Jalfen, nouveau Président de la République

01.10.2020

Jalfen, nouveau Président de la République

C’est Jalfen un produit de l’étalon né en France Tidjam Lotois (Tidjani) qui a remporté l’épreuve la plus prestigieuse du calendrier tunisien, le Grand Prix du Président de la République. Venu de Lybie, l’entourage du lauréat a explosé de joie après cette victoire de marque.

Par Mondher Zouiten

Après trois mois sans compétition, les courses ont repris début juin avec deux réunions hebdomadaires. Le week-end du Grand Prix du Président de la République (Gr1 PA) – habituellement fin mai – s’est déroulé les 8 et 9 août, sous une forte chaleur (40°C) et avec un public clairsemé. Doté de 150.000 Dirham en 2020, il a réuni 17 pur-sang arabes de 4ans et plus, dont quatre pouliches. Avec cinq ou six sujets susceptibles de l’emporter, l’épreuve de 2.000m était ouverte.

Un lauréat impressionnant. La course a été menée à un train sélectif par Essalem (Tashkandi), invaincu en quatre sorties. À mi-parcours, Jalfen (Tidjam Lotois) a été sollicité par Elyes Maghraoui pour prendre la direction des opérations. Il a été suivi dans son effort par les deux représentants du haras Meddeb, Jalnar El Hafsia (Jalnar Al Khalidiah) et Jahed (Jalnar Al Khalidiah), suivis de Jasses Essalem (Tashkandi). L’animateur a conservé le meilleur jusqu’au dernier tournant. Jahed, vivement sollicité par Sylvain Ruis, s’est alors rapproché. Jalfen, visiblement plein de ressources, a redémarré à l’entrée de la ligne droite pour se détacher irrésistiblement. Il s’impose avec une marge de sept longueurs devant Jaied Jedan (Kandar du Falgas), auteur d’une bonne fin de course. Jahed complète le podium, trois longueurs plus loin, sans doute essoufflé après avoir poursuivi Jalfen. Ce dernier devance d’une longueur Jasses Essalem, monté par le Libyen Khaled Azaiez. Les quatre femelles du lot ont nettement été dominées par les mâles.

Une belle carrière. Malgré une course limpide, la domination de Jalfen a été impressionnante et à l’issue de l’épreuve, la piste a été envahie, dans une ambiance joyeuse et festive, par les nombreux supporter libyens du lauréat. Jalfen (Tidjam Lotois) appartient au Lybien Miftah Betamar et est entraîné par Hamza Rajhi. Il avait débuté sa carrière au printemps de ses 3ans par trois victoires successives sur des distances allant de 1.400m à 1.600m. Pour sa rentrée à l’automne, il avait terminé troisième avant de renouer deux fois avec la victoire, notamment dans le Critérium (Gr1 PA, 1.600m). Fin 2019, il s’est aussi classé deuxième de son aîné Issarab (Kandar du Falgas) dans le Grand Prix de l’Agriculture (Gr1 PA, 2.000m). Le 15 mars pour sa rentrée, il a été battu d’une courte tête par Joussour El Arab (Djelmane) avant de remporter l’épreuve préparatoire au Grand Prix du Président de la République, le Prix du Haras de Benguardane (Gr2 PA, 2.000m).

Halem survole le Grand Prix de Carthage. La veille, le Grand Prix de Carthage (Gr3 PA) s’est disputé avec douze partants. Cette épreuve internationale pour 4ans, dotée de 120.000 Dirham, se court sur 2.000m. Elle a été nettement remportée par l’alezan de 6ans Halem (Tidjam Lotois). Ce cheval appartient à Walid Taieb. Auteur d’une judicieuse course d’attente sous la selle de Khaled Mahfoudh, il devance de six longueurs le 5ans Il Mourtajez (Kandar du Falgas). À la troisième place, deux longueurs plus loin, on retrouve le 6ans Houmayzi (Al Nasr). Chez les pur-sang arabes d’origine tunisienne, le Derby des 3ans (Gr1 PA, 1.700m) a réuni quinze partants. Il a été remporté d’une encolure et de haute lutte par le gris Kalatous Al Chaambi (Derbes) sous la selle de Ghofrane Ghrissi, aux dépens de l’alezane Kahlet Larmech (El Khir). Le vainqueur conserve son invincibilité en quatre sorties.

Sylvain Ruis s’est facilement adjugé le Prix de l’Anad (Gr2 PA), une course pour femelles pur-sang arabes de 4ans et plus, avec la grise de 5ans Insijama (Jalnar Al Khalidiah).

Mozar Lux domine chez les pur-sang anglais. Le Derby des 3ans (Gr1 local, 2.000m) nés et élevés en Tunisie, est doté de 70.000 Dirham. Dix chevaux étaient alignés au départ de cette épreuve qui a été enlevée de belle manière par Mozart Lux (Mingun), un élève du haras Agrolux, monté par Khaled Horchani. Sept longueurs le séparent de Manduro Lux (Pedro the Great), le vainqueur du Prix d’Essai, suivi d’Héloïse (Red Dubawi), la championne des pouliches, et Veine (Hurricane Alan), quatrième et associée à Sylvain Ruis.

Le Prix de Cagnes-sur-Mer (Gr1 local, 2.200m) est une course ouverte aux chevaux étrangers. Elle a rassemblé sept partants. C’est la 5ans Quieta (Declaration of War), appartenant au Libyen Younes Haman et montée par Khaled Horchani, qui s’est imposée.