Prix Éclipse (Gr3) : Plainchant nous en met plein la vue

Courses / 18.09.2020

Prix Éclipse (Gr3) : Plainchant nous en met plein la vue

Chantilly, vendredi

Avec Plainchant (Gregorian), Alain Jathière, Maurizio Guarnieri et Sauro-Andrea Fiordelli disposent assurément d’une pouliche pour les Grs1. On gagne rarement de cinq longueurs un Groupe sur 1.200m. Au passage, la pouliche a fait sauter le temps record du Prix Éclipse (Gr3) et elle offre un premier Groupe à son jockey, Valentin Seguy.

Une impression visuelle saisissante. Bien sortie des boîtes, Plainchant a immédiatement pris l’avantage, non loin du rail qui longe les tribunes. La pouliche était tellement au-dessus du lot que Valentin Seguy a dû la retenir jusqu’à 400m du but. Elle a alors extrêmement facilement créé la différence, creusant l’écart avec une grande facilité, son jockey prenant même le temps de se retourner. La pouliche passe la ligne d’arrivée avec cinq longueurs d’avance et en toute décontraction. Peu expérimenté, l’anglais Legal Attack (Shalaa) est un prometteur deuxième. Stardevote (Starspangledbanner) vient chercher la troisième place à un peu plus d’une longueur, juste devant San Isidro (Power).

Elle a explosé le temps record. Visiblement ému, l’entraîneur de la lauréate, Maurizio Guarnier, a déclaré : « Plainchant a beaucoup de vitesse et elle s’est très facilement retrouvée devant. À mi-ligne droite, je savais qu’elle allait gagner. Et, dans les 200 derniers mètres, elle le fait très facilement. Sa vitesse a parlé. C’est la raison pour laquelle, après le Prix du Calvados (Gr2, 1.400m), j’ai préféré revenir sur 1.200m. À 2ans, je préfère qu’elle n’aille pas sur 1.600m. Je ne sais pas quelle sera la suite, ce n’est pas facile avec les 2ans. Je ne veux pas qu’elle aille au-delà de 1.400m cette année. » En 1’08”53, Plainchant a signé le nouveau temps record de l’épreuve, qui était jusqu’alors détenu par Tremar (1’11”20).

Legal Attack, le troisième black type de Shalaa. Le deuxième de ce Prix Éclipse, Legal Attack, n’avait couru qu’une fois, le 29 août, remportant son maiden à Newmarket. Il devient le troisième black type de son père, Shalaa (Invincible Spirit), stationné au haras de Bouquetot. Contacté par téléphone, son entraîneur, Simon Crisford, nous a expliqué : « C’est vraiment une belle performance pour un cheval aussi peu expérimenté. Nous sommes ravis et nous n’avons aucun doute sur sa capacité de progression. Pour l’instant, nous n’avons aucun programme défini pour lui… »

La ligne du Calvados. La victoire de Plainchant renforce la ligne du Prix du Calvados (Gr2), dont elle s’est classée deuxième derrière Fev Rover (Gutaifan). À Deauville, elle a devancé King’s Harlequin (Camelot), ensuite lauréate du Prix d’Aumale (Gr3), et No Speak Alexander (Shalaa), deuxième des Ballylinch Stud Irish EBF Ingabelle Stakes (L). Battue par Plainchant dans le Critérium du Bequet - Ventes Osarus, Stardevote s’est aussi classée septième du Prix du Calvados (Gr2). La pouliche Prime Equestrian termine troisième de ce Prix Éclipse. Son jockey, Julien Augé, nous a confié : « Aujourd’hui, nous avions le 10 sur 10 et ce n’était pas évident. Nous avons pris l’option de la laisser faire à l’extérieur. Contrairement à sa dernière sortie, elle s’est bien oxygénée et n’a pas tiré. Dans un terrain qu’elle apprécie plus que celui de Deauville, elle a donné sa vraie valeur. Elle est battue par Plainchant, une bonne pouliche qui a certainement le niveau des Grs1. L’avenir nous le dira. »

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/PLAINCHANT.pdf

Où l’on reparle de Doyen. Élevée par Ian Hanamy et Katherine Aalen, Plainchant a foulé le ring d’Arqana à deux reprises. Achetée 3.000 € foal par le haras des Loges, à la vente d’élevage, elle a été cédée 4.000 € à l’amiable à Federico Barberini, lors des ventes de yearlings d’octobre. C’est une fille de Gregorian (Clodovil), stationné à Rathasker Stud. Sa mère, Nadinska (Doyen), s’est imposée en fin d’année de ses 3ans sur les 1.100m de Bath. Elle a donné deux autres vainqueurs : Wink Oliver (Winker Watson), lauréat de 13 courses de 2ans à 7ans sur des distances allant de 1.400m à 1.800m, et Texas Katie (Clodovil), gagnante à 2ans sur les 1.400m de Wolverhampton. Nadinska a une yearling par Reliable Man (Dalakhani).

Nadinska est une fille du sous-estimé et sous-utilisé Doyen (Sadler’s Wells), notamment père de mères de Stormy Antarctic (lauréat de cinq Groupes et 735.194 € de gains), Al Johrah (deuxième des Queen Mary Stakes et du Prix Robert Papin, Grs2), Virginia Joy (troisième du Preis der Diana - German Oaks, Gr1), Auenperle (Prix Perth, Gr3), Grocer Jack (troisième du Derby allemand, Gr1)…

La deuxième mère, Funny Girl (Darshaan), s’est placée à huit reprises en 13 sorties outre-Manche. On lui doit Baghdad (Frankel), troisième des Glorious Stakes (Gr3), Suzi’s Decision (Act One), lauréate des Chalice Stakes et des Pinnacle Stakes (Ls), mais surtout Laugh out Loud (Clodovil), gagnante du Prix de Sandringham (Gr2) et troisième des Sun Chariot Stakes (Gr1). Cette dernière est la mère de Platinium Warrior (Galileo), vainqueur des San Marcos Stakes (Gr2) et des Gallinule Stakes (Gr3). 

 

 

 

Danehill

 

 

Clodovil

 

 

 

 

Clodora

 

Gregorian

 

 

 

 

 

Cadeaux Généreux

 

 

Three Days in May

 

 

 

 

Corn Futures

PLAINCHANT (F2)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Doyen

 

 

 

 

Moon Cactus

 

Nadinska

 

 

 

 

 

Darshaan

 

 

Funny Girl

 

 

 

 

Just For Fun

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 12”96

1.000m à 600m : 21”79

600m à 400m : 10”82

400m à 200m : 10”96

200m à l’arrivée : 12”00

Temps total : 1’08”53