Prix Haras de Bouquetot - Critérium de l’Ouest (L) : Tokyo Gold, une victoire en Or pour Mickaëlle Michel

Courses / 05.09.2020

Prix Haras de Bouquetot - Critérium de l’Ouest (L) : Tokyo Gold, une victoire en Or pour Mickaëlle Michel

Prix Haras de Bouquetot - Critérium de l’Ouest (L)

Tokyo Gold, une victoire en Or pour Mickaëlle Michel

Troisième pour ses débuts dans une Classe 2 à Saint-Cloud, puis lauréat à Saint-Malo, Tokyo Gold (Kendargent) a remporté le Prix Haras de Bouquetot - Critérium de l’Ouest (L), samedi à Craon. C’est une victoire symbolique à plus d’un titre. Celle d’un amoureux des courses françaises, l’éleveur et propriétaire Teruya Yoshida. Mais c’est aussi la première victoire black type de Mickaëlle Michel en France, elle qui a remporté le Premio Carlo d’Alessio (Gr3) au mois de juillet en Italie. Véritable idole au Japon, un pays où elle souhaite retourner sous peu, cette femme jockey va certainement marquer les esprits au pays du Soleil Levant en offrant un succès de stakes à cette casaque mythique pour le turf nippon.

Une arrivée très serrée. Tokyo Gold a galopé à la hanche de l’animateur Vélocité (Iffraaj) avant de venir en pleine piste dans la phase finale. À 200m du but, les six concurrents étaient sur la même ligne et aucun ne semblait véritablement battu. Mais sous les sollicitations de sa partenaire, Tokyo Gold est reparti pour venir prendre un très léger avantage. Au final, il devance Ludo (Penny’s Picnic) d’une courte tête. Avrilomanoir (Penny’s Picnic), autre produit de l’étalon du haras du Hoguenet, est troisième à une tête. Central Park (Martinborough) est quatrième, à une encolure.

Une pépite ? Descendant du pensionnaire de Satoshi Kobayashi, Mickaëlle Michel a déclaré au micro d’Equidia : « Je n’avais pas encore eu l’occasion de gagner avec cette casaque sur le dos et je dois partir prochainement au Japon. C’est donc une victoire très symbolique. Le leader n’est pas allé très vite, alors que mon cheval était assez tendu. J’ai donc choisi l’option d’aller vers le centre de la piste. C’est un poulain dur et pas encore mature. Je l’ai laissé souffler et il est bien reparti. Il nous surprend de course en course. J’espère que nous avons une petite pépite ! Gagner une bonne course, sans décharge et face à de bons jockeys, c’est ce qu’il faut pour prouver que les femmes peuvent aller de plus en plus haut ! »

Le propre frère de Notte Bianca. Tokyo Gold est un fils de Kendargent (Kendor), stationné au haras de Colleville, qui approche des soixante black types. Sa mère, Biancarosa (Dalakhani), est gagnante de trois courses à 2ans sur 1.500m en Italie, dont le Premio Repubbliche Marinare (L). Cette dernière a eu sept produits, tous par Kendargent, et a de nouveau été saillie par l’étalon de Guy Pariente en 2020. Biancarosa a notamment produit Notte Bianca, lauréate d’un maiden à 2ans sur le mile de Deauville, deuxième du Prix Isonomy (L) et troisième du Critérium de Saint-Cloud (Gr1). La deuxième mère, Rosa di Brema (Lomitas), a gagné ses trois premières courses à 2ans en Italie, sur 1.400m et 1.700m. À 3ans, elle s’est classée deuxième des Oaks d’Italie (Gr1), sur 2.200m. Outre Biancarosa, elle a donné cinq autres black types, dont Rolando (Campanologist), vainqueur du Grand Prix de Compiègne (L) et troisième du Premio del Piazzale Memorial Enrico Camici (Gr3), et Rosa del Dubaï (Dubaï Destination), lauréate du Premio Mario Incisa della Rocchetta (Gr3) sur 2.000m. Cette dernière est la mère de quatre black types, parmi lesquels Folega (Oasis Dream), gagnante des Oaks d’Italie.

Kenmare

Kendor

Belle Mécène

Kendargent

Linamix

Pax Bella

Palavera

TOKYO GOLD (M2)

Darshaan

Dalakhani

Daltawa

Biancarosa

Lomitas

Rosa di Brema

Oshima