le champion du monde des 2ans 2019, et un rating moyen de 118,5… Sur le mile, cette année, nous n’avons jamais vu mieux, pas même dans le magnifique Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1). Il ne manque guère que Palace Pier (Kingman), le grand gagnant de Deauville. La course est splendide… Et difficile à analyser.

Une course tactique. Avec six concurrents, même tous de qualité, la course peut se transformer en vrai jeu tactique. Pour commencer, qui pour aller devant ? A priori, le plus à même de le faire est Circus Maximus (Galileo), le tenant du titre. Il aime être dans le groupe de tête et peut même mener si personne ne se dévoue, comme dans les Qatar Sussex Stakes (Gr1, 2e) ou les St James’s Palace Stakes (Gr1, 1er). Dur comme fer, il peut aller très loin dans ces conditions. Romanised (Holy Roman Emperor), deuxième à un nez l’an passé, en sait quelque chose. Le pensionnaire de Ken Condon reste sur une cinquième place dans le Jacques Le Marois. Il allait encore très bien à 200m du but, mais a détesté chaque centimètre carré de la piste "défoncée", finissant par abdiquer. Dimanche, en bon terrain, ce sera une autre histoire.

Le troisième cheval d’âge est Persian King (Kingman), quatrième du Marois – donc entre Circus Maximus et Romanised. L’imposant poulain n’a pas été aidé par le terrain à Deauville, lui qui possède une grande et belle action. Le lauréat de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains 2019 (Gr1) n’est pas facile à situer dans ce lot : c’est certainement la course la plus relevée dans laquelle il se retrouve depuis le début de sa carrière. Comme tous ses adversaires, il a son mot à dire. Comme tous ses adversaires, on pourra trouver des excuses s’il est battu.

Trois 3ans aux dents longues. Les "vieux" ont le droit de bien faire dans le Moulin. Les "jeunes" s’annoncent aussi redoutables, même s’ils ont leurs faiblesses. Victor Ludorum (Shamardal) revient sur 1.600m, après le Prix du Jockey Club (Gr1), où la distance a été trop longue, et le Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis-Germain (Gr1), où il a été très brillant. Il a la vitesse pour le mile, comme il l’a montré dans la Poule d’Essai. Et il est parfois très tendu : un retour sur plus court, en espérant du rythme, peut lui permettre de faire parler sa pointe et de rebondir. Il faudra cependant qu’un de ses adversaires se dévoue pour imprimer du rythme.

Pour Pinatubo (Shamardal) et Siskin (First Defense), le doute portera plus sur la distance. Pinatubo a montré ses limites sur 1.600m dans les 2.000 Guinées de Newmarket et les St James’s Palace Stakes (Grs1). Il a renoué avec la victoire sur les 1.400m du Qatar Prix Jean Prat (Gr1). Le mile "coulant" de ParisLongchamp peut lui permettre de tenir mais il faudra le bon parcours. Siskin a tenu le mile dans les 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1), après s’être fait emmener le plus longtemps possible – et non sans avoir envoyé bouler un de ses adversaires pour enfin trouver le jour ! Dans les Sussex Stakes, il a longtemps attendu et est venu comme pour tous les manger, mais les 200 derniers mètres ont paru un peu longs : Mohaather (Showcasing) a fini comme le vent et Siskin n’a pas réussi à remonter Circus Maximus. C’est un attentiste. Il faudra pister au maximum pour venir utiliser sa pointe de vitesse.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2019 : Circus Maximus (A. O’Brien). 2018 : Recoletos (C. Laffon-Parias). 2017 : Ribchester (R. Fahey). 2016 : Vadamos (A. Fabre). 2015 : Ervedya (J.-C. Rouget).

13 H 25 • PARISLONGCHAMP • PRIX LA ROCHETTE

Gr3 - 2ans - 1.400m

Sealiway dans les traces de Kenway

Déjà victorieux l’an dernier du Prix de la Rochette (Gr3) avec Kenway (Galiway), Frédéric Rossi semble disposer encore d’une toute première chance grâce à son pensionnaire Sealiway (Galiway). Comme Kenway en 2019, il reste lui aussi sur une démonstration dans le Prix des Jouvanceaux et Jouvencelles (L). Engagé pour Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), sa prestation de dimanche permettra de mieux situer le niveau de ce poulain qui retrouvera Go Athletico (Goken), lequel l’avait devancé dans le Prix Roland de Chambure (L), sur ce même parcours, lors de son avant-dernière tentative. André Fabre a choisi d’aligner Dahiya (Invincible Spirit) un représentant d’Al Shaqab qui vient de remporter avec de la marge son maiden. Le courageux mais encore très immature Darkness (Siyouni) sera lui aussi de la partie. Ce pensionnaire de Jean-Claude Rouget vient d’enchaîner une deuxième victoire consécutive en remportant le Prix Prince Mab (Classe 2), à Clairefontaine.

Naval Crown peut mettre tout le monde d’accord. Troisième d’une Listed pour sa deuxième sortie, à Royal Ascot, le Godolphin Naval Crown (Dubawi), entraîné par Charlie Appleby, vient d’ouvrir son palmarès, à York, dans un maiden dont il était le grand favori. Le poulain, qui sera monté par James Doyle, s’annonce redoutable. C’est le fils d’une jument connue en France : Come Alive (Dansili), laquelle était entraînée par André Fabre et avait remporté le Prix Amandine (L).

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2019 : Kenway (F. Rossi). 2018 : The Black Album (J. Soubagné). 2017 : Glorious Journey (C. Appleby). 2016 : Kontrastat (S. Wattel). 2015 : Attendu (C. Laffon-Parias). 2014 : Full Mast (C. Head). 2013 : Karakontie (J. Pease).

17 H • PARISLONGCHAMP • PRIX DU PRINCE D’ORANGE

Gr3 - 3ans - 2.000m

La revanche du Prix Nureyev

Le Prix du Prince d’Orange (Gr3), traditionnellement couru deux semaines avant le week-end du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, a changé de date en 2020, se retrouvant début septembre. Au départ, on retrouve les trois premiers du Prix Nureyev (L), couru le 16 août à Deauville : Hurricane Dream (Hurricane Cat), Dawn Intello (Intello) et Now We Know (Kendargent). Une courte tête séparait Hurricane Dream et Dawn Intello, deux bons poulains qui se valent. Now We Know est peut-être un ton en dessous de ses deux rivaux mais il a peut-être plus de marge de progression.

Fantastic Spirit et Chachnak, aussi la ligne du Jockey Club. Hurricane Dream et Dawn Intello avaient été jugés dignes de courir le Prix du Jockey Club. C’était aussi le cas pour Fantastic Spirit (Charm Spirit) et Chachnak (Kingman). Fantastic Spirit, huitième à Chantilly, a fait sa rentrée le 15 août à Deauville en survolant un handicap (de cinq partants). Une rentrée en toute décontraction, sans durs efforts sur une piste pénible. Chachnak, quant à lui, n’a pas été revu depuis sa treizième place dans le Classique. Lauréat du Prix de Guiche (Gr3) auparavant, il est à surveiller en vue de l’automne.

Gagnant du Prix Ridgway (L), Dream Works (Wootton Bassett) a tenté sa chance face aux poulains de Jockey Club dans le Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2), concluant quatrième et dernier à douze longueurs, son jockey le respectant car il était battu. Il n’est pas du niveau des gagnants et placés de Classique et le terrain pénible ne l’a peut-être pas aidé. Il faut le reprendre. Tuscan Gaze (Galileo), le lauréat du Derby italien, nettement battu dans le Prix Hocquart (Gr2), revient sur plus court tout comme l’allemand Grocer Jack (Oasis Dream), troisième du Derby allemand puis cinquième du Preis Von Europa (Grs1).

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2019 : Soudania (F. Head). 2018 : Ghaiyyath (C. Appleby). 2017 : Recoletos (C. Laffon-Parias). 2016 : Sky Kingdom (W. Haggas). 2015 : Karaktar (A. de Royer Dupré).

15 H 50 • PARISLONGCHAMP • LA COUPE DE MAISONS-LAFFITTE

Gr3 - 4ans et plus - 2.000m

Dariyma après le Jean Romanet

La Coupe de Maisons-Laffitte (Gr3) a changé de lieu suite à la fermeture de l’hippodrome, mais aussi de conditions de course, étant fermée aux 3ans qui ont le Prix du Prince d’Orange (Gr3) juste pour eux. L’épreuve va nous permettre de revoir Dariyma (City Zip). La pensionnaire d’Alain de Royer Dupré n’a pas démérité en prenant la quatrième place du Darley Prix Jean Romanet (Gr1), terminant bien sur une piste assouplie qui n’était pas pour lui plaire. En bon terrain dimanche, elle a son mot à dire.

Jean-Claude Rouget compte sur Glycon (Le Havre). Poulain tardif et pétri de talent, il vient d’échouer de peu dans le Prix Défi du Galop (L), perdant son invincibilité. Il a les moyens de décrocher son Groupe. Bugle Major (Mizzen Mast) a bien couru pour sa grande rentrée dans le Prix du Logis (Classe 2), à Deauville. Cette course lui aura certainement fait du bien. Les Vertus (Shakespearean) court rapprochée, puisqu’elle a pris la troisième place du Barrière Prix Quincey (Gr3), remportant la course de "son" peloton. Elle tente sa chance sur plus long, ce qui devrait lui convenir en bon terrain. Mr Satchmo (Mr Sidney) n’a pas démérité en se classant quatrième du Prix Gontaut-Biron - Hong Kong Jockey Club (Gr3) et a son mot à dire, tout comme Villa Rosa (Doctor Dino), la tenante du titre, sur sa meilleure valeur.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2019 : Villa Rosa (H.-F. Devin). 2018 : Golden Legend (H.-F. Devin). 2017 : Garlingari (C. Barande-Barbe). 2016 : Banzari (H.-F. Devin). 2015 : Gailo Chop (A. de Watrigant).

17 H 35 • PARISLONGCHAMP • PRIX GLADIATEUR

Gr3 - 4ans et plus - 3.100m

Called to the Bar vise le triplé

ParisLongchamp est son jardin ! Called to the Bar (Henrythenavigator) tente le triplé dans le Prix Gladiateur (Gr3). Son entourage a préféré faire l’impasse sur le Darley Prix Kergorlay (Gr3) et attendre la rentrée en région parisienne. Le pensionnaire de Pia et Joakim Brandt aura son terrain et est le cheval à battre. Christophe Ferland compte sur Get Shirty (Teofilo), qui a devancé Called to the Bar dans le Prix Vicomtesse Vigier (Gr2) et a depuis remporté facilement le Prix du Carrousel (L). Le 4ans est en train de se faire une bonne place parmi les stayers français. Sublimis (Shamardal), d’une grande régularité, vient de bien courir en prenant la deuxième place du Prix de Reux (Gr3) et va découvrir la distance. Windstoss (Shirocco) court rapproché après sa troisième place dans le Kergorlay mais c’est un cheval dur. Un autre allemand est au départ : Quian (Mastercraftsman) reste sur trois succès consécutifs, tous acquis depuis qu’il est passé sur les longues distances. Il passe un test dans un tel lot. C’est un test aussi pour Think of Me (So You Think), lauréate du Prix Gold River - F.E.E. (L) : pouliche en progrès, la pensionnaire de Francis-Henri Graffard a le droit de bien courir et de trouver une bonne place dans le monde des stayers.

14 H • PARISLONGCHAMP • PRIX DU VAL VAUVERT

Maiden - 2ans - Poulains - 1.600m

Entei ne devrait pas taper loin

Proche deuxième de l’estimé Mouillage (Toronado) dans le Prix Vitiges (Maiden) à Deauville, Entei (Motivator), un pensionnaire de Mario Baratti déjà placé lors de sa première tentative, semble être en mesure d’ouvrir son palmarès dimanche à l’occasion du Prix du Val Vauvert (Maiden). Respectivement deuxième et troisième du Prix de Crèvecœur (Inédits), assez loin toutefois de l’impressionnant Midlife Crisis (Wootton Bassett), Bouttemont (Acclamation) et Mythico (Adlerflug) seront ses plus sérieux adversaires. Bouttemont avait bien fini après avoir longtemps patienté et mérite d’être revu. Château Yoghurt (Rajsaman), qui a fait tomber son jockey dans le dernier tournant pour ses débuts il y a quelques jours à Évreux, a été supplémenté par son entourage.

14 H 35 • PARISLONGCHAMP • PRIX DE LA POTERNE DES PEUPLIERS

Maiden - 2ans - Pouliches - 1.600m

Les débuts d’une fille de Stacelita 

Pendant réservé aux pouliches du Prix du Val Vauvert, le Prix de la Poterne des Peupliers (Maiden) s’annonce très prometteur. Nous verrons notamment débuter Sentimental Mambo (Deep Impact), une pouliche entraînée par André Fabre pour le compte de Teruya Yoshida. Elle n’est autre qu’une fille de la championne Stacelita** (Monsun), lauréate des Prix de Diane, Saint-Alary, Vermeille, Jean Romanet, des Beverly D. Stakes et les Flower Bowl Invitational Stakes (Grs1). Devenue poulinière au Japon, Stacelita a déjà donné Soul Stirring (Frankel), gagnante des Hanshin Juvenile Fillies (Gr1), le Boussac local, et des Japanese Oaks (Gr1), ainsi que Schon Glanz (Deep Impact), gagnante des Artemis Stakes (Gr3). Jean-Claude Rouget présente deux pensionnaires : Israaj (Helmet), pour la casaque du cheikh Hamdam Al Maktoum, et Isle of White (Siyouni), pour celle de Peter Brant. Bonne deuxième de Louliana ** (Acclamation) dans Prix Hipodromo de Gavea (Inédites), Israaj est son meilleur atout. Également deuxième pour ses débuts, dans le Prix de la Reboursière (Inédites), Virtuosité (Camelot) devrait également bien se comporter. Cette représentante de l’écurie Wertheimer & Frère entraînée par Carlos Laffon-Parias dispose d’un engagement Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1).