Prix du Val Vauvert (Maiden) : Bouttemont ** surfe sur la ligne du Crèvecœur

Courses / 06.09.2020

Prix du Val Vauvert (Maiden) : Bouttemont ** surfe sur la ligne du Crèvecœur

ParisLongchamp, dimanche

Dimanche dans le Prix du Val Vauvert (Maiden), Bouttemont ** (Acclamation) a réalisé un petit numéro. La ligne du Prix de Crèvecœur (Inédits) – dont il était deuxième – se renforce de jour en jour. Mythico (Adlerflug), deuxième dimanche, était troisième pour leurs débuts communs à Deauville. La pression pèse donc sur les épaules de Midlife Crisis ** (Wootton Bassett), brillant lauréat du Crèvecœur et qui devrait être revu dans le Prix des Chênes (Gr3) la semaine prochaine.

Au-dessus du lot. Bouttemont porte le nom du haras de son propriétaire, Philippe Allaire, et il a surclassé l’opposition dans le Prix du Val Vauvert.  Quatrième d’un peloton emmené par Mythico, le pensionnaire de Yann Barberot s’est peu à peu rapproché à l’entrée de la ligne droite. Décalé par Grégory Benoist à 350m du poteau, Bouttemont a tout d’abord facilement débordé le favori, Entei (Motivator). Ces deux derniers ont lutté brièvement, mais comme à Deauville, c’est encore Bouttemont qui a pris l’ascendant. Il l’emporte d’une longueur et quart sur Mythico. Favreale (Lope de Vega) arrache la troisième place, une longueur et demie plus loin. Vu son modèle, la manière dont il s’impose et surtout l’estimant capable de faire parler de lui à 3ans, Bouttemont décroche sa **JDG Rising Star**

Rendez-vous en 2021. Entraîneur du lauréat, Yann Barberot a déclaré : « On a toujours peur de les amener aux courses au moment où ils sont en pleine croissance. Mais je voulais qu’il confirme avant de le laisser tranquille. Maintenant, nous avons des espoirs pour l’année prochaine, ce qui est génial. Il est encore un peu sur les épaules. C’est un monument, il va être beau en 2021. » Déjà associé à Bouttemont lors de ses débuts, Grégory Benoist a dit au micro d’Equidia : « Il s’est montré hyper décontracté. À la première accélération, j’étais très bien, j’avais beaucoup de ressources. Et quand je l’ai décalé, il a montré l’accélération qu’il avait déployée lors de ses débuts. »

Le neveu de Joyful Trinity. Bouttemont a été élevé par l’écurie Peregrine S.A.S. Présenté par Coulonces Sales, il a été vendu 125.000 € à la vente de yearlings Arqana, en août 2019. C’est Yann Barberot qui a signé le bon. Bouttemont est un fils d’Acclamation (Royal Applause), étalon à Rathbarry Stud, et de Basilia (Fastnet Rock), gagnante de deux courses à 3ans sur 1.200m et 1.300m. En 2019, Basilia a produit une femelle par Make Believe ** (Makfi) avant d’être saillie par Anodin en 2020. En 2021, elle est destinée à Waldgeist (Galileo). La deuxième mère, Bargouzine (Stravinsky), a fini deuxième du Prix La Flèche (L) avant de produire Joyful Trinity (Zanzibari), vainqueur de la Hongkong Celebration Cup et du Prix de la Porte Maillot (Grs3), mais aussi trois fois sur le podium au niveau Gr1 à Hongkong. Il s’agit d’une souche argentine où l’on retrouve les championnes locales Bailonguera (Southern Halo) et Bonaventura (Merce Cunningham).

 

 

 

Waajib

 

 

Royal Applause

 

 

 

 

Flying Melody

 

Acclamation

 

 

 

 

 

Ahonoora

 

 

Princess Athena

 

 

 

 

Shopping Wise

BOUTTEMONT (M2)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Fastnet Rock

 

 

 

 

Piccadilly Circus

 

Basilia

 

 

 

 

 

Stravinsky

 

 

Bargouzine

 

 

 

 

Bailonguera


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 41’’97

1.000m à 600m : 25’’94

600m à 400m : 12’’56

400m à 200m : 10’’86

200m à l’arrivée : 11’’40

Temps total : 1’42’’73