Prix des Platanes (L) : Baladin de Mesc, facile lauréat

Courses / 01.09.2020

Prix des Platanes (L) : Baladin de Mesc, facile lauréat

Auteuil, mardi

Dans cette Listed, Baladin de Mesc retrouvait Jeu de Paume (Wootton Bassett), qu’il avait déjà battu une fois lors de leurs deux confrontations. Attentiste en deuxième position, il a pris l’avantage pour sauter la dernière haie. Sur le plat, il a été courageux pour l’emporter nettement.

Meslay et le Congress dans le viseur… si tout va bien ! Déclaré non partant à Dieppe samedi 29 août dans un steeple, Baladin de Mesc a finalement pris l’option d’un retour en haies. Une très bonne inspiration de la part de son entraîneur, Gabriel Leenders : « Il était tombé lourdement à Clairefontaine et en le ressautant le matin, je me suis rendu compte qu’il n’était pas fluide. Il avait perdu de la confiance. Nous l’avons remis en haies. En haies, j’ai déjà Héros d’Ainay ** (Sholokhov), qui n’est pas du même niveau. Baladin est un cheval qui, comme beaucoup de Chœur du Nord que j’ai à la maison, est très pratique, généreux et à l’écoute. C’est un cheval de Congress. Il devrait aller sur un steeple à Meslay, qui est une très belle piste, le 27 septembre. Nous allons le réessayer en steeple ce jour-là et suivant le résultat, soit il ira sur le Congress, soit il restera en haies. Il reprendra confiance sur le steeple, puis il ira sur le Congress avec de la fraîcheur. »

Débuts plus que prometteurs de Theleme. Acheté par James-Douglas Gordon suite à une victoire en plat à La Teste, l’imposant Theleme (Sidestep) effectuait ses premiers pas en obstacle directement dans ce Prix des Platanes. Un pari osé mais qui a bien failli réussir. Constamment au centre du peloton, il a tracé une ligne droite brillante pour venir échouer de peu. Bertrand Le Métayer, représentant du propriétaire, nous a dit : « C’est un superbe résultat car c’est un cheval qui n’a rien pour sauter sur le pedigree. Il a des courants de sang de vitesse et australiens, comme quoi le modèle prévaut parfois sur les origines. Il faut prendre le risque. Un grand merci à Damien de Watrigant parce que c’était vraiment une affaire de confinement. Nous l’avons acquis alors que nous ne pouvions pas voyager. Il a produit un bon coup de rein, mais je pense que ce n’était pas assez sélectif pour lui. Il a dû refaire une longueur par obstacle. Il va gagner en maturité. C’est très intéressant car il n’est battu que de peu par un cheval très endurci. » L’animateur, Jeu de Paume, a conclu troisième, après avoir essayé de mettre un uppercut à ses rivaux en face, précédant un honorable Lord Chart (No Risk at All).