Prix de Fontenoy (Inédits) : Normandy Bridge **, tête et corde

Courses / 03.09.2020

Prix de Fontenoy (Inédits) : Normandy Bridge **, tête et corde

PARISLONGCHAMP, JEUDI

L’élégant Normandy Bridge (Le Havre) s’est montré le plus fort parmi les huit inédits de ce Prix de Fontenoy, s’imposant de bout en bout. Parti à l’extérieur, le représentant de Gerard Thomas Ryan s’est rapidement emparé des commandes de la course. Empoigné par son jockey, Théo Bachelot, à 300m du but, le futur lauréat a été attaqué en dehors par le favori, Baby Rider (Gleneagles), qui semblait contrôler la situation. Mais Normandy Bridge s’est montré dur en repartant de plus belle côté corde, et a dominé son rival nettement d’une longueur trois quarts. Il a couvert les 1.600m en 1’40’’14, soit un bien meilleur temps que la gagnante du Prix de la Cascade (Inédites), Philomène ** (Dubawi), qui a bouclé le parcours en 1’43’’10. Après avoir attendu en sixième position, Easter (Exosphere) a conclu correctement en dehors pour s’emparer de la troisième place, deux longueurs plus loin.

Il était allé au gazon deux fois. Stéphanie Nigge, entraîneur de Normandy Bridge, nous a expliqué : « John Foote a acheté deux poulains par Le Havre (Noverre) en octobre à Arqana. L’un est parti tout de suite en Australie, et l’autre est resté chez moi ! Normandy Bridge a été débourré par Philip Prévost-Baratte, qui a fait du très bon travail. Nous lui avons laissé du temps. Nous avions vu qu’il avait beaucoup de galop et nous voulions faire attention à son physique, car il est très grand. Quand il fait une foulée, les autres en font trois ! Il était lourd au début, puis il s’est allégé avec le temps. Nous avons fait beaucoup de travail de fond avec lui, pour éviter de l’abîmer. Avant la course, il était allé seulement deux fois sur le gazon. J'ai peu de 2ans, donc je n’avais pas de ligne. Comme il n’avait pas beaucoup de travail, il risque d’être réveillé la prochaine fois ; pour le moment, nous allons le laisser sur le mile. »

Théo Bachelot, quant à lui, a dit au micro d’Equidia : « Il n'avait pas beaucoup de travail derrière lui. C’est un cheval qui a pas mal de prestance, tant par son modèle que dans sa façon de galoper. Aujourd’hui, en le voyant au rond, j’ai adoré ce cheval. Il a confirmé ce qu’il montre le matin, c’est top. Je suis très content de sa première performance. Je l’ai un peu calmé dans la fausse ligne droite, car s’il peut avoir un très bon comportement, il peut aussi se montrer brillant ; j’avais peur qu’il ne déroule un peu. D’ailleurs, dans la descente, je ne l’avais pas si bien que ça. Une fois la descente passée, il a bien pointé les oreilles. Je me suis donc dit qu’il avait bien respiré. »

Issu d’une superbe famille [lire plus loin], Normandy Bridge s’est montré courageux malgré son manque de métier et semble avoir de la marge. Nous lui décernons donc une ** JDG Rising Star **.

Un frère de Mekhtaal **. Normandy Bridge a été élevé par le haras du Mézeray et l’écurie Skymarc Farm. Il a été acheté 80.000 € par le courtier australien John Foote aux ventes de yearlings d’octobre Arqana, alors qu’il était présenté par le haras du Mézeray. C’est un fils de Le Havre (Noverre), étalon au haras de Montfort & Préaux, et de la matrone Aiglonne (Silver Hawk). Cette dernière a couru six fois à 3ans, pour quatre victoires et deux places : elle a notamment remporté les Prix Fille de l’Air (Gr3, 2.100m) et Panacée (L, 2.400m). Au haras, Aiglonne a donné cinq black types, le meilleur d’entre eux étant le double gagnant de Groupe Mekhtaal ** (Sea the Stars). Mekhtaal, qui a décroché sa plus belle victoire à 4ans dans le Prix d’Ispahan (Gr1, 1.800m), est désormais étalon au haras de Bouquetot. Aiglonne a également produit Démocrate (Dalakhani), gagnant du Prix Hocquart (Gr2, 2.200m), Aigue Marine (Galileo), double lauréate de Gr3 à 5ans outre-Atlantique sur 2.200m et 2.400m, Crosswind (Cape Cross), troisième des Prix Ridgway (L, 2.100m) et Frédéric de Lagrange (L, 2.400m), et Apophis (Rainbow Quest), troisième à 4ans du Prix Jacques Laffitte (L, 1.800m). Le propre frère de Normandy Bridge, Whispering Ocean, a gagné le Derby norvégien le 23 août, sur 2.400m. Aiglonne a été saillie cette année par Cloth of Stars (Sea the Stars).

La deuxième mère, Majestic Dream (Theatrical), a gagné en débutant les Tyros Stakes (L, 1.400m) au Curragh, au mois d’août de ses 2ans. Elle s’est ensuite classée deuxième du Prix de la Salamandre (Gr1). Majestic Dream est aussi la deuxième mère de Germance (Silver Hawk), triple gagnante de Groupe à 3ans dont le Prix Saint-Alary (Gr1, 2.000m), mais aussi deuxième du Prix de Diane (Gr1).

 

 

 

Rahy

 

 

Noverre

 

 

 

 

Danseur Fabuleux

 

Le Havre

 

 

 

 

 

Surako

 

 

Marie Rheinberg

 

 

 

 

Marie d’Argonne

NORMANDY BRIDGE ** (M2)

 

 

 

 

 

 

Roberto

 

 

Silver Hawk

 

 

 

 

Gris Vitesse

 

Aiglonne

 

 

 

 

 

Theatrical

 

 

Majestic Dream

 

 

 

 

Autocratic


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 39’’36

De 1.000m à 600m : 24’’64

De 600m à 400m : 12’’60

De 400m à 200m : 11’’43

De 200m à l’arrivée : 12’’11

Temps total : 1’40’’14

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.