HAYDOCK SPRINT CUP (GR1) : Hello Youmzain sprinte pour l’histoire

International / 04.09.2020

HAYDOCK SPRINT CUP (GR1) : Hello Youmzain sprinte pour l’histoire

HAYDOCK PARK (GB), SAMEDI

Le futur étalon du haras d’Étreham et de Cambridge Stud Hello Youmzain (Kodiac) remet son titre en jeu samedi dans la Haydock Sprint Cup (Gr1) et galope pour un doublé historique. Be Friendly (Skymaster) avait remporté l’édition inaugurale en 1965 quand il avait 2ans et il recevait encore 21 livres des chevaux d’âge la saison suivante. Il est le seul qui a réussi à garder la couronne alors que, depuis la fermeture de la course aux 2ans, aucun n’a plus eu l’occasion de gagner deux fois ce sprint, couru souvent en terrain lourd.

Un autre des treize concurrents au départ peut refaire l’histoire : le vénérable The Tin Man (Equiano). Il s’est classé deuxième en 2016, troisième en 2017, a gagné en 2018 et s’est à nouveau classé deuxième en 2019 ! Le pensionnaire de James Fanshawe a gardé de beaux restes mais il a pris 8ans et figure parmi les outsiders.

Dream of Dreams a appris à gagner. Hello Youmzain a gagné cette année les Diamond Jubilee (Gr1) à Royal Ascot en s’imposant de haute lutte face à Dream of Dreams (Dream Ahead). Le pensionnaire de Kevin Ryan n’a pas trop aimé Newmarket dans la July Cup (Gr1) et il a croisé un avion nommé Space Blues (Dubawi) dans le Prix Maurice de Gheest (Gr1). Dream of Dreams est le favori des Anglais car, après une carrière à la Poulidor, il a enfin trouvé son Groupe à 6ans. Il a survolé les Hungerford Stakes (Gr2) et son succès par sept longueurs, dans des conditions similaires à celles qu’il trouvera à Haydock, a fait impression. Le handicapeur britannique a d’ailleurs remonté son rating à 120.

Un beau paquet de jeunes. Les 3ans ne sont pas loin. Golden Horde (Lethal Force) est le gagnant de la Commonwealth Cup (Gr1), le championnat des sprinters de cette génération, mais il est sorti battu de la July Cup et du Maurice de Gheest. Sans démériter mais il a perdu. Lope Y Fernandez (Lope de Vega) a progressé après son échec à Royal Ascot mais il préfère les courses de plus de 1.200m et n’aime pas le lourd. Art Power (Dark Angel) n’a pas fait sa valeur sur les 1.000m des Nunthorpe (Gr1) mais c’est un bon « nageur de vitesse » !