Prix Christian Rollet (Classe 2) : King Shalaa confirme

Courses / 01.09.2020

Prix Christian Rollet (Classe 2) : King Shalaa confirme

Lyon-Parilly, mardi

Déconcertant de facilité lors de ses débuts victorieux dans le Prix du Château de Portets (Maiden), King Shalaa (Shalaa) retrouvait la compétition mardi à l’occasion du Prix Christian Rollet (Classe 2), et ce après quasiment un mois d’absence. Face à un lot nettement plus relevé, composé notamment de la black type Stormy Pouss (Stormy River), deuxième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L), et de Rougir (Territories), cinquième du Prix Six Perfections Sky Sports Racing (Gr3), la partie était de bon niveau pour le représentant de Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani. Mais c’est avec une certaine autorité que le poulain entraîné par François Rohaut s’est imposé. Après avoir attendu dans le sillage de Cash Equity (Toronado), l’un des deux animateurs de l’épreuve avec Stormy Pouss, le poulain a prononcé son effort à 400m du poteau pour prendre l’avantage à 150m du but. Sollicité une dernière fois par Pierre-Charles Boudot, King Shalaa s’est bien allongé pour finir. Il conserve une tête d’avance sur Ursuly (Olympic Glory). Rougir, après avoir longtemps patienté à l’arrière-garde, a tracé une belle ligne droite et prend une rassurante troisième place.

Encore de la marge. Associé au lauréat, Pierre-Charles Boudot a déclaré : « Il a bien pris l’avantage et a pu contrer ensuite les attaques une à une. Le contrat a donc été rempli. Il a battu ce qu’on lui a donné à battre. Même s’il avait gagné en débutant, le fait d’affronter des chevaux expérimentés n’était pas simple pour lui. C’est une bonne deuxième course. Ce poulain est intéressant, il a certainement un peu de marge. »

La  célèbre souche de Balbonella**. Élevé par son entraîneur, François Rohaut, au haras du Berlais, King Shalaa est issu du jeune étalon français du haras de Bouquetot Shalaa, lequel compte aujourd’hui six gagnants. Sa mère, Baki (Turtle Bowl), est gagnante de deux courses, à Vichy sur 2.000m et à Deauville sur 2.500m. Outre King Shalaa, la poulinière a déjà donné Waltham** (Wootton Basset), lauréat de trois courses dont le Prix Maurice Caillault (L). Depuis, le poulain a été exporté à Hongkong. Elle a aussi donné un yearling par The Grey Gatsby et est suitée d'un produit par Cloth of Stars. Baki est une sœur de Baïne (Country Reel), lauréate du Prix Finlande (L) et deuxième de la Poule d'Essai des Pouliches (Gr1), de Bassamba (American Post), lauréate du Prix de la Seine (L), et de Wajnah (Redoute's Choice), gagnante du Prix Urban Sea (L). Il s'agit donc de la souche de Balbonella (Gay Mécène), laquelle remporta le Prix Robert Papin (Gr1, à l'époque) avant de devenir une formidable poulinière. Elle a donné deux étalons, Anabaa (Danzig), lauréat de la July Cup et du Prix Maurice de Gheest (Grs1), et Key of Luck (Chief's Crown), lauréat du Prix d'Arenberg (Gr3), mais aussi Always Loyal (Zilzal), lauréate de la Poule d'Essai des Pouliches (Gr1), ou encore Country Belle (Seattle Slew).

 

 

 

Green Desert

 

 

Invincible Spirit

 

 

 

 

Rafha

 

Shalaa

 

 

 

 

 

War Chant

 

 

Ghurra

 

 

 

 

Futuh

KING SHALAA (M2)

 

 

 

 

 

 

Dyhim Diamond

 

 

Turtle Bowl

 

 

 

 

Clara Bow

 

Baki

 

 

 

 

 

Second Empire

 

 

Benzolina

 

 

 

 

Balouchina